l'écoute et les modes stationnaires

Testez vos connaissances

l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar christubes » 11 Juil 2013, 15:26

On réalise l'experience suivante:
Image

supposant qu'il ait que 2 paroies pour simplifier.

Nous exitons donc par exemple une résonance à F pour obtenir l'onde stationnaire. On cherche précisément le noeud de l'onde et de là on place 2 micro à coté du noeud et avec une distance micro/ noeud égale entre les 2. Comme représenté ci dessus.

Les signaux obtenus par les micros devrait être de même amplitude mais de phase invessé ( de sorte qu'un mix des 2 signaux donnerais une soustraction ) est ce exacte?

Ceci explique que celon où l'on se trouve dans une piéce on l'occalise :

-au centre les sons mono ou bien les basses qui sont écouter dans un ventre et à la zone d'écoute Image

-où sont les ventres quant une oreille tombe dans le noeud, l'autre oreille ne peut pas tomber dans le même noeud.

-Et si la tête tombe dans le cas, de notre experience. le son ( ou plutot la fréquence pur ) est localisé tout autour:

Le dessin ci dessous montre où est localisé les sons quant pendants une écoute stéréo on écoute la même source sur les 2 hp mais avec une inverssion de phase sur une voie.Image

C'est assés étrange comme sensation,

Puisque je parle de la localisation en stéréo voici une petite parenthèse comparant une stéréo d'intensité ( on coupe par exemple le son sur un hp ) et la stéréo binaural ( qui réunie: la différence temporelle, l'intensité et l'effet de masque de la tête )

Sur le dessin suivant il est indiqué par des notes de musiques suivie de " pan sur right " pour indiquer que le son est localisé sur l'enceinte foctionnant seul. à l'écoute au casque cette sensation est sucidaire. On a l'impression d'être sourd d'une oreille. Ceci est la stéréo d'intensité.

Image

La stéréo binaural peut encore élargir l'espace sonore grace au infos captés qui permet au cervaux une meilleur déffinition de " l'image " l'écoute au casque est sensationnelle ( de plus si la captation à été faite avec une tête artificiel )

on peut étandre comme vu sur le dessin ( note de musique indiqué par DLY 0,7 à 0,9ms ) l'image sonore est l'ocalisé la source à coté de nous. Au casque la sensation est comprable voir mieux. En effet la diaphonie présente pendant l'écoute stéréo sur des enceintes ( c'est à dire le fait que l'oreille gauche entends l'enceinte de droite et vise verça ) est un avantage comme un inconveniant.

L'avantage c'est que même en absence des reflections du son qui serait capté à la prise de son ( donc enregistré sur le disque ) on perçois le son devant nous comme si le chanteur chantais devant...... Au casque en raison de l'absence de ces reflections et cette diaphonie binaurale....... on entends le son " dans la tête " ce qui est pas trop naturelle...

L'incovénient c'est que l'effet se perd car la diaphonie vient abimer les infos.

suite à cette parenthèse je peut dire pourquoi j'écoute avec un angle plus grand que la norme de 60° recommandé. La principale raison est : parce que j'écoute plus d'enregistrement fait en Stéréo ( 2 micros ) que des musiques mixé avec des consoles.

Cette angle que j'utilise je le cherche par exemple en plein air sur un systême dans lequel j'écoute un enregistrement fait avec une prise stéréo. Le but est d'avoir une réstitution en terme de la localisation proche du vrais. Je ferme la parenthèse.
christubes
 
Messages: 696
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar JIM » 12 Juil 2013, 15:43

Je n'ai pas tout compris :doute:
JIM
 
Messages: 723
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar christubes » 12 Juil 2013, 17:08

J'ai un peut changé de sujet à la fin du message. Au départ c'était juste une remarque sur ce qu'on entends lorsqu'on écoute une fréquence pur dans une nœud acoustique.

Pour tout résumé, pendant d'une écoute en salle on perçois des sons provenant d'une direction qui est erroné, bien sur il y a aussi les réflexions spéculaires, les échos...

et puis un rappel sur l'écoute stéréo ne peut faire de mal..
christubes
 
Messages: 696
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 13 Juil 2013, 21:09

et puis un rappel sur l'écoute stéréo ne peut faire de mal..

je rappelle que la stéréo n'est en aucun cas limitée à 2 enceintes...
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar christubes » 14 Juil 2013, 12:18

Je comprends pas JPL ce que vous voulais dire,

il y a souvant un mélange sur la stéréo: certain appelerons stéréo du moment où il peut avoir une diférence entre la sortie L et R. (et d'accepeter un peut tout et n'importe quoi au mix )

D'autre diront que l'écoute stéréo s'écoute sur des enceintes et pas au casque. les 2 sont différents ( en effet, l'écoute au casque appartiendrais plus à l'écoute binaural )

ça dépends du type de prise, et du style de musique. Moi je préfère que pendant l'écoute d'un un enregistrement de musique classique vous pouvez "voir" les musiciens dans l'espace.
christubes
 
Messages: 696
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 25 Juil 2013, 20:54

christubes a écrit:Je comprends pas JPL ce que vous voulais dire,
il y a souvant un mélange sur la stéréo: certain appelerons stéréo du moment où il peut avoir une diférence entre la sortie L et R. (et d'accepeter un peut tout et n'importe quoi au mix )
D'autre diront que l'écoute stéréo s'écoute sur des enceintes et pas au casque. les 2 sont différents ( en effet, l'écoute au casque appartiendrais plus à l'écoute binaural )
ça dépends du type de prise, et du style de musique. Moi je préfère que pendant l'écoute d'un un enregistrement de musique classique vous pouvez "voir" les musiciens dans l'espace.


Le mot "stéréophonie" n'a rien à voir avec "deux".
Il vient du grec στερεός, stereόs qui signifie solide (au sens de "volume") et φωνή, fonè (voix).

La stéréophonie est une méthode d'enregistrement et/ou de reproduction sonore qui traduit l'image tridimensionnelle de l'image sonore. Une sorte de 3D si l'on se réfère à la vision binoculaire.
Cette méthode (ou technique) requiert plusieurs canaux. Leur nombre n'est pas limité à deux.

La condition pour qu'une chaîne soit stéréphonique est qu'un signal unique distribué en quantité égale sur chaque enceinte quel qu'en soit le nombre, restitue une image sonore virtuelle localisable dans l'espace entre les enceintes.

Dire:"ma chaîne est stéréo" ne signifie pas "ma chaîne possède 2 canaux".
Le système "Dolby Stereo" comportait 4 canaux.
Une chaîne 5.1 destinée à reproduire une image sonore tridimensionnelle est bien une chaîne stéréophonique.

Dolby: While the term "Stereo" often implies two-channel/two-speaker audio systems, this is not really accurate. "Stereo", in the strictest sense, implies any reproduction system with two or more channels. The dawn of commercial stereophonic sound was achieved not in the music recording industry, but in the movie theater in 1940 when the release of Fantasia ushered in a then new audio experience for the audience: 4 channels of audio.
In 1975, Dolby introduce the sound format Dolby Stereo delivering 4 channels.
In 1982, Dolby licensed a consumer decoding system for Dolby Stereo soundtracks named Dolby Surround, and home theater was born. Later in 1987, Dolby licensed a more advanced system for decoding the soundtracks named Dolby Surround Pro Logic (or Pro Logic for short). All these were stereo systems.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar christubes » 25 Juil 2013, 23:37

je suis en parti d'accort...

sauf pour le vocabulaire, aujourd'hui stéréo designe bien une écoute 2 canaux avec enceintes, peut être qu'au fil du temps on a rebatisé la définition.

Dans le fond je suis d'accort, on a 2 oreilles et comme pour la vue, on recreer la 3D, effectivement à la base la stéréo c'est ça.

d'ailleur c'est ce que j'éssayais d'expliquer dans l'autre poste avec Phillipe Muller, où lui utilise 5 enceinte frotales pour recreer la scène sonore. j'éssayé de dire qu'a final ces 5 signaux subisent un "naturel mix" creer par nos 2 oreilles et la têtes et ça fini bien comme 2 signaux dans notre cerveau. J'expliqué que si on parvenais à faire ce "mix naturel" par l'electronique il serait dans un premier temps possible de retrouver ces qualité au casque.

Quant à l'écoute normalisé des 60° ( qui est elle aussi mixé naturellement par notre systême auditif ) elle est différente de l'écoute au casque et "casse" toutes infos qui aurait pris soin d'être capté à la prise de son ou recreer ( par exemple , ce mix naturel dont je cité à l'instant ) Bien entendu il à fallu de toute manière inventé des normes pour l'écoute aussinon ce serait le bazard...(Mais hélas le bazard, ça l'est quant même: en musique, les ingésons font de tout et n'importe quoi. Et de plus on ne fait pas que de la prise de son où l'on veut recrer une réalité, mais on invente aussi d'autre forme de musique de d'espace sonore.. donc les normes...hum... les gents s'en foutes ) Mais mais bien sur, le but de la Hifi ( comme vous le ditez aussi pour le home cinéma ) est de recreer ce n'importe où ce qu'a voulu l'ingéson. Et donc si il a mixé avec un angle de 60° en effet il faut réécouter avec cet angle si on veut respecter son mix.

Mais ( et par exemple même Phillipe Muller avoue utiliser un systême de monitoring chez lui hors norme) ceci par ce qu'il juge que de cette manière il arrive à recreer beaucoup mieu la scène sonore qu'avec les normes. Alors j'avoue, certains dirons que c'est "égoiste" car au final la prise de son donnera les meilleurs résultas que chez lui. Moi, je pense aussi comme ça, j'avoue que si mes enregistrements sont trés bien définie chez moi, et bien en faite sur des systémes ( on va dire, l'écoute de tout le monde ) le resultas est presque "inferrieur" au enregistrements " standart" musicalement parlant.

Je suis du genre à ne pas faire de "la soupe" dans mes mix. Je me suis mis l'idée dans la tête qu'on a que 2 oreilles et que la musique classique pouvait être capté qu'avec..2 micros..

Pour revenir au fait dans l'idée l'écoute avec 2 enceintes doit essayer de ce rapprocher à l'écoute du casque. Et ça va pas vous plaire ni à vous et à Roland, mais l'effet marche pour un seul mec dans 2° d'angle ( comme dit roland ) aprés je comprends que dans une salle de concert ou de cinéma les choses sont différente. Mais moi qui aime écouter de la musique, je me met pile où il faut et je fait rien d'autre que d'être attentif pendant. Les choses sont plus simple.
christubes
 
Messages: 696
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 26 Juil 2013, 14:13

Pour revenir au fait dans l'idée l'écoute avec 2 enceintes doit essayer de ce rapprocher à l'écoute du casque.

Je suis bien d'accord.
C'est pas très difficile en champ libre, mais ça devient plus compliqué quand l'intensité des réflexions sur les surfaces de la pièce d'écoute sont 5 fois supérieures à celle du son direct (ce qui est la moyenne statistique des pièces d'écoute).

sauf pour le vocabulaire, aujourd'hui stéréo designe bien une écoute 2 canaux avec enceintes, peut être qu'au fil du temps on a rebatisé la définition.

Ce n'est pas une question d'interprétation ni d'époque. La stéréo est l'image sonore unique produite par plusieurs sources quel qu'en soit le nombre.
Cela a toujours été ainsi depuis le début, ça le demeure et il n'y a pas de raison pour que ça change. :norme:

Les systèmes à 2 enceintes ont reçu le nom de "chaine stéréo" parce que c'est le nombre de sources minimal pour créer l'effet stéréo. Le nombre maximal est infini.
Ceux qui pensent que la stéréo est un système à 2 canaux, n'ont rien compris à la signification du mot qui désigne obligatoirement l'effet.
La raison des 2 canaux est une question de coût (coût minimal => solution minimale), rien d'autre.

Pour désigner un système à 2 canaux je dis "binaural". Au delà, je dis "multicanal".
De même, nos oreilles sont faites pour une écoute binaurale. La stéréo, c'est tout autre chose!
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar christubes » 26 Juil 2013, 17:28

Cepandans, les "infos" de localisation ne sont pas les mêmes pour l'écoute au casque et pour l'écoute 2 hp. Par exemple, un signal mono écouté sur 2 HP formant le triangle entre auditeur et HP sera l'occalisé DEVANT soit est au centre. Au casque, il sera "DANS" la tête.

Il y a une imcompatibilité entre l'écoute casque et l'écoute 2HP, même si dans ces 2 cas on utilises que 2 signaux.

Au casque pour entendre le son venant de devant, il faut capté l'infos en plus, ces infos sont : les premières reflextions de piéce, la diaphonie intervoie ( jouant sur l'intensité et la phase ) On peut d'ailleur faire une captation au moyen d'une tête artificiel et avec celà on retrouve au casque un placement des sources aussi vrais que nature.

L'inversse est plus difficile, un enregistrement ayant capté d'avantage de "salle" pour donner une parfaite sensation d'y être lors de l'écoute au casque, paraitra "trop loin" dans les enceintes car il se rajoute en plus les "reflexions" du local d'écoute.

La musique de variété étant équillibré " Par intensité " au mix. il est souvant fait pour être écouté sur les HP. Et c'est ce qu'appel "stéréo" les ingésons aujourd'hui ( pour le différentier de l'écoute 5.1 par exemple) Ce genre de mix est d'un rapport trés directe et trés sec. on suppose que le raport "direct/reflechi" ou même la distance critique idéal sera retrouvé que sur les enceintes. D'ou mon avis, une certaine " déformation" de la prise de son.

Pour ma part, je préfère avoir un enregistrement plus équillibré entre le son direct et le son de la salle de l'enregistrement. L'enregistrement contient donc la signature du local de captation. Mais pour celà, il faut que le local d'écoute soit trés proche du free air. Je pense que ça vient de ma culture de la musique classique et instrumental. Les simples auditeurs de varièté trouverons que le son est lointains, mais c'est ce que j'appel une écoute "intelligente" neutre et fesant resortir vraiment la qualité et les défault d'un systême d'écoute ( materiel comme salle )....

L'écoute 5.1 utilise 5 canaux , là aussi la prise de son doit être fait pour, ce type de formats étant encore moin comptible avec une réduction 2 canaux pour être écouter au casque. Mais on est d'accort JPL, au final ces "multie enceintes" se retouvent plus que capté que 2 Point.
christubes
 
Messages: 696
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar christubes » 04 Sep 2013, 11:32

Voici en rapport avec le sujet de la perception binaural, une autre experience réalisé:

Le teste est dabort fait au casque dans lequel on envois des fréquences pur ( sinus )

- pour chaques fréquences il faut reconaitre quant: les 2 oreilles reçoivent les 2 sinus en phase et quant la polarité est inversé d'une oreille à l'autre.

Resultas: de 20Hz à 1000Hz la reconaissance est trés évidente, au delà de 1000Hz ça commence à se confondre pour être totalement insensible à l'inversion de polarité à partir de 2KHz. Dans la zone de 1KHz-2KHz ou plutot vers 1200Hz environs là où est la limite il y a l'entrainement auditif qui peut aider à encore reconaitre, mais au delà 2 khz non.

- avec les fréquences pur, on met un delais sur une oreille. Pour commencer on met un delais de 0,5ms ( distance que met le son lateral pour aller d'une oreille à l'autre )

Résultas: dans les fréquences de 100Hz à 1Khz/2KHz on entends le son provenir de l'oreille recevant le son NON retardé.

Au delà de 2KHz, aucun effet.

en dessou de 100Hz il faut augmenter ce delay pour creer l'effet. par exemple à 60Hz il faut un delay d'à peut prés moin du quart de la longeur d'onde de la fréquence émise pour "entendre" le son venant d'un coté.

- si on met par exemple un delay de 3ms et qu'on balaye le sinus de 20 à 2Khz ? on entends les rotations de phase entre les voies (sous forme de phase/ opposition de phase. ) ce qui ne creer pas avec un delais de 0,5ms dans lequel la première rotation de phase entre voie se creer à 1000Hz ( est où le cervau est abitué à cette fréquence )

- et enfin, au casque les basses fréquences sont perçus avec le même niveau sonore quelles sont en phase ou déphasé de 90°, 120°, ou même 180°.

Voilà, j'éspère ne pas avoir était trop brouillon.
christubes
 
Messages: 696
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 04 Sep 2013, 19:18

Depuis l'avènement du disque microsillon, on parle d'enregistrements, de lecteurs ou d'amplis stéréophoniques.
L'adjectif, universellement utilisé et reconnu comme désignant un système bicanal est une imposture grossière qui témoigne de la méconnaissance en matière technique des acteurs du marketing qui l'ont initié et imposé.
Plus dommageable encore, les professionnels, en principe qualifiés, dont les ingénieurs du son, ne savent pas davantage de quoi ils parlent, en s'alignant sur la vox populi issue de la propagande commerciale.

La stéréophonie est un effet, pas une caractéristique technique.
Un enregistrement, un lecteur ou un ampli ne sont jamais stéréophoniques, même si c'est écrit dessus. Seule l'écoute peut l'être si elle comprend plus d'une source.
L'enregistrement et les appareils contiennent un ou plusieurs canaux.
En revanche, un casque peut produire un effet stéréophonique, même si la spatialisation est différente de celle d'une paire d'enceintes.

C'est pas grave. Beaucoup de gens croient encore que la tomate est un légume ou qu'une araignée est un insecte.... ça n'empêche pas de manger l'un et de fuir l'autre. ça témoigne seulement d'une certaine ignorance.

Exercice pour tous:
A l'écoute au casque il est parfois possible de simuler plusieurs sources. On peut les compter et les localiser mais ce n'est pas toujours facile.
Dans cet enregistrement: http://www.lafontaudio.com/divers/sons_45.wav
pouvez-vous localiser les sources ?
Si oui, décrivez le phénomène.
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 04 Sep 2013, 20:24, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar christubes » 04 Sep 2013, 19:57

jpl le lien ne marche...

sur mon dernier post je ne parlais que de psychoacoustique. la technique elle se fait en fonction du systême de restitution qu'on utilise.
christubes
 
Messages: 696
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 04 Sep 2013, 20:18

christubes a écrit:jpl le lien ne marche...

Je viens de re vérifier le lien. Il fonctionne parfaitement avec Quick time.

Je viens de l'ajouter en .zip pour que vous puissiez le télécharger et l'écouter avec un autre logiciel.
http://www.lafontaudio.com/divers/sons_45.zip

sur mon dernier post je ne parlais que de psychoacoustique. la technique elle se fait en fonction du systême de restitution qu'on utilise.

Mes réponses ne sont pas systématiquement ciblées. Je m'adressais à tous dans un sens général.

Au fil des années, j'ai amassé plusieurs centaines d'enregistrements sur les effets psychoacoustiques. Je peux faire écouter des expériences surprenantes et troublantes qui démontent bien des croyances. Ma seule limite est la place que ces fichiers prennent sur le serveur et la bande que ça consomme.
(D'ailleurs, le lien ci-dessus sera retiré dans quelques jours).
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar christubes » 04 Sep 2013, 22:28

JPL votre fichier audio est en mono, ( 1 seul piste attaquant les 2 hp de mon casque ) que voulez vous faire écouter?

au casque je perçois les sons dans ma tête, sur les enceintes je perçois le son devant moi.
d'ailleur on entends: une trompette, un violon, un chant d'oiseaux, les pleures d'un bébé, le passage d'un train et puis la même chose mais je voie pas quelle effet à utilisé.

Pour revenir à la perception, si on prends cette fois ci un bruit rose filtré avec un coupe bas avec un brickwall à phase linéaire à 2KHz, l'inverssion de phase d'une oreille à l'autre n'est toujour pas perceptible. Quant au délais de 0,5ms appliqué sur une oreille, on peut entendre à peine le début de la zone des fréquences de ce bruit prvenire de l'oreille non retardé. C'est à dire, les fréquences autours de 2KHz.

si le bruit est non filté évidament, on entends bien l'inversion de polarité et l'effet du delais.

on peut dire que la localisation au dela de 2Khz fonctionne en intensité. la preuve, en écoutant un bruit rose ou même un signal musique si on enleve à peine d'aigus sur une oreille le son semble venir de l'autre oreille. également si on joue sur la balance.
christubes
 
Messages: 696
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 05 Sep 2013, 11:09

JPL votre fichier audio est en mono, ( 1 seul piste attaquant les 2 hp de mon casque ) que voulez vous faire écouter?

En fait, ce signal n'est pas monophonique (cela dépend comment on l'écoute), mais il ne comporte qu'un seul canal.
La source originale a été transformée par FFT (méthode de Terhardt) traitée pour conserver la même réponse spectrale, le même niveau sonore et la même distribution temporelle que l'original et rétablie dans son format initial par transformée inverse.
Normalement les signaux avant/après devraient être identiques. Les spectrogrammes confirment la différence audible entre les sons avant et après conversion.

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Stéréophonie

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 05 Sep 2013, 11:26

Bien que cela n'ait rien à voir avec l'exemple ci-dessus, je dois préciser encore quelques détails pour bien expliquer ce qu'est la stéréo.
L'expression "votre fichier audio est en mono" n'a pas de sens.

Quand vous regardez une piscine, l'eau parait bleue. Ce n'est pas l'eau qui est bleue, mais le fond de la piscine.
De même, un enregistrement n'est pas monophonique ou stéréophonique. C'est l'écoute qui l'est ou pas.

1- Quand vous écoutez un seul canal sur deux enceintes, le son est parfaitement stéréophonique. C'est même la définition de la stéréo.

2- Quand vous écoutez deux sons distincts sur deux enceintes vous écoutez deux sons monophoniques.

3- Quand vous écoutez un son unique enregistré sur 1 canal et distribué sur 3, 4 ou 5 enceintes avec une balance panoramique qui permet de localiser sa position virtuelle dans l'espace, le son est stéréophonique.
Dans "Apocalypse now", le bruit des hélicoptères qui vient de l'arrière sur 2 canaux pour aller vers l'avant sur 2 autres canaux est stéréophonique pendant toute la transition, même quand il sort de 4 enceintes.

4- Un son non localisable tel le tonnerre, la pluie ou le vent, réparti sur un ensemble d'enceintes surround, n'est pas stéréo, même si l'effet de relief est saisissant. C'est un ensemble de sons monophoniques.

5- Enfin, la stéréophonie, n'est plus discernable en dessous de 80Hz environ, (sauf peut-être avec des sources très écartées dans un espace anéchoïque, et encore, j'en doute). C'est pourquoi un seul subwoofer suffit pour le bass-management des home-cinémas.

Même si cette définition bouscule les préjugés de certains pousseurs de cartons et même de quelques tourneurs de boutons, la stéréo c'est la position virtuelle d'un son dans l'espace produit par l'équilibre panoramique de plusieurs sources.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar christubes » 05 Sep 2013, 13:26

alors JPL vous etez pire que moi... j'avais déja discuter dans un autre forum avec un ericv96 ( ingenieur du son d'aprés lui ) sur la stéréo, mes propos semplait plus se rapporcher de ce que vous ditez que les propos d'éric sur la stéréo. éric disait que la stéréo est dès qu'il y a 2 canaux avec une différence possible entre eux. Et comme d'hab, eric n'a pas supporté que je contredise ses explications: il ma traité d'amateur qui se la joue prof dans les forums.. mais je lui est expliquer que lui en studio et moi en prise de son en musique acoustique n'avont pas la même définition.

si vous vous souvenez, j'avais dit que la stéréo marche avec 2 enceintes ( minimum vous aviez ajouté ) en effet, l'écoute de la même source sur 2hp creer déjà une localisation ( dans le cas traditionelle devant et au centre ) en effet c'est bien de la stéréo. Et comme je l'ais dit dans mon cas ces effetsne peuvent marchait qu'avec les enceintes ( et pas au casque ou alors il faut un autre procedé de capatation ) c'est pour cela aussi que je disait dans un de mes posts précédant que la stéréo est faite pout des enceintes.

comment appel t'on alors d'aprés vous un enregistrment en 2 pistes permetant de recreer la stéréo qu'avec 2 voies ( une pour l'oreille guauche et l'autre pour la droite )
christubes
 
Messages: 696
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 06 Sep 2013, 11:30

christubes a écrit:comment appel t'on alors d'aprés vous un enregistrment en 2 pistes permetant de recreer la stéréo qu'avec 2 voies ( une pour l'oreille guauche et l'autre pour la droite )

C'est un enregistrement bi-canal, bi-piste, à 2 canaux ou 2 pistes comme vous voudrez.

Cet enregistrement permettra l'écoute binaurale (chaque instrument étant sur un canal) et/ou stéréophonique (un ou plusieurs instruments étant distribués sur les 2 canaux et positionnés dans l'espace d'écoute à l'endroit ou l'ingénieur l'a souhaité).
C'est le réglage de la balance panoramique (pan-pot) qui permet d'ajuster la stéréo quand il est en position intermédiaire. Quand il est en butée à gauche ou à droite, l'instrument concerné devient monophonique.

Un enregistrement ne peut pas être directement nommé "stéréophonique". Par contre, il permet d'écouter en stéréo. Il n'existe pas de terme pour indiquer que l'enregistrement porte un signal qui produira un son stéréophonique.

Une pomme de terre n'est pas de la purée ou des frites. C'est ce qu'on en fait qui le devient. Je ne connais pas de variété de pomme de terre qu'on puisse directement nommer frite.
Dire: "la console ou l'ampli sort en stéréo" revient à dire: "l'agriculteur cultive des frites". (encore que.... au train où vont les choses, ça arrivera peut-être un jour)...
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 06 Sep 2013, 11:46

Voici un lien qui montre le brevet d'un système d'encodage pour la stéréophonie à 4 canaux. Lisez bien les termes du brevet.
https://www.google.com/patents/US4060696

Avez-vous l'habitude de dire "enregistrement stéréo" quand vous avez 4 pistes ?
Et bien, ce qui vaut pour 4 vaut pour 2 (et inversement).
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: l'écoute et les modes stationnaires

Messagepar christubes » 06 Sep 2013, 11:46

Jean-Pierre Lafont a écrit:
C'est le réglage de la balance panoramique (pan-pot) qui permet d'ajuster la stéréo quand il est en position intermédiaire. [/i]


ça c'est la "stéréo d'intensité" . pour de la prise de son avec 2 micros, c'est le procédé XY qui avec le diagrame polaire des micros, qui doivent être directif, capte le son par intensité. Les 2 capsules des micros sont coincidentes ce qui ne permet pas de capté la phase ou plutot le mini délay ( le second paramètre permetant la localisation de la source avec une écoute binaurale ( avec les oreilles, le casque, et même encore avec 2 HP formant un triangle avec la tête de l'auditeur ))

ce procédé de prise de son est appelé " compatible mono" car lors de la sommation des 2 signaux issus de chaque micros ( sommation pour faire qu'un seul signal ) il n'y a pas d'annulation de fréquence vu qu'il n'y pas de différence de phase entre les 2 signaux.

D'autres type prise de son comme le MS par exemple sont aussi " compatible mono" la prise de son AB omni peut être compatible à condition que le preneur de son maitrise bien cette technique.

une prise de son de type ORTF n'est pas compatible mono, en effet, cette prise de son capte la localisation par intensité et aussi par phase.

Quelque soit la technique utilisé, 2 micros ou multimicros, il est sans appel qu'un mix d'intensité et surtout de phase pour l'écoute binaural ( avant ce discours j'aurais dit stéréo , je vais donc appeler l'écoute oreille, casque , ou 2 hp binaural désormais ) donne une meilleurs localisation et restitution de la signature de l'espace.
christubes
 
Messages: 696
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Suivant

Retour vers Bêtise ou vérité ?

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)