Studios de mixage

Méthodes de calibrage, Niveaux

Re: Studios de mixage

Messagepar christubes » 04 Juin 2013, 12:25

J'avais bien compris, c'est peut être moi qui n'arrive pas à m'exprimer. Je pense que vous connaisez bien la question. Cependant la plus part de gents ne se rendent pas compte, et c'est bon d'en toucher un petit mot.
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar Emmanuel Piat » 04 Juin 2013, 23:00

Bonjour,

Il me semble qu'un enregistrement stéréo naturel présentant une réverb retranscrit ds une chambre sourde va transmettre à l'auditeur uniqt un champ direct (contenant la réverb) sans champ diffus (où on s'attend normalement à retrouver la réverb et le ressenti du lieu d'enregistrement). Cette absence de champ diffus va donc fournir un ressenti sonore inhabituel (j'ai accès à une chambre sourde d'environ 30 m3 au labo, c'est un environnement très bizarre, on est pas à l'aise là-dedans. C'est un lieu "fatiguant"). Il me semble que dans un tel lieu le cerveau ne va pas pouvoir s'empêcher de trouver l'expérience de retranscription sonore "incomplète" (et sans doute complètement focalisé dans 60°).

La prise de son stéréo (peu importe la méthode) et sa restitution n'est pas un mode de reproduction à l'identique de l'onde sonore puisqu'elle ne peut en aucune manière recréer exactement le champ acoustique (champ de pression en chaque point et variation directionnelle) que va ressentir un vrai spectateur face aux musiciens. Pourtant malgré son incroyable simplicité (on ne capte le son qu'en 2 points avec un certain pattern de directivité !), elle marche raisonnablement bien (voir même très bien si le preneur de son est talentueux), notamment grâce aux particularités de fonctionnement de notre système auditif (psychoacoustique). Cependant l'expérience ressentie est très incomplète. Toute la question est alors de savoir si une salle bien fichue acoustiquement aide à compléter cette expérience en recréant un champ diffus artificiel "raisonnable" autour de l'auditeur. Ce champ aura pour origine la signature acoustique du lieu d'enregistrement présent dans l'enregistrement convolué avec la signature de la salle. Si l'ensemble respecte simultanément l'équilibre fréquentiel de l'enregistrement et la signature acoustique du lieu d'enregistrement tout en refermant subtilement la bulle autour du spectateur, j'ai tendance à dire, peut être à tord, "pourquoi pas ?".

Tout le problème de l'analyse de cette interrogation vient du fait que la technique utilisée pour la captation stéréophonique n'est pas neutre ds le rendu final et que toutes ont des avantages et des inconvénients (sinon il n'en existerait qu'une). On peut alors s'interroger sur l'impact de l'acoustique du lieu d'écoute ds ce rendu imparfait.

Comme l'évoque christubes, un couple ORTF capte le son avec un certain pattern de directivité (cardio) ds une zone restreinte. Si après, on retranscrit le signal stéréophonique avec une paire d'enceintes qui font un certain angle et qui ont elles-même une certaine directivité, le son va reconverger vers l'auditeur en excitant la salle d'une certaine manière et effectivement on peut se dire qu'il faudrait que le champ direct subisse le minimum d'altération si l'auditeur veut retrouver la signature sonore captée par les micros. (même si souvent les micros ne sont pas mis là où il y a les auditeurs car la prise de son impose d'autres contraintes (équilibre champ direct / champ diffus, image sonore obtenue...)). Dans ce cas, on peut raisonnablement penser que la salle d'écoute doit être plutôt sobre en terme de signature.

Si la prise de son est en AB large avec des omnis comme à Passavant, les micros sont en fait placés à l'emplacement virtuel des enceintes. Autrement dit les enceintes vont réemettre ce que les micros ont capté au même emplacement et le spectateur va percevoir le résultat depuis une place similaire à celle qu'il occuperait lors du spectacle. Même si la stéréo d'intensité n'est pas absente du signal (surtout si les instruments sont directifs), on a bcp de stéréo de phase pour une formation étendue qu'il convient impérativement de respecter (mixage par panning interdit). Dans ce cas, malgré une information captée très pauvre en terme de champ acoustique, le rendu reste convaincant (musiciens puis enceintes écoutés ds la même salle en comparaison AB) avec une "volumétrie" respectée (pas de projection de certaines fréquences) et une absence de trou au centre malgré ce qu'on pourrait croire. Cependant il faut que les enceintes respectent elles-même l'info de phase (gare aux accidents) et aient une courbe de directivité progressive proche des micros omnis pour correctement ré-exiter la salle. Cependant les contraintes de la psychoacoustiques et la pauvreté de la captation (2 points très éloignés) font que ça ne marche que dans le sweet spot. Si on veut élargir le sweet spot, une idée simple qui fonctionne plutôt bien consiste à utiliser 5 micros frontaux disposés à équidistance (30°) sur un arc de cercle, ce qui crée 10 couples stéréos différents : la scène reconstruite fait 120° de large. Un steinway de concert apparaît dans tout son volume et on peut l'écouter depuis plusieurs points sur une zone d'environ 3m de large sans ressentir subjectivement de distorsion flagrante de l'image sonore. Par contre, on a plusieurs points de vues de la scène sonore. Le rendu via 5 canaux frontaux fonctionne mieux que la stéréo pour des instruments ayant une grande table d'harmonie qui peut donner l'impression que l'instrument se coupe en deux en stéréo de phase si le musicien bouge. Mais cette captation/restitution multicanale est en dehors de toute norme établie. C'est dommage mais c'est ainsi. Lorsqu'on bascule instantanément de 5 à 2 enceintes en régie en coupant 3 voies, on ressent la perte de l'info latérale (120° d'image, on s'y fait vite...) et une volumétrie moins "physique" mais l'image garde une consistance similaire. Avec une telle technique de prise de son, on constate que la restitution stéréo s'accomode bien d'une signature de salle d'écoute un peu diffusante, comme si la diffusion venait combler l'info manquante du couple stéréo large...

Et ces deux évocations ne constitue qu'un petit échantillon : il y a plein d'autres techniques de prise de son...

Petit tuto bien fichu sur la psychoacoustique (en anglais) :
http://interface.cipic.ucdavis.edu/soun ... psych.html
Emmanuel Piat
 
Messages: 133
Inscrit le: 29 Mai 2013, 19:22
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar christubes » 05 Juin 2013, 10:52

"Il me semble qu'un enregistrement stéréo naturel présentant une réverb retranscrit ds une chambre sourde va transmettre à l'auditeur uniqt un champ direct (contenant la réverb) sans champ diffus (où on s'attend normalement à retrouver la réverb et le ressenti du lieu d'enregistrement)."

C'est le dephasage qui fait ce " sunround artificiel " mais comme je le dit : ça ne marche pas en fait avec un angle d'écoute de 60° ( ce qui est normalisé) il faut pouvoir améliorer la "diaphonie" pour pouvoir retrouver.

Je vois que tu connais les prise de son stéréo. Tu a du remarquer que la prise AB donne un meilleur effet " sunround" sur l'accoustique de de l'emvironement mais avec une image stéréo fausse avec un trou au centre et souvant les sources sont doublés. L'ortf est de là la meilleurs en terme de l'image 3D du placement des musiciens.

Quant un couple ORTF ne suffilt pas ( selon les salles ) à entourer l'auditeur ( lors de l'écoute sur les enceintes en millieu mate ) j'utilise en appoint pour la captation de la salle 2 omni en positionnement AB. Dans ce cas le couple ORTF est proche des musiciens.

A tu fait des essais avec la tête artificiel? et a tu écouté la prise sur des enceintes?
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar Emmanuel Piat » 05 Juin 2013, 15:39

Tu a du remarquer que la prise AB donne un meilleur effet " sunround"


Effectivement

mais avec une image stéréo fausse


Ca ne m'a jamais choqué.

un trou au centre


C'est une légende qui a la vie dure. Avec des omnis de qualité, s'il y a un trou au centre, c'est qu'un des éléments de la chaîne de rendu massacre la stéréo de phase à certaines fréquences. Que ce soit en régie ou chez moi, je peux te dire que le centre est bien là palpable, "physique" en terme de présence. Aucun pb de ce côté-là.

souvant les sources sont doublés.


oui ça peut arriver en cas de grande table d'harmonie. Par exemple, je connais un enregistrement de Passavant avec un alto que je trouve particulièrement raté sur ce plan-là. Mais la prise de son est un métier et par un placement judicieux des musiciens, on arrive en général à éliminer ce défaut. Rares sont les prises de son de Passavant qui présentent ce problème.

As tu fait des essais avec la tête artificiel?


Philippe a une tête artificielle. J'ai écouté qq enregistrements fait avec. Je ne trouve pas ça très naturel. Je ne crois pas qu'il l'utilise très souvent.

Je ne suis pas franchement qualifié pour parler de prise de son. Je peux parler de mon expérience d'écoute par contre car j'ai passé de longues heures aux studio Passavant à une certaine époque de ma vie. L'idéal serait que Philippe en parle lui-même. 30 ans de prises de son, ça ne s'invente pas. C'est un métier. Il a eu la chance de pouvoir expérimenter pendant des années à l'abris de tout soucis financier et sans la moindre contrainte de production. C'est extrêmement rare.
Emmanuel Piat
 
Messages: 133
Inscrit le: 29 Mai 2013, 19:22
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar christubes » 05 Juin 2013, 17:30

J'arrive pas à répondre comme tu fait.

Pour répondre à tes différents point.

La prise faite à la tête artificiel donne les meilleurs résultas au casque. tu dit que c'est pas naturel, voilà la preuve vivante sur l'emploi du salle proche de la chambre sourde pour l'écoute sur 2 enceintes. si tu use de l'écoute stéréo normalisé c'est claire ça ne marche pas, le rapport Direct/élogné est trés éloigné. Puisque il s'ajoute en plus des réflextions capté, les réflections du local d'écoute.

L'ORTF est la prise qui se rapproche le plus de la tête artificiel sauf qu'avec 2 micro cardio on à un rapport plus direct.

Je t'assure pour le " trou au centre" avec les prises AB ce n'est pas une légende que je te raconte mais ma propre experience.

en même temps, scientifiquement ça s'explique. Sur chauqes les prises j'entends bien le coté scientiphique de la chose.


Par exemple, si une prise de son en AB ou même en Arbre DECCA est trés flateuse ( je reconais ) mais c'est entaché de problême de lacalisation et qui me gêne vraiment pour moi. Ou alors ça marche dans certain cas comme la prise "point source" comme tu a décris avec les 5 couples. la prise AB creer un étalement de l'image comme un effet de zoom.
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar Emmanuel Piat » 05 Juin 2013, 19:38

Si tu as la possibilité de raccorder un PC connecté à internet sur ton système ou ta régie, jette une oreille sur les morceaux dispos ici (je n'ai aucune idée du format utilisé et de la dégradation occasionnée mais je ne peux hélas pas te proposer d'autres exemples de manière légale) : http://www.passavant-boutique.com/crbst_1.html

Pas d'écoute au casque évidemment, c'est pas prévu pour.

L'écoute que tu obtiens correspond de manière plutôt réaliste à celle qu'on a dans la salle d'enregistrement, à environ à 3 ou 4m de la scène. Voir les photos ici pour te faire une petite idée : http://www.passavantstudio.com/index.html

Le seul hic, c'est que certains morceaux ne correspondent pas au CD, ils se sont notamment plantés sur "Nouvelle vie" :bougon: (disque magnifique au passage. J'ai aussi la version 5 canaux chez moi (arc de cercle frontal), on gagne en largeur de scène mais la version stéréo est déjà très belle).
Emmanuel Piat
 
Messages: 133
Inscrit le: 29 Mai 2013, 19:22
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar Emmanuel Piat » 05 Juin 2013, 20:22

Et puis jette ensuite un oeil sur la section classique, magnifique. La suite pour violoncelle de Bach enregistrée dans l'église de Passavant, je pleure rien qu'à l'écouter... Paul Reynier est aussi un pianiste remarquable, très méconnu et au jeu plein de subtilités. Il a fait d'autres disques à Passavant il y a longtemps sous d'autres labels. Certains apparemment ne sont plus dispos mais d'autres sont encore référencés à la fnac : http://recherche.fnac.com/Search/Search ... bmitbtn=OK
Emmanuel Piat
 
Messages: 133
Inscrit le: 29 Mai 2013, 19:22
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar christubes » 05 Juin 2013, 20:37

en effet, il fait du AB avec un 3 micro pour le centre ( voir plus ). Si tu écoute bien tu entends quant le soliste bouge que le son passe brusquement d'une enceinte à l'autre ( ou du milieu au coté ) ce qui correspond à ce que je disais sur l'étalement de l'image sonore avec un effet de zoom.

Je reconnais que le AB nous plonge plus dans l'acoustique. Normal le son est décorélé sur tout le spectre et également sur le bas. Compte tenu que sur l'écoute sur enceinte il y a un croisement des voies donc une réduction de l'image. on compense à la prise de son en jouant sur la phase ( je simplifie volontairement ) en éccartant les micros plus de 17cm entre eux, on augmente le déphasage possible dans les graves.

C'est comme le principe du filtre déphaseur stéréo qui permet de rétrouver une stéréo avec 2 HP ( gauche et droit) cote à cote.

C'est de la compensation. c'est pour ça que je prefers un ortf avec une écoute soit au casque soit sur des enceintes avec un grand angle et dans un milieu sans reflection. Tu sais qu'avec un procédé on arrive "quasiment" à donner la sensation avant/arrière?

en tout cas c'est supert de parler de ça, là comme ça j'écris vite fait, je suis feignant mais en réalité quant on me branche sur ce sujet il vaut mieux avoir du temps devant soit..
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar christubes » 05 Juin 2013, 20:39

Emmanuel Piat a écrit:Et puis jette ensuite un oeil sur la section classique, magnifique. La suite pour violoncelle de Bach enregistrée dans l'église de Passavant, je pleure rien qu'à l'écouter... Paul Reynier est aussi un pianiste remarquable, très méconnu et au jeu plein de subtilités. Il a fait d'autres disques à Passavant il y a longtemps sous d'autres labels. Certains apparemment ne sont plus dispos mais d'autres sont encore référencés à la fnac : http://recherche.fnac.com/Search/Search ... bmitbtn=OK


tinkiet, c'est la session que j'ai commencé à écouter en premier. en effet sur le violoncelle l'accoustique de la salle est bien adapté.
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar Emmanuel Piat » 05 Juin 2013, 21:01

Si tu écoute bien tu entends quant le soliste bouge que le son passe brusquement d'une enceinte à l'autre ( ou du milieu au coté )


Oui il y a des petits accidents très facilement détectables. Ca arrive (et pas qu'à Passavant au passage, j'ai plein de disques qui ont des problèmes de stabilité de voix de solistes qd ils se déplacent sur scène ou qu'ils tournent la tête...). Par contre si tu avais la possibilité de l'écouter sur 5 canaux frontaux, tu verrais que l'image gagne en stab de manière remarquable.

La stéréo reste un pis allé avec plein de pb. Comme je l'ai dit toutes les méthodes de captation/restitution stéréophoniques ont des avantages et des inconvénients.

Pour le zoom, j'avoue que je n'arrive pas bien à te comprendre. Peut être parce que je suis conditionné par des écoutes live très proches des musiciens. Quand tu écoutes un saxo ou un steinways de concert à 3 ou 4m, bien oui c'est gros. C'est même très gros :mrgreen: . Et je retrouve bien cette ambiance d'écoute dans ces disques qui correspond à ce que les spectateurs à Passavant ressentent lors des enregistrements live (de + ou + rares malheureusement). C'est son objectif clairement affiché : permettre à monsieur tout le monde de faire l'expérience d'écoute qu'on a dans le studio. En stéréo, c'est déjà pas mal. En 5 voies frontales, ça devient carrément troublant (même si pas encore parfait. Il y a notamment une petite disto d'image si on se balade latéralement).
Emmanuel Piat
 
Messages: 133
Inscrit le: 29 Mai 2013, 19:22
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar christubes » 05 Juin 2013, 21:23

Je fait pour m'amuser de fois des prises en double MS ou avec 4 cardio avec un placement type ORTF. J'écoute sur 4 enceinte identiques placé au 4 coin d'un carré virtuel dans lequel je me trouve au centre. c'est sur que là la stéréo ne rivalise pas point de vu immersion du local.

Le zoom est par exemple: tu prend un quatuor, tu place un couple ORTF ou XY plus loint de la distance critique ( colontairement pour entendre presque les 4 musicien au centre des 2 HP. à la même distance micro/musicien que ce premier couple tu mets un second couple AB eccarté de 2 metres. Tu écoute l'enregistrement et tu compart les 2 prises. Tu obtien une image plus ouvert et plus étalé sur le couple AB. C'est un zoom accoustique. En faite en AB, l'angle utile de captation est plus petit et le groupe de musicien doit être placé au centre des 2 micro (aussi non à la réstitution la locasation du musicien sort des 2 enceinte, au pire il réapparait en double en provenance des HP). C'est aussi un sweep spot mais pour la captation.

Ce qui est utile avec cette technique AB c'est que malgré l'eloignement du couple micro/ musicien tu a une image ouvert . c'est utile donc quant les musiciens sont loin.
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar Emmanuel Piat » 05 Juin 2013, 21:31

3 micro pour le centre


Philippe fait ces captations en 5 canaux frontaux. Les enregistrements multicanaux de passavants qui ont circulé en DVD-A à une certaine époque correspondent à ces 5 canaux. Aucun traficotage d'aucune sorte (tout simplement parce que ce n'est pas possible). En classique, il y a juste du montage standard lors de prises multiples pour garantir une qualité d'interprétation (mais bcp moins que ce qu'on trouve sur bcp de disques de gros labels ou ça devient carrément délirant).

En jazz, pour la stéréo, le canal central peut se retrouver sur les voies droite et gauche (parfois avec un retard). Je sais de manière certaine que c'est le cas par exemple sur le Maxim Saury.

Pour les CD de classique je crois que c'est bcp plus rare, voir exceptionnel. On a en général que les voies droite et gauche et la fusion s'opère en travaillant le placement des musiciens avant les cessions d'enregistrement. Bien sûr il faudrait que Philippe confirme (je lui ai envoyé un mail, on verra bien s'il réagit :doute: ).
Emmanuel Piat
 
Messages: 133
Inscrit le: 29 Mai 2013, 19:22
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar Emmanuel Piat » 05 Juin 2013, 21:40

Le zoom est par exemple: tu prend un quatuor, tu place un couple ORTF ou XY plus loint de la distance critique ( colontairement pour entendre presque les 4 musicien au centre des 2 HP. à la même distance micro/musicien que ce premier couple tu mets un second couple AB eccarté de 2 metres. Tu écoute l'enregistrement et tu compart les 2 prises. Tu obtien une image plus ouvert et plus étalé sur le couple AB. C'est un zoom accoustique.


Où tu peux dire dans le sens inverse que l'ORTF fait un shrink... C'est relatif : vu que tu compares un truc par rapport à un autre, forcément tu dois en prendre un en référence.

L'important n'est pas là. L'important, c'est l'image que l'auditeur va avoir chez lui. Personne ne veut une guitare large de 4m (même si je l'ai déjà entendu :doute: ). Et l'obtention de cette image va conditionner le placement des micros selon la techniques retenue (+ d'autres contraintes). Le preneur de son Bernard Neveu qui fait aussi du AB large et qui est spécialisé dans la captation des orgues peut par exemple écarter ces micros d'une dizaine de mètres et même des fois plus...
Emmanuel Piat
 
Messages: 133
Inscrit le: 29 Mai 2013, 19:22
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar Emmanuel Piat » 05 Juin 2013, 21:57

En faite en AB, l'angle utile de captation est plus petit et le groupe de musicien doit être placé au centre des 2 micro (aussi non à la réstitution la locasation du musicien sort des 2 enceinte, au pire il réapparait en double en provenance des HP).


Alors là pour l'avoir vu je ne sais combien de fois, étant donné que philippe part tjrs de 5 micros frontaux, je peux te garantir que les musiciens ne sont pas tous collés au centre (les pauvres tu imagines :mrgreen: ). Au contraire ils sont plutôt étalés et même très étalés et les prises sont vraiment proches (qq mètres grand maxi). Mais c'est vachement délicat à régler. Parce que quand tu écoutes en régie, au début tu as en général une belle bouillie. Et tout le pb c'est de trouver les bons emplacements pour que chaque instrument s'exprime bien sans bouffer les autres, que tu n'ais pas de pb de battement dus à des fréquences proches, etc. Ca peut demander une journée de réglages s'il y a un peu de monde... On est parfois obligé de mettre des panneaux pour "arranger" les patterns de directivité des instruments. C'est un art. L'AB-large pour donner une illusion de qualité demande du travail... Et pour être honnête avec toi, pour avoir suivi certaines séances de préparation d'enregistrement de Philippe je ne sais pas comment il fait pour y arriver... La manière qui lui permet de converger sur une bonne image reste pour moi totalement abscons. Comme je le dis c'est un métier qui repose sur une expérience de milliers d'heures de prises de son dans le studio. D'ailleurs Philippe n'aime pas trop enregistrer en dehors de Passavant avec des contraintes de temps serrées (même si honnêtement, vu son expérience, le résultat est rarement mauvais même en dehors de Passavant).
Emmanuel Piat
 
Messages: 133
Inscrit le: 29 Mai 2013, 19:22
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar Emmanuel Piat » 05 Juin 2013, 22:27

Autre exemple pour illustrer le fait que la notion de centre avec les prises de son AB (ou G-A-C-B-D si on tient compte de tous les micros) de Passavant n'a pas de sens :

le Steinway D qui est énorme (le bestiau doit bien faire ds les 3m de long) est en général capté par le couple AB avec chaque micro situé environ à 2m du piano et plutôt en hauteur au dessus pour des raisons de directivité qd on enlève le couvercle. C'est quoi le centre ds ce cas vu la proximité des micros et la taille du piano ? Bin il n'y en a pas. Et avec les dimensions de l'engin les aigus et les graves ne sont pas du tout émis depuis le même endroit... Cependant au final on a pas de resserrement sur les enceintes. Le piano se "développe" bien, à l'image du monstre qu'il est (une vraie formule 1).

A ce sujet j'ai une anecdote. Un duo de jazz saxo-piano est venue une fois à Passavant. Le pianiste avait l'habitude de se produire ds des bars sur un piano électronique. Le pauvre qui n'avait que qq heures pour prendre en main le Steinway D n'y est jamais parvenu et il a fait une bien pitoyable prestation lors du concert du soir. Qd on en a pas l'habitude, maîtriser un Steinway D c'est comme apprendre à conduire avec une F1. On ose à peine appuyer sur l'accélérateur parce que la bête se met tout de suite à rugir :shock:
Emmanuel Piat
 
Messages: 133
Inscrit le: 29 Mai 2013, 19:22
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar Emmanuel Piat » 05 Juin 2013, 22:54

On voit bien la position des micros par rapport au piano sur les photos qui défilent ici :
http://www.passavantstudio.com/crbst_4.html
Emmanuel Piat
 
Messages: 133
Inscrit le: 29 Mai 2013, 19:22
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar christubes » 06 Juin 2013, 10:38

tu comprend dans le mauvais sens ce que je te dit. Ce que fait Phillipe c'est du multimicros c'est ça que tu de me dit.( même si Phillipe appel peut être pas ça du multi micros.

Je sais que la plus part des enregistrements sont rarement fait en ortf la raison est : au final on veut le résultats le meilleurs chez....tous le monde!!! et la la AB s'en tire mieu ( de la même façon que un morceau passé à travers les comprésseur multibandes et les EQ dynamique + les exiter d'harmonique et ect donnera plus de musique dans la voiture par exemple ) sans le vouloir tout ingéson travail comme ça. Moi je prends pas ça pour reference. ma seul reference est mon experience et mon audition. ici, et ce que j'éssais de dire depuis le début, le problême est la norme de la stéréo. Elle ne peut pas se rapprocher de l'écoute binaural et donc on perd de l'onfos. on peut corriger à la captation mais si on veut corrigé le problême vaut mieux donc ce pencher sur la source du problême, ici le local de réstitution avant de tordre une prise de son.

je te joint quelques photos prise d'un livre sur les angles utile de captation en fonction de la prise:
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar christubes » 06 Juin 2013, 10:41

à ben apparament j'arrive pas à mettre mes photos sur ce posts.
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Studios de mixage

Messagepar philippe MULLER » 06 Juin 2013, 11:35

Bonjour, je remercie JPL de m'avoir invité à partager mon expérience et je le fais avec d'autant plus de plaisir que je considère ce forum comme le plus sérieux de tous et de très très loin même. J'ai eu plusieurs fois l'occasion de le dire par ailleurs et ne manque pas de le rappeler sur mon propre site.

Ce qui est dit par JPL rejoint ce que mes différents "Maîtres" m'ont enseigné tout au long de ma vie et que l'expérience me confirme davantage chaque jour pourtant, je ne viens pas du monde du cinéma mais reproduire fidèlement le son est universel. La hifi a besoin de normes et elles se porterait bien mieux si elle n'était l'otage de gourous plus incultes les uns que les autres mais qui se prétendent professionnels. La première et seule chose à faire consiste à tenter de comparer l'original et la copie et c'est faisable, le reste est sans valeur s'il n'est pas validé par la démonstration. J'ai animé les démos Cabasse au salon du son pendant une bonne dizaine d'années (80/mi 90) où nous faisions entendre tour à tour l'orchestre puis l'enregistrement. Je peux vous dire que c'est formateur car vous n'avez pas le droit de vous rater, des centaines de gens venant dans la salle Havane avec le désir de vous voir vous ramasser C'était la réputation de la marque qui était en jeu. Sachez que si j'enregistre comme je le fais aujourd'hui, c'est de là que ça vient car c'était la seule technique qui fonctionnait. Et je continue à expérimenter en comparant le vrai et la copie.

J'aimerais préciser à propos du prétendu trou a centre de l'enregistrement AB large, qu'il se manifeste quand les micros sont inadaptés. Les Schoeps ne conviennent pas tous, sauf la cellule mk2H; les Neumann sont totalement inadaptés car beaucoup trop directifs dans le haut du spectre et pas linéaires dans cette zone (la série issue des M50 présente une grosse bosse dans l'aigu). C'est pour cela qu'il faut les rapprocher l'un de l'autre ou en utiliser 3 (arbre Decca). Par contre, les B&K (DPA) 4007 sont remarquables parce qu'ils sont à-peine directifs au-delà de 10kHz donc sans effet de pincement (on peut même les retourner avec une perte insignifiante dans l'aigu). Ces micros sont parfaits quand on doit s'approcher de la source sans réduire l'écartement entre micros avec un niveau suffisamment élevé pour masquer le léger souffle du aux petites capsules. A plus grande distance, on peut adopter un Schoeps ou un B&K 4006 qui sont parfaitement droits sous l'angle d'ouverture nécessaire et totalement silencieux. Le 4006 est linéaire, ce que n'est pas le Neumann à cause de la sphère interne qui augmente l'aigu de 4 à 5dB :evil:. Les micros Earthworks sont omni jusqu'à 20kHz, les Avenson aussi.

Pour ceux qui ne me connaissent pas:mon expérience de l'audio a débuté en 1965 quand mon père m'a offert un magnétophone à bandes Telefunken puis, plus tard, chez Cabasse (14 ans) et B&W (12 ans). Actuellement, je me consacre essentiellement à mon studio de Passavant où je produits les enregistrements publiés par mon label mais où j'enregistre également pour d'autres. J'y reçois d'excellents musiciens classiques français et étrangers mais aussi des compositeurs contemporains comme Philippe Hersant. Le jazz constitue une récréation et en ce moment, je n'ai malheureusement pas le temps d'en enregistrer.

Je ne parlerai pas beaucoup de technique de prise de son musicale car ce forum est consacré au home-cinéma et pas à la hifi et c'est tant mieux! Je m'intéresserai davantage à la salle d'écoute qui concerne autant la haute-fidélité (pas l'audiophilie) que le home-cinéma même si des différence existent. Il est juste dommage que le multicanal soit aussi peu présent pour la reproduction musicale car je ne vois pas comment évoluer sans lui.

Pour terminer, je suis totalement d'accord avec l'approche de JPL quant à l'importance de la salle en premier et à son traitement passif avant toute autre chose. Je discutais récemment avec le constructeur Atohm qui partage totalement cette opinion. Corriger électroniquement une salle est une vue de l'esprit et c'est impossible. Je n'y croirai que le jour où on me fera entendre le même système dans deux pièces différentes sans que j'entende la moindre différence. Je crois que ce n'est pas demain la veille que l'on fera ça avec un égaliseur.

Et un salut très amical à Emmanuel Piat que je suis heureux de retrouver (fortuitement) ici et dont j'apprécie l'esprit rigoureux et la pugnacité. Le travail qu'il a réalisé est très sérieux.
Dernière édition par philippe MULLER le 07 Juin 2013, 11:17, édité 2 fois au total.
philippe MULLER
 
Messages: 21
Inscrit le: 03 Juin 2013, 09:33
Expérience HC: Débutant

Re: Studios de mixage

Messagepar philippe MULLER » 06 Juin 2013, 11:53

christubes a écrit:tu comprend dans le mauvais sens ce que je te dit. Ce que fait Phillipe c'est du multimicros c'est ça que tu de me dit.( même si Phillipe appel peut être pas ça du multi micros.


Ce n'est pas du multimicro: il n'y a que deux micros pour la stéréo et cinq pour le multicanal à 5 canaux sinon, ça ne marcherait pas. Comme cela est souvent évoqué ici, un seul micro par enceinte et une enceinte par micro, c'est l'idéal quand le sujet s'y prête.
philippe MULLER
 
Messages: 21
Inscrit le: 03 Juin 2013, 09:33
Expérience HC: Débutant

PrécédentSuivant

Retour vers Méthodes

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron