Choix du bon niveau de calibration audio

Méthodes de calibrage, Niveaux

Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar yvagagne » 07 Mai 2014, 09:57

Venant de remplacer mon ancien ampli AV par un modèle THX Ultra2 Plus, notamment pour profiter des réglages dynamiques intégrés, j'ai un doute sur le choix du bon niveau de calibration audio.
Onkyo propose une calibration automatique multi-points pour un volume réglé à 100% et 75dBC mesurés au point d'écoute.
Si j'ai bien compris, c'est à ce niveau que la "linéarisation" des canaux est calculée. Elle est donc optimisée pour ce niveau et lorsque le niveau d'écoute est plus faible, la réponse en fréquence est modifiée au profit des graves et aigus, du genre Fletcher–Munson, je suppose.

Or, dans la réalité en écoute de Blu Ray, dans ma salle dédiée et un peu traitée acoustiquement, mon niveau d'écoute usuel confortable est compris entre 60 est 70 % selon le disque.
Cet ampli affiche le volume en %, et non pas en dB (je ne ressort pas ma vieille Graphoplex Electric Loglog pour convertir le niveau à chaque fois que je touche au volume :mrgreen: )
Donc mon écoute est à une pincée de dB en dessous et , a priori les dynamiques et réponses en fréquences sont corrigées automatiquement pour ce niveau selon THX.
Je ne parle pas des autres sources où le niveau se balade au gré des pubs, taux de compression et autres perturbateurs.

Ne vaudrait-il pas mieux faire cette calibration automatique au niveau auquel j'écoute, disons 65%, plutôt qu'à 100%, ou sinon atténuer de 3 à 4 dB le niveau de l'entrée du lecteur de BR pour que, en lecture de disque, je règle le volume général autour de 100% ?
Merci aux conseilleurs avisés.
yvagagne
 
Messages: 157
Inscrit le: 18 Nov 2010, 19:44
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 07 Mai 2014, 21:35

Je n'ai sans doute pas la meilleure réponse à vous donner.
A chaque fois que j'ai essayé une égalisation automatique, le résultat était loin de la réponse attendue. Alors je ne me sers pas de ce machin.
J'espère que d'autres lecteurs sauront mieux vous renseigner.
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar yvagagne » 08 Mai 2014, 20:07

Jean-Pierre Lafont a écrit:Je n'ai sans doute pas la meilleure réponse à vous donner.
A chaque fois que j'ai essayé une égalisation automatique, le résultat était loin de la réponse attendue. Alors je ne me sers pas de ce machin.
J'espère que d'autres lecteurs sauront mieux vous renseigner.
JPL

Merci JPL.
Mais je crois que le pb reste le même avec ou sans automatisation d'égalisation, c'est lié au THX plus.
Je m'explique
Mon ancien ampli était seulement THX select2 donc n'avais pas de modification "physiologique" de la courbe de réponse en fonction du niveau d'écoute comme le fait automatiquement un THX Ultra2 plus.
Donc j'égalisais mes 3 frontales et sub avec 2 DEQ2496, en manuel. Ce qui fait qu'à mon niveau habituel d'écoute vers 65-70dB, j'étais toujours en "linéaire" par rapport à une calibration à 75 ou 85 dB. J'étais "auto" :shock: satisfait avec une courbe réglée en ISO2969
Avec une correction automatique fréquences / volume, et une égalisation à 75dB, je n'ai plus la maîtrise de la réponse fréquentielle lors d'une écoute à 65dB. Normalement cette correction est faite pour s'adapter au caractéristiques de l'oreille. Or, à l'écoute, après égalisation Audissey automatique en 8 points, je ne suis pas satisfait, les bas mediums sont trop accentués.
Existe-il qqpart une doc sur ce que fait/préconise THX sur cette correction physiologique ?

Je n'ai pas encore fait de mesures des performances réelles de l'Audissey multipoints. Je vais les faire à 60, 65, 70 et 75dBC au point d'écoute
yvagagne
 
Messages: 157
Inscrit le: 18 Nov 2010, 19:44
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 10 Mai 2014, 06:17

Loudness Plus agit sur 2 fonctions
1- Quand on baisse le volume, les canaux d'ambiances s'atténuent moins vite que les frontaux pour conserver la sensation d'un équilibre constant.
2- Le filtre physiologique agit sur les fréquences extrêmes pour maintenir une isosonie constante (ISO-226).

Que fabrique exactement ce filtre ? Je n'en sais rien, THX ne publie pas les courbes. Idéalement, il faudrait les mesurer.
Vous avez toujours la possibilité de désactiver cette fonction.

Personnellement, je me méfierai surtout de l'égalisation automatique Audyssey. Ces égaliseurs, quelle que soit la marque ou le modèle font plus de mal que de bien. Il faut garder un contrôle manuel sur l'égalisation.
http://www.thx.com/consumer/thx-technol ... ness-plus/
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar yvagagne » 12 Mai 2014, 18:33

Bon, qqs résultats de comparatifs de mesures entre égalisations Audissey Multipoints (8) et à la main via DEQ2496, pour l'influence des volumes "dynamique" et "intelligent".
Les distances mesurées par Audissey sont correctes mais pas exactes.
Les corrections automatiques de niveau de chaque enceintes sont bons à 0,5B près, sauf pour le sub à 3 dB.

PARTIE DE CE MESSAGE EFFACÉE par suite d'erreur de paramétrage avant égalisation dans le setup Onkyo
Dernière édition par yvagagne le 24 Mai 2014, 18:02, édité 1 fois au total.
yvagagne
 
Messages: 157
Inscrit le: 18 Nov 2010, 19:44
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 13 Mai 2014, 10:14

Merci pour ces mesures qui devraient éclairer les lecteurs.

Cela dit, plusieurs points m'interpellent.
1) La courbe semble très amortie avec une pondération temporelle élevée qui peut cacher des détails importants.

2)
Réponse des voies gauche+droite : en noir sans égalisation

Si vous obtenez une réponse aussi plate sans égalisation, pourquoi voulez-vous égaliser ?

D'autre part, on ne peut pas mesurer deux enceintes en même temps. Hormis pour la phase relative entre les enceintes et la somme des niveaux, cette méthode n'est jamais utilisée.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar yvagagne » 13 Mai 2014, 17:29

Jean-Pierre Lafont a écrit:Merci pour ces mesures qui devraient éclairer les lecteurs.

Cela dit, plusieurs points m'interpellent.
1) La courbe semble très amortie avec une pondération temporelle élevée qui peut cacher des détails importants.

Oui, pour que les courbes restent lisibles, j'ai volontairement choisi un affichage en 1/2 octave

2)
Réponse des voies gauche+droite : en noir sans égalisation

Si vous obtenez une réponse aussi plate sans égalisation, pourquoi voulez-vous égaliser ?

Elles ne sont pas si plates, trou vers 60hz, bosse à 120Hz, chute après 6kHz...
D'autre part, on ne peut pas mesurer deux enceintes en même temps. Hormis pour la phase relative entre les enceintes et la somme des niveaux, cette méthode n'est jamais utilisée.

Oui, effectivement, mais comme je ne voulais pas faire une série de mesures pour chaque canal, j'ai passé 3 sweeps vite fait sur les frontales droite et gauche.
yvagagne
 
Messages: 157
Inscrit le: 18 Nov 2010, 19:44
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 14 Mai 2014, 18:31

Elles ne sont pas si plates, trou vers 60hz, bosse à 120Hz, chute après 6kHz...

Entre 60 et 120Hz, le graphe affiche effectivement un écart de 10dB. Bien que l'analyse d'une pièce ne se limite pas à la courbe de réponse, c'est plutôt bien. Je suis davantage habitué à observer des écarts de 30 à 40dB !
La chute dans les aigues est normalement souhaitée (-3dB/oct à partir de 4kHz pour une pièce de 60m3).
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar yvagagne » 16 Mai 2014, 19:00

Cette chute des aiguës (un simple passe-pas depuis 4 kHz de 3dB/octave , je suppose) correspond à une norme particulière pour les petites salles ?
Faute de mieux dans ce que je connais, je me suis inspiré de la réflexion de Francis Brook sur ce sujet de la "bonne" courbe cible
https://sites.google.com/site/francisaudio69/7-la-correction-acoustique/7-2-quelle-courbe-de-reponse-cible
Et donc j'ai choisi une égalisation manuelle de chacune des voies comme si dessous. Image
yvagagne
 
Messages: 157
Inscrit le: 18 Nov 2010, 19:44
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 17 Mai 2014, 08:49

La courbe que vous présentez convient parfaitement une écoute musique mais elle doit être plutôt agressive pour le cinéma.
L'article de Francis Brook est excellent. Toutefois il y a un point important dont il ne parle pas.

Je vais faire bref, car je n'ai pas beaucoup de temps.
La courbe X, omniprésente dans les studios de cinéma est de moins en moins justifiée. Jadis, les salles étaient grandes (2300m3 à Elstree où Joan Allen a fait ses essais en 1973), moins corrigées et les enceintes Vitavox moins performantes que les John Meyer d'aujourd'hui.
L'absorption venait surtout de l'air qui parcourait de grandes distances dans le chemin des réflexions. Elle venait aussi des absorbants poreux (fauteuils rideaux). Par conséquent, le champ réverbéré contenait surtout des graves et peu d'aigus.
Contrairement à notre oreille qui donne la priorité au premier front d'onde (effet de précédence), l'analyseur de spectre utilisé lit la somme du champ direct, des réflexions précoces et de la réverbération. La courbe lue et la réponse entendue sont donc assez différentes, surtout dans l'aigu. A cela, il faut ajouter que l'analyseur donne une réponse différente selon le stimuli (bruit rose, signal vobulé, séquence MLS) et le type d'analyse (fraction d'octave, FFT, etc). Il n'est pas toujours facile à interpréter la différence entre un tiers d'octave et une FFT.

Aujourd'hui, les studios de mixage sont plus petits, l'acoustique est correctement traitée, les enceintes plus performantes, mieux équilibrées. La courbe X n'a plus vraiment lieu d'être (en tous cas beaucoup moins). Mais la norme ISO 2969 n'a pas changé à cause de la diversité volumétrique des salles (entre autres raisons). Alors les studios égalisent leur système pour retrouver artificiellement la courbe X dictée par la norme. Ce faisant, ils coupent les hautes fréquences. Inconsciemment, l'ingénieur du son pousse les aigus pour retrouver une réponse équilibrée. Ainsi la bande son est chargée en aigus.
On dira que c'est idiot.
Oui, mais...

D'une part ça ne pose pas de problème dans les salles de cinéma car elles-mêmes sont égalisées de la sorte, mais aussi et surtout cela leur permet de projeter les films anciens pour lesquels la courbe X se justifie pleinement. Sinon, il faudrait une égalisation différente pour chaque millésime...

Chez vous, vous n'avez pas besoin de considérer la réverbération et encore moins l'absorption de l'air. Donc la courbe X n'a théoriquement pas lieu de s'appliquer.
Mais sur votre BluRay, la réponse est celle de la bande originale, avec son lot d'aigus. A la lecture, il convient d'atténuer le haut du spectre pour ne pas se déchirer les tympans dès que le niveau d'écoute est respecté.
La plupart des gens ne connaissent pas ces détails. Ils gardent la réponse droite parce que ça les flatte et les sécurisent et ils écoutent moins fort. Ainsi ils bénéficient d'un filtre physiologique tout prêt (au moins dans l'aigu). En prime, ils dérangent moins les voisins.
Si on est un peu puriste, ce n'est pas la bonne méthode pour écouter un film. Il faut respecter la courbe X, l'adapter au volume de la pièce et écouter au bon niveau (les instances professionnelles comment à reconnaître et préconiser le standard TV à 79dB).

Les programmes musicaux qui sont toujours mixés dans des régies de petit volume ignorent tout de la courbe X, à juste raison. C'est pourquoi, l'écoute des films et celle de la musique nécessitent 2 égalisations différentes.
Désolé de ne pas avoir le temps de développer davantage.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar yvagagne » 17 Mai 2014, 21:42

Un très grand merci pour cette explication claire, détaillée et, comme toujours, remarquablement argumentée.
Donc je vais ajouter sur chaque voie, surround inclues, un passe bas d'ordre 1 à 4kHz. Facile.
Pas de souci pour les égalisations différentes entre musique et ciné, je vais intégrer les basculements d'égalisations depuis les mémoires d'agliseurs dans mes scénarios de la télécommandes Logitec.

En revenant sur le titre de ce topic et après avoir fouillé un peu plus dans le détails du setup de l'ampli THX, il est fait mention d'un "0dbTHX" ??? correspondant aux 75dB SPL mesurés au point d'écoute. J'en déduit que c'est à partir de ce point, repère du volume, que le loudness se "déclenche" et que je dois égaliser les voies audio.
yvagagne
 
Messages: 157
Inscrit le: 18 Nov 2010, 19:44
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 18 Mai 2014, 09:10

En revenant sur le titre de ce topic et après avoir fouillé un peu plus dans le détails du setup de l'ampli THX, il est fait mention d'un "0dbTHX" ??? correspondant aux 75dB SPL mesurés au point d'écoute. J'en déduit que c'est à partir de ce point, repère du volume, que le loudness se "déclenche" et que je dois égaliser les voies audio.

Oui, c'est cela.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar yvagagne » 18 Mai 2014, 17:55

Parfait !
yvagagne
 
Messages: 157
Inscrit le: 18 Nov 2010, 19:44
Expérience HC: Amateur éclairé

Mea culpa, mea maxima culpa

Messagepar yvagagne » 23 Mai 2014, 17:09

Je ne vais pas m'auto-flageller, mais depuis mes mesures comparatives avec/sans Audissey, j'étais quand même déçu du résultat en mode égalisation automatique.
Alors, j'ai ressorti les micros et j'ai refait une série de mesures.
C'est comme ça que j'ai trouvé au 3ème sous-sol d'un menu de l'Onkyo, un paramètre "Audissey coupé/activé". Si j'ai bien compris, chaque source peut -être paramétrée individuellement.
Et sur l'entrée "AUX", l'auxiliaire par laquelle je fais mes mesures pour ne pas être perturbé par les différents décodeurs et processeurs de son, l'égalisation Audissey était coupée.... :mur:

Voici donc ci après les résultats, beaucoup plus flatteurs pour l'Audissey.
Je les trouve même assez bleuffant pour un égaliseur qui semble graphique et non pas paramétrique, à seulement 7 bandes. Déductions faites à partir du mode manuel.

En bleu clair et foncé, sub + frontale droit puis gauche non égalisées.
En rouge, à 75dB, égalisation Audissey Multi 32 sur 8 points, en mode MUSIC. En mode MOVIE, il y a une atténuation pus accentuée des aigus après 3kHz.
Dynamique Equalizer de THX pour les courbes orange (-10dB), jaune foncé et jaune clair à -20 et -30 dB.
La correction physiologique est classique.
A -20dB la courbe en marron est avec le DynEQ OFF, comparée au jaune foncé avec DynEQ ON.
Cette courbe marron est bien la translatée de celle en rouge à 0dB THX.

Rien que du très classique, donc.
Image

D'ici demain, j'éditerai mes messages précédents pour la publication des mesures erronées.
yvagagne
 
Messages: 157
Inscrit le: 18 Nov 2010, 19:44
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar see » 11 Nov 2014, 12:10

Bonjour,

En ce qui concerne les salles de cinéma, il y a le même problème souvent.
Le son est calibre au niveau de référence 85dB et le potard est a 7 sur une échèle de 0 a 10 mais les films son diffusé pour la plus par entre 4,5 et 6.
Et personne ne ce pose la question de la différence de la réponse en fréquence selon le niveau d''écoute.

Le probleme c'est que en gros chacun écoute un film a un niveau différent et le niveau de mixage est différent du niveau d’écoute en projection. Car en somme dans un cinéma bien réglé on devrait écouter tout les films au niveau 7 mais peut de film peuvent être diffusé a ce niveau sinon les clients sorte de la salle. Donc on aura moins de problème quand un espèce de prémastering sera fait sur les films a la fin du mixage pour enregistre le niveau a un niveau d’écoute acceptable.
Donc sur les dvd et autre support on ce retrouve avec le même problème. Mais en plus avec des niveaux de calibration différente.

Au cinéma on utilise la courbe Iso X comme l’a précisé Jean-Pierre Laffont, qui attenue les aigues de 3dB/octave a partir de 2kHz donc sur le mix plus d’aigue. Pour toute les salles quelque soit la taille. Alors que visiblement les choses évolue et que l’on devrais avoir des pentes différentes selon la taille de la salle, mais peut de gent s’en préoccupe dans les installateurs.

De plus sur les processeurs, les ambiances sont atténuées de 3dB donc plus 3dB sur le mix aussi au final.
Mais au contrario de ce que dit Jean-Pierre Laffont j’ai toujours entendu que une correction était apporté lors du transfère pour la vidéo, les aigus atténué et les ambiances remonté. J’ai jamais pris le temps de vérifier et veux bien croire que cela ne soit pas fait ! Cela va surement dépendre de l’éditeur du support Vidéo.

Pour une restitution a combien 75dB 79dB 82 dB ou 85dB. C’est sur la réponse en fréquence bouche selon le volume, 85db a été choisie car c’est le niveau ou l’oreille humaine est le plus linéaire si je me trompe.

Mais perso les courbes je les règle a 75dB et non 85dB pour mon home cinéma, avec un pente dans les aiguë moins accentué.
see
 
Messages: 12
Inscrit le: 25 Fév 2012, 07:40
Expérience HC: Professionnel

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 11 Nov 2014, 15:02

Vous abordez un vrai problème qui mériterait un large débat.
La plupart des points cités sont sans doute exacts mais si on les oberve bien, ils correspondent à des abus d'usage.

Le son est calibre au niveau de référence 85dB et le potard est a 7 sur une échèle de 0 a 10 mais les films son diffusé pour la plus par entre 4,5 et 6.

Je l'ignorais. Toutes les salles que j'ai visité étaient à 7 (il s'agit pour la plupart de salles certifiées ou de studios).
Normalement, le projectionniste n'est pas autorisé à modifier ce niveau (il touche à l'oeuvre).

on devrait écouter tout les films au niveau 7 mais peut de film peuvent être diffusé a ce niveau sinon les clients sorte de la salle. Donc on aura moins de problème quand un espèce de prémastering sera fait sur les films a la fin du mixage pour enregistre le niveau a un niveau d’écoute acceptable.

Le niveau sonore est la volonté du créateur de l'oeuvre. Si les spectateurs trouvent le niveau désagréable voir insupportable, ils doivent se plaindre auprès du réalisateur. Ils peuvent le bouder, l'insulter lui jeter des cailloux, lui envoyer ébola ou la Gestapo mais pas baisser le niveau. C'est pas bien.

Plutôt que de remasteriser l'oeuvre (ce qui équivaut à repeindre la Joconde), il vaudrait mieux mettre une bande annonce avec ce message:
"Le film que vois allez voir est projeté dans les conditions voulues par son auteur. Si vous jugez que ces conditions sont inconfortables (son trop fort) vous êtes invités à le signaler au CNC: (adresse, etc)."

De plus sur les processeurs, les ambiances sont atténuées de 3dB donc plus 3dB sur le mix aussi au final.

En studio, les canaux 5.1 sont atténués de 3dB pour que la somme des niveaux surround soit égale au niveau d'un seul canal de façade. Ceci vient du "Dolby Stereo" (ProLogic) qui n'avait qu'un seul canal surround à 0dB. En 5.1, le niveau global doit rester le même.
Dans un home cinéma le processeur ajuste automatiquement les surround pour retrouver le même équilibre qu'en studio (c'est dans son "bios").

85db a été choisie car c’est le niveau ou l’oreille humaine est le plus linéaire si je me trompe.

Pas seulement.C'est le fruit du vote du public au cours de nombreuses projections dans des salles différentes avec des films variés. Le vote avait lieu à main levée après passage d'un extrait à 79, 82, 85, 88dB dans un ordre aléatoire. C'est la majorité qui a fait la norme.

qui attenue les aigues de 3dB/octave a partir de 2kHz donc sur le mix plus d’aigue. Pour toute les salles quelque soit la taille.

La norme ISO stipule les corrections en fonction du volume de la salle. Le point d'inflexion et la pente varient en fonction du volume. Mais leproblème est plus complexe. Les haut-parleurs et le traitement acoustique des studios ont évolué depuis 1973. Aujourd'hui, la courbe X se justifie beaucoup moins, alors qu'elle est toujours appliquée aveuglément. Si bien qu'on est obligé d'en tenir compte même dans un home cinéma.
Ce point mériterait davantage d'explications, mais je n'ai pas le temps.

Mais perso les courbes je les règle a 75dB et non 85dB pour mon home cinéma, avec un pente dans les aiguë moins accentué.

C'est un sujet sur lequel je travaille. Je l'ai présenté à THX et à la SMPTE. Pour un même niveau sonore mesuré, la sensation de niveau est différente dans une grande salle et dans une petite. Les causes sont purement psychologiques. Un écart de 10dB correspond à la demande générale. Les HC n'existaient pas à l'époque du vote à 85dB. Il faudrait en tenir compte pour calibrer les home-cinémas.
Cela soulève d'autres problèmes. La courbe tonale doit compenser cette perte de niveau.
Le bruit résiduel ambiant doit être 10dB plus bas, ce qui est parfois difficile à obtenir.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar yvagagne » 11 Nov 2014, 18:09

Effectivement, en général mon niveau d'écoute le plus confortable est bien autour de 75dB, sur des dialogues de films classique, cela correspond à un volume de dialogues comme-ci la personne était réellement dans la pièce devant moi. Malheureusement avec les blocks buster et autres pubs de notre très "cher" TV, c'est la cata ! A quand un processeur intelligent qui offrirait un "niveau automatique"
yvagagne
 
Messages: 157
Inscrit le: 18 Nov 2010, 19:44
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 11 Nov 2014, 19:08

yvagagne a écrit:Malheureusement avec les blocks buster et autres pubs de notre très "cher" TV, c'est la cata ! A quand un processeur intelligent qui offrirait un "niveau automatique"

ça existe depuis longtemps. Le Dialnorm de Dolby est un exemple. Malheureusement, nos TV Européennes n'en sont pas équipées.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar JIM » 11 Nov 2014, 19:41

Le soft que j'utilise en mediacenter peut réaliser une analyse des pistes audio et vidéo afin de normaliser les niveaux suivant la "recommandation" R128. Je ne l'utilise pas mais c'est possible :bougon:
http://www.sounddesigners.org/articles/ ... audio.html
JIM
 
Messages: 734
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Choix du bon niveau de calibration audio

Messagepar see » 11 Nov 2014, 21:51

Jean-Pierre Lafont a écrit:Vous abordez un vrai problème qui mériterait un large débat.
La plupart des points cités sont sans doute exacts mais si on les oberve bien, ils correspondent à des abus d'usage.

Je l'ignorais. Toutes les salles que j'ai visité étaient à 7 (il s'agit pour la plupart de salles certifiées ou de studios).
Normalement, le projectionniste n'est pas autorisé à modifier ce niveau (il touche à l'oeuvre).

Je le dit avec humour, mais alors a quoi il sert ??? c’est vrais que les CP50 en était dépourvue mais le problème a vite été réglé car les salle en avais besoin…

Jean-Pierre Lafont a écrit:Le niveau sonore est la volonté du créateur de l'oeuvre. Si les spectateurs trouvent le niveau désagréable voir insupportable, ils doivent se plaindre auprès du réalisateur. Ils peuvent le bouder, l'insulter lui jeter des cailloux, lui envoyer ébola ou la Gestapo mais pas baisser le niveau. C'est pas bien.

Plutôt que de remasteriser l'oeuvre (ce qui équivaut à repeindre la Joconde), il vaudrait mieux mettre une bande annonce avec ce message:
"Le film que vois allez voir est projeté dans les conditions voulues par son auteur. Si vous jugez que ces conditions sont inconfortables (son trop fort) vous êtes invités à le signaler au CNC: (adresse, etc)."


Je suis en partie d’accord.
Je ferai une analogie avec l’industrie du disque.
Il y a le mixage du disque, dans un studio de mixage. Ou il mix les musiques une a une dans un ou plusieurs studio d’ailleurs.
Puis viens le studio de presmastering ou les musique sont uniformisé au niveau de leur niveau sonore classe dans l’ordre sur le disque et création du support pour faire le glassemaster.
J’ai fait un stage dans l’un de ses studios, et a l’époques je leur est dit vous écoute tres fort. L’ingénieure du son m’a dit qu’en mix ils écoutant encore plus fort.
Donc j’estime que pour le film il y a un niveau de mixage et un niveau d’écoute et qu’apres le mixage il devrait y avoir un genre de premastering pour avoir un niveau sonore écoutable a 7.
Car le niveau doit être confortable pour le spectateur et qu’il doit profiter de la dynamique du mixage aussi.
C’est l’exploitant qui est en face du client et pas le réalisateur. Mais si les mixeur s’intéressais plus a la vie de leur film en salle et pas que dans les grande et belle salle le problème serai plus connue.
Puis dans deux salles différentes, même bien réglé avec une acoustique et matériel différent le niveau d’écoute pourra être différent.


See a écrit: 85db a été choisie car c’est le niveau ou l’oreille humaine est le plus linéaire si je me trompe.


Jean-Pierre Lafont a écrit:Pas seulement.C'est le fruit du vote du public au cours de nombreuses projections dans des salles différentes avec des films variés. Le vote avait lieu à main levée après passage d'un extrait à 79, 82, 85, 88dB dans un ordre aléatoire. C'est la majorité qui a fait la norme.


Je reste perplexe sur cette méthode. Le niveau en salle changer selon la puissance de modulation sur l’enregistre écouté. Mais bon. Il y a surement une explication. Si tu a un article la dessus cela m’intéresse.

Jean-Pierre Lafont a écrit:La norme ISO stipule les corrections en fonction du volume de la salle. Le point d'inflexion et la pente varient en fonction du volume. Mais leproblème est plus complexe. Les haut-parleurs et le traitement acoustique des studios ont évolué depuis 1973. Aujourd'hui, la courbe X se justifie beaucoup moins, alors qu'elle est toujours appliquée aveuglément. Si bien qu'on est obligé d'en tenir compte même dans un home cinéma.
Ce point mériterait davantage d'explications, mais je n'ai pas le temps.


Faut justement que je trouve le texte de la norme IS0 X 2669 car dans toute les salles c’est la courbe de base qui es réalisé.
Car sur tous les docs de processeur Dolby il ne parle pas que de la courbe de base et pas de point d'inflexion et la pente varient en fonction du volume. C’est chute a partirai de 2kHz de 3dB par octave.
Je ne rentrerai pas dans un débat de savoir si la courbe doit encore ou pas être utilisé en fonction de l’évolution du matériel d’aujourd’hui. Mais ce qui es sur c’est que techniquement cela va être difficile de changer cette courbe d’un coup et resté compatible avec la diffusion des anciens films…( mais avec certain nouveau processeur ou l’on peut avoir différent type de courbe on pourrai passer de l’une a l’autre en un clic)

Mais je crois que cette pente dans les aigus avait été choisie pour que les films puise être reproduit dans tout type de salle et sur tout type de matériel assez hétéroclite de l’époque.
see
 
Messages: 12
Inscrit le: 25 Fév 2012, 07:40
Expérience HC: Professionnel

Suivant

Retour vers Méthodes

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité