Projet salle dédiée : JIM

En projet, en cours, terminées

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar wakup2 » 04 Mai 2015, 08:33

Tu veut parler des panneaux latéraux inclinés ?
wakup2
 
Messages: 50
Inscrit le: 13 Oct 2010, 22:08
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar agassi » 04 Mai 2015, 09:53

Oui, c'est cela ( http://www.homecinema-fr.com/forum/inst ... 22056.html ).

Je me dit que les " guides " proposés par JPL et utilisés par Jim sont peut être plus performants, mais vu l'étroitesse de ma salle, je ne peux pas rajouter de grosses surépaisseurs, d'où l'idée des guides amovibles.
agassi
 
Messages: 54
Inscrit le: 19 Fév 2015, 22:52
Résidence: DIJON
Expérience HC: Débutant

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar JIM » 04 Mai 2015, 10:45

Plus performant, je ne sais pas.
Les guides permettent de supprimer les echos flottant tout en préservant la réverbération (entre autre).
Des diffuseurs synthétique pourraient aussi convenir dans ton cas, ça prendrait moins de place.
JIM
 
Messages: 723
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar wakup2 » 04 Mai 2015, 11:37

OK :wink: ça fonctionne plutôt bien, j'en ai utilisé pas mal :wink:
wakup2
 
Messages: 50
Inscrit le: 13 Oct 2010, 22:08
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar agassi » 04 Mai 2015, 12:35

Qu'est ce que vous appelez des diffuseurs synthétiques ?
agassi
 
Messages: 54
Inscrit le: 19 Fév 2015, 22:52
Résidence: DIJON
Expérience HC: Débutant

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar JIM » 04 Mai 2015, 20:00

Tu as des diffuseurs en plastique ou en polystyrène (rapport au risque d'inondation si j'ai bien suivi).

Sinon, sur la zone arrière, je pense ajouter de la diffusion pour faire remonter la réverbération.
La partie centrale est déjà un gros polycylindre mais il me reste la partie haute des basstraps des angles que je pourrai traiter ainsi.

En laissant la laine de verre en place, je pourrai partir sur un diffuseur binaire MLS mais qu'est ce que ça vaut ?
Ne vaut-il pas mieux enlever la laine de roche sur cette partie et mettre des Shcroeder ?
JIM
 
Messages: 723
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar JIM » 04 Mai 2015, 22:18

Je pense avoir la réponse à la lecture de ce sujet.

Son auteur y décris la réalisation de son studio ou les diffuseurs planaire à séquence MLS ont été utilisés en très grand nombre. Mesures à chaque étape.
https://www.gearslutz.com/board/studio- ... ace-6.html

Au final, le RT est assez déséquilibré et il a ajouté des polycylindres car la réverbération ne montait pas avec les diffuseurs planaire :bougon:
JIM
 
Messages: 723
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 09 Mai 2015, 17:00

Il y a un truc qui m'interpelle dans ce dossier.
D'abord, la réponse en fréquence est étonnamment linéaire pour un sol en carrelage. Nulle part il n'est fait mention de la pondération. On peut faire dire ce qu'on veut à une courbe de réponse ou un waterfall avec une pondération lente. Mais c'est un détail.
https://www.gearslutz.com/board/attachm ... limits.jpg

Le plus étonnant est l'écart des pressions sur le graphe ETC. Entre la pression du premier front d'onde et la pression résiduelle à 220ms, on lit un écart de 83dB. Un tel écart est rarissime, donc ça saute aux yeux.
https://www.gearslutz.com/board/attachm ... c-copy.jpg

Or, d'après le graphe précédent, le niveau de pression statique est environ 83dB SPL. Cela signifie que pour lire -83dB par rapport au niveau de référence en bande large, c.à.d 0dB SPL, il faut:
1- que la pièce soit extrêmement silencieuse.
2- posséder un micro capable de lire 0dB SPL. Je ne connais pas d'autre micro que le Bruel & Kjaer 4179a associé au préampli 2660 pour lire un niveau aussi faible (prévoir 10.000 euros).

A moins que le niveau de pression initial soit à 105dB, auquel cas on peut obtenir ce graphe avec un bruit résiduel autour de 20dB SPL.
Chez moi, à la campagne, par nuit calme, sans vent, en coupant l'électricité (réfrigérateur, chauffage), et en mettant le sonomètre sous la couette de mon lit, j'arrive à 17dB.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar JIM » 09 Mai 2015, 18:26

Pour le moment, je n'ai rien calibré et lorsque je mesure la décroissance, je cherche juste à avoir plus de 60dB de dynamique. Je ne tiens pas compte des valeurs absolu en dB.
Je suppose que les mesures en question n'ont pas été réalisées en même temps.

Avez-vous déjà utilisé des diffuseurs MLS tel que présenté dans le sujet en question ?
JIM
 
Messages: 723
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 10 Mai 2015, 07:35

JIM a écrit:Avez-vous déjà utilisé des diffuseurs MLS tel que présenté dans le sujet en question ?

Il ne s’agit pas de diffuseur MLS

Voici ce que dit l’inventeur de ce diffuseur (Manfred Schroeder "Number Theory in Science and Communication" – ed. Springer 1986).
Une suite binaire, donc composée de 0 et de 1, organisée suivant un code particulier, dit "de longueur maximum" peut produire, après transformée de Fourier, un spectre d’amplitude par cycle constante, autrement dit un bruit blanc.
Schroeder en a déduit qu’une onde incidente qui rencontre une surface réfléchissante présentant un relief identique à la suite citée ci-dessus peut produire une série de réflexions diffuses d’égale amplitude.

Notons au passage que la constance des amplitudes égale porte sur l’intensité, pas la pression. Or, l’intensité d’un champ diffus mesuré dans une direction est quatre fois plus faible que celle d’un champ spéculaire direct émis par une source en champ libre (H. Kuttruff – Room Acoustics).

Le dispositif est donc une suite de surfaces en retrait auxquelles on attribue le signe moins et de surfaces en saillie recevant le signe plus. Le code d’une séquence pour une période de 15 bits en série donne ceci : - + + - + - + + + + - - - + -
Cependant, le système présente plusieurs inconvénients. La profondeur des cellules est constante. Etant basé sur l’annulation de la phase entre des réflexions choisies, il ne fonctionne qu’à une seule fréquence. En effet, pour que le retour de la réflexion dans un creux soit en opposition de phase avec la réflexion sur une partie saillante il faut que l’aller et retour dans le creux soit une demi-longueur d’onde. Par conséquent, la diffusion n’apparait que pour une profondeur d’un quart de longueur d’onde propre à une seule fréquence.

D’ailleurs, la première expérience menée par Schroeder a été décevante. Il obtenait bien une réflexion mais aucun signe de diffusion. Une erreur d’annotation sur le plan donnait une profondeur d’une demi-longueur d’onde au lieu du quart. Les réflexions des creux revenaient en phase avec les autres.
Schroeder a observé que la diffusion s’estompait autour de la fréquence centrale pour devenir nulle à la demi-octave (soit 2kHz et 4kHz pour une fréquence centrale à 2850Hz avec une profondeur de 3cm). Il a aussi remarqué que couvrir une seule cavité suffisait pour faire disparaitre l’effet diffusant de la surface.

Enfin, le dispositif est volumineux. Pour diffuser un signal à 1000Hz chaque période occupe une largeur de 1,5m. La diffusion d’un spectre étendu avec une profondeur différente pour chaque fréquence et ne serait-ce qu’une seule période par fréquence couvrirait plusieurs centaines de mètres.
Schroeder a rapidement abandonné le diffuseur MLS binaire pour se tourner vers les grilles de phase qui s'appuient sur le facteur de proportionnalité de cavités à profondeurs multiples.

Pour revenir à l’exemple publié sur Gearslutz, il ne s’agit aucunement d’un diffuseur MLS binaire. Les surfaces en retrait sont absorbantes, il n’y a donc pas de décalage de phase et donc pas de diffusion. Nulle part il n’est question de séquence.
Le système décrit repose sur 3 principes :
1- La rupture d’impédance entre les surfaces absorbantes et réfléchissantes produit un léger rayonnement sur les arêtes des lattes, semblable au rayonnement par effet de bord sur les arêtes d’une enceinte.
2- L’effet de membrane dû à la souplesse des lattes pourrait apporter une légère absorption des basses fréquences.
3- Enfin la résonance de la colonne d’air contenue dans chaque sillon face à une cavité absorbante forme un résonateur de Helmholtz. Toutefois l’effet est limité aux fréquences supérieures à cause de la faible épaisseur des lattes.

Nous sommes donc en présence d’un résonateur de Helmholtz à fréquence variable (largeur des sillons) et indéterminée. Le résultat est totalement aléatoire.
La couverture des surfaces absorbantes relève légèrement la brillance dans le haut du spectre.

Les mesures restent douteuses. Outre ce que j’ai écrit dans mon post précédent, il est curieux que la réflexion sur le carrelage (nécessairement spéculaire), ne produise aucune interférence avec le champ direct des enceintes. L’auteur ne précise pas la largeur de la fenêtre de mesure. Peut-être est-elle limitée au premier front d’onde ? Avec une bonne pondération , ça donne en effet une réponse droite.
Une expertise sérieuse révélerait probablement une réalité moins idyllique.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar JIM » 10 Mai 2015, 20:41

Merci pour les précisions.
Je vois régulièrement cette pratique consistant à placer des lames suivant une séquence défini devant un traitement absorbant. Effectivement, mis à part réfléchir de l'aigu, ça ne fait pas grand chose.

Image

Au dessus du pavillon, un mini polycylindre réalisé avec 2 couches de mdf 3mm + GreenGlue et une plaque bitumeuse.
Je verrai aux mesures s'il est nécessaire d'ajouter de l'absorbant sur les caissons.

L'enceinte est posée sur acoustipads, le polycylindre ne touche pas le pavillon.

Le but est surtout d'être cohérent avec les latérales qui recevront le même traitement.
JIM
 
Messages: 723
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 21 Mai 2015, 11:29

Je vois régulièrement cette pratique consistant à placer des lames suivant une séquence défini devant un traitement absorbant. Effectivement, mis à part réfléchir de l'aigu, ça ne fait pas grand chose.

De 1979 à 1984, j'étais directeur technique des studios Ferber à Paris. Les murs sont habillés avec ce type de traitement (voir photo). L'acoustique y est excellente mais pour d'autres raisons (la géométrie, le volume et le parquet notamment). Les lames modèrent l'absorption des 3cm de laine située derrière, judicieusement et différemment suivant l'angle d'incidence. A part ça, elles ne font pas grand chose.

Image

Au dessus du pavillon, un mini polycylindre réalisé avec 2 couches de mdf 3mm + GreenGlue et une plaque bitumeuse.
Je verrai aux mesures s'il est nécessaire d'ajouter de l'absorbant sur les caissons.
L'enceinte est posée sur acoustipads, le polycylindre ne touche pas le pavillon.
Le but est surtout d'être cohérent avec les latérales qui recevront le même traitement.

Là, vous peaufinez, mon cher, vous peaufinez...
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar JIM » 27 Mai 2015, 20:55

Et voila, j'arrive enfin au bout et avec un peu de décalage, je vous livre les dernières photos.
En attendant qu'un ami photographe amateur en fasse des mieux avec un grand angle.

Je ne vais pas me répéter, le mieux est de voir ici.
http://www.homecinema-fr.com/forum/inst ... -1110.html

En synthèse, l'isolation me permet d'écouter au volume que je veux à n'importe quelle heure sans déranger les dormeurs, l'immersion avec les 14 surrounds dissimulées dans le traitement est excellente, me reste à peaufiner l'égalisation et la finition à l'arrière de la salle.

Cependant, je tiens à réitérer ici mes remerciements à Jean-Pierre Lafont pour ses réponses sur ce sujet et ailleurs (la présentation détaillée de la salle Arane m'a beaucoup aidé) ainsi qu'à rt60 pour ce forum et pour la fourniture spécialisée par forcément facile à trouver pour l'amateur en province.
Et merci également à THXRD pour ces précieux conseils qu'en aux futures évolutions, je pense notamment à l'Atmos.
:supplie:

Image
Image
Image
Image

Les pavillons seront certainement retintés ou recouvert d'un lycra fin fortement tendu, même si ça me fait un peu mal au cœur.
JIM
 
Messages: 723
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar agassi » 27 Mai 2015, 21:22

Mêmes remarques qu'en face, ÉPOUSTOUFLANT.

Un 2ème Arane est née, un 2ème JPL aussi.

Merci pour ce rêve partagé. Bravo Mr JIM.
agassi
 
Messages: 54
Inscrit le: 19 Fév 2015, 22:52
Résidence: DIJON
Expérience HC: Débutant

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar zejuju » 15 Oct 2015, 10:33

Une question de néophyte.
J'ai vu la photo que tu as fais de la LR rocksol+ peripherie alpharock dans laquelle tu as coulé le béton. Je pense faire pareil mais en laissant un vide de 2-3 cm avec le mur. Dans ce cas comment je fixe l'alpharock avec le rocksol?
zejuju
 
Messages: 13
Inscrit le: 10 Oct 2015, 22:11
Expérience HC: Débutant

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar JIM » 17 Oct 2015, 11:12

Il faut faire comme j'ai fait en périphérie et si vous souhaitez conserver une lame d'air, vous pouvez toujours la retirer par la suite. Du coup, un polystyrène expansé qui servira de coffrage perdu reviendra moins cher.
JIM
 
Messages: 723
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar zejuju » 17 Oct 2015, 11:30

ah si je comprends bien je garderai le polystyrène pour couler le béton, puis j'enlève le pourtour (6cm) pour avoir une lame d'air.
Mais du coup il n'y aura que du polystyrene sous la dalle, je n'aurais pas pu mettre de rockplus et la lame d'air sera presque trop importante (6cm).
Qu'en pensez-vous?
JPL me conseille de retirer le polystyrène après coup à la griff ou au solvant maisj'avoue que je ne comprends pas en quoi cela consiste!..
zejuju
 
Messages: 13
Inscrit le: 10 Oct 2015, 22:11
Expérience HC: Débutant

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar JIM » 17 Oct 2015, 12:08

Je parlais du polystyrène uniquement en périphérie si vous souhaitez le retirer car moins cher que l'alpharock pour faire un coffrage perdu.

Il y a du polys.. de 2cm d'épaisseur. Si c'est de l'expansé, vous pouvez le retirer en grattant s'il ne vient pas tout seul.
http://forums.futura-sciences.com/chimi ... yrene.html
JIM
 
Messages: 723
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar zejuju » 17 Oct 2015, 12:29

ok! C'est moins cher certes mais n'est ce pas un gros inconvénient côté acoustique que d'utiliser le polystyrene (extrudé? expansé?) plutôt que la LR?
Dans la dalle de votre salle, avez-vous enlevé l'alpharock après le coulage?
zejuju
 
Messages: 13
Inscrit le: 10 Oct 2015, 22:11
Expérience HC: Débutant

Re: Projet salle dédiée : JIM

Messagepar JIM » 17 Oct 2015, 13:25

Comment voulez-vous que ce soit un inconvénient si vous retirez le polystyrène ? Le meilleur isolant, c'est l'air !
Je n'ai pas trouvé utile de retirer les 4cm d'alpharock dans mon cas.
JIM
 
Messages: 723
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

PrécédentSuivant

Retour vers Réalisations

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron