Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Egaliseurs, DSP

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Didier HC » 06 Nov 2011, 19:59

thxrd a écrit:Si vous relisez certains de mes posts vous y découvrirez que je préconique comme solution dans les cas "insolubles "(salle tres mauvaises en terme de dimension ) de faire un caisson dans le siege directement ... ( ça ne vaut que pour un seul auditeur identiquement à l'approche latérale )
c'est ultra simple /le SPL peut etre assez facilement suffisant /et là on commencera à s'approcher d'un champs direct .. et surtout ça marche bien meiux que de mettre des subs multiples en latéral ...
au moins la réponse peut etre plate et en phase avec les fronts ( une seule place part contre ... )

cdlt

thxrd


Bonsoir Roland,
penses tu que l'on puisse faire la même chose avec le grave au plafond (au dessus et non au dessous de l'auditeur de "référence")
...Didier HC...
THX CERTIFIED PROFESSIONAL HOME THEATER LEVEL 2
www.dynamichomecinema.fr
Didier HC
 
Messages: 49
Inscrit le: 24 Oct 2011, 14:22
Résidence: DYNAMIC HOME CINEMA @ Marseille
Expérience HC: Professionnel

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar burne » 07 Nov 2011, 10:24

thxrd a écrit:votre mesure est interressante mais montre ceci ... :
quand vous vous déplacer dans une champs diffus vous avez une réponse variable et évidemment jamais plate .. ( ce que je me tue à dire depuis qqs posts )

Bien sur, et je pense que tout le monde sur ce forum en est conscient. Mais ce que je me dois aussi de répéter c'est que l'on est pas dans une grande salle et qu'on ne peut appliquer les mêmes règles, c'est une chimère vu les longueurs d'ondes.
Le système dois marcher à la position d'écoute, que cela ne soit pas le cas à 2m de cette position n'est pas important, nous n'avons pas une salle de cinéma pleine de monde.
tout ampli home-cinéma grand public fonctionne sur ce principe. Vous le voyez bien sur les captures et moi je l'entend, avec ce principe on gagne plus que ce que l'on perd.
En frontale le sub est moins net, léger effets de masque car plus de champ diffus et plus forte résonance. Je ne peux nier ce que je vois et entend.


thxrd a écrit:et surtout ça suppose qu'il n'y ai pas un autre caisson qui serait par exemple à 3 ou 4m :: car là bonjour les oppos de phase entre caissons ( déjaà expliqué)
dans une petite salle les longueurs d'ondes sont tellement grandes(20hz=17m) qu'elles ne peuvent se déployer correctement. De plus elles se fracturent dans d’innombrables réflexions à cause de nos murs.(de part leur nature) Ou que vous le mettiez il y en aura toujours un peu suivant la fréquence, les mesures sont la pour trouver la moins pire des positions du ou des caissons.
J'ai cité le mur biosonic, pour rappel il y a 5 hp de bas en haut coté gauche et idem à droite à un peu moins de 3M de distance.
Trouvez-vous sérieusement qu'il soit mou ou pire, déficient par rapport à un simple sub dans une petite pièce?

En 3 ou 4 voies grand public pas beaucoup de constructeurs mettent en phase électrique et encore moins acoustique leurs HP.(personnellement j'ai utilisé quelques fois aurora car arta ne dis pas grand chose sous 200hz) La majorité des gens ne s'en plaignent pas.
D'ailleurs en écoute hifi stéreo(ou en blu-ray), il me semblait que le grave était reproduit de manière monophonique. Pourtant les hp sont bien éloigné et ça marche.
exemples extrêmes mais il n'y pas que la phase à prendre en compte et dans la solution que propose Didier au global on gagne plus d'avantage que l'on perd.

thxrd a écrit:votre mesure de phase est inexploitable ... elle représente non pas la phase "dépliée" ou un exces de phase ou la courbe de phase du composant mais les "tours" de rotation de phase de l'onde dans la salle, et avec la distance parcourue !!!

l’intérêt est de voir que comme une salle est pleine d'objets et de recoins surtout pour les salons(pas vraiment le cas ici), plus vous vous éloignez et plus la phase et la réponse fréquentiel seront chahutés et ce de manière non proportionnel justement à l'inverse du plein air puisque peu ou pas d'obstacle.


thxrd a écrit:si vous relisez certains de mes posts vous y découvrirez que je préconique comme solution dans les cas "insolubles "(salle tres mauvaises en terme de dimension ) de faire un caisson dans le siege directement ... ( ça ne vaut que pour un seul auditeur identiquement à l'approche latérale )

Bien d'accord, c'est une solution que j'ai expérimenté il y 13ans environ avec les subs de l'époque mais avec aussi d’excellents résultats. Le sub était derrière le canapé à 2cm du bord.
Je suis passé à autre chose plus tard car le sub irradiait excessivement le canapé et ce dernier rentrait en résonance sous forme de vibrations(non audible) dans le corps. un peu comme un hp mal amorti.
Et puis on ressent un peu quand même que le son vient de derrière, néanmoins toute proportion gardé, c'est un bon compromis mais pas au niveau d'un biosonic en rendu global.
burne
 
Messages: 153
Inscrit le: 22 Avr 2011, 14:21
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar burne » 08 Nov 2011, 12:39

Pour plus de compréhension dans le phénomène je développe un peu :

La théorie n'est pas ma tasse de thé et je vais essayer d'expliquer ce que je vois à la mesure et ce que j’entends par des chiffres.

En 1er, une animation explicite: http://www.acouphile.fr/animationff.html
Je simplifie au maximum mais dans l'idée c'est ça:

Imaginons une petite pièce rectangulaire de 21m²(55m3)avec un un système tout en frontal et une position d'écoute aux trois quart arrière, classique.(6m de profondeur, 3.5m de large et 2.5 de haut avec un rt60=2s dans le grave) le tout à 85db.
La Distance entre le système frontal et la zone d'écoute est de 4M.
Pour simplifier on va imaginer que le système frontal est représenté par un HP large bande et à coté d'un sub.

La vitesse du son dans l'air c'est 340metres par secondes.
Imaginons une explosion dans un film d'une durée de 33ms(exemple d'explosion: 33 et 200ms la 1ere serait d'une durée mi-courte mi-moyenne, la 2eme moyenne, pour situer)
Celle ci-serait composé d'une impulsion à 30hz d'une seule Période cela va de soit, qui se rapproche de la durée de l'explosion(30ms) ainsi que de ses harmoniques d'une durée plus courte, simplifié à une seule Période de 1khz.(exemple pas top ok)
On va établir la durée à une seule impulsion pour l'explosion de 33ms et son harmonique.
Ainsi, dans le film lors d'une explosion l'ensemble(principales et subs) envois ce son(impulsion).

L'auditeur à 4M reçoit cette impulsion 12milli-secondes(ms) plus tard.(4M /340 mètres secondes) Corrigé lors de la calibration pour être synchro avec l'image.

Le soucis c'est que le son(du moins pour un sub)est qu'il envoi son impulsion sur 360 degrés. C'est énorme surtout face à un aigu.
Du coups les réflexions sont maximum, même en prenant la distance la plus longue(6m), le son va se réfléchir pendant 2secondes.(rt60=2s dans le grave).
Donc, notre impulsion qui à mis 12ms pour arriver s'est réfléchis 113fois! (340metres secondes / 6m X2s(rt60)) En réalité c'est moins car il plein de paramètres.
Bien sur la réflexion n'a pas la même intensité pendant 113 allé-retours. Grosso-modo on enlève 6db le 1er mètre, mais à 8m on ne gagne que 4db de plus que le 1er mètre.(ultra simplifié)

Ces réflexions sont moins gênantes dés qu'elles passent à -10db que le signal originel. Avec un rt60(temps que met un signal en secondes pour s’arrêter dans la pièce) de 2 secondes on à du -10db après 0.5s,(décroissance du signal dans le temps) ce n'est pas suffisant.
Image
Pour ne pas être trop gêné, il faut avoir un RT de 0.4 au lieux d'un rt de 2, soit diviser ces allés-retour par 5.(très facile avec des matériaux absorbant pour le médium aigu sur les murs).
Donc avec un RT60 de 0.4 on à -10db de réflexion en moins au bout de 0.15s, soit 150ms.(rt60 de 0.4/2.5 pour -10db)


Pour le médium-aigu ça suffira, les longueurs d'ondes sont petites et une oscillation de 1khz(34cm de longueur d'onde à 340metres par secondes /1000hz=0,34metres) est de 1000fois par secondes soit 1ms.( 1T(Temps en seconde) /1000hz=0,001s X1000=1ms) On a dit que l’harmonique se contentera d'une impulsion.
donc à 1khz l'harmonique durera 1ms sur les 33ms que dure l'explosion.
Même si elle est répété 22fois par les réflexions(113 allé-retours/5=22,6 passage de rt60 2 à rt60 0.4) l'impulsion de l’harmonique à 1khz ne durera que 22ms(22 réflexions X1ms)
Le -10db cette fois sera à 150ms, soit, à 1khz = 9ms.(rt04 de 1khz: 22,6/2.5 pour -10db) l'harmonique(1khz) de mon explosion de 30ms sera rendu correctement car la réflexion n'est gênante que pendant 9ms.

Pour le grave je développe 3 problèmes:
Le 1er:
le problème à 30hz(1T /30hz=33ms) avec 22 réflexions ça fait 726ms(33msX22 réflexions), le moins -10db, à 290ms. Problème, mon explosion dure 33ms soit déjà une Période entière à 30hz.
De fait, les réflexions de l'impulsion de 30hz qui durent une période de 33ms, seront gênante pendant 290ms au lieu de 33ms que dure l'impulsion!
Pas très conforme au film, à l'écoute grave pataud et monocorde. Bref, l'explosion de dynamite est d'une mollesse qui n'a rien d'un BANG!
Evidemment quand on à une déflagration suivis d'un embrasement,(vrombissement) la ça peut durer 1 seconde soit 1000ms, la ça passe, mais ça restera un peu monocorde.

2ème: passer d'un rt60 de 2 à 0.4 dans le médium aigu, c'est facile. Pour le grave c'est mission impossible vu la taille de la pièce; ça multiplie d'autant les réflexions...

3ème: n'oublions pas que le sub est à 4M de la position d'écoute et en champ direct on reçoit l'impulsion en 12ms.
En champ direct on perd 6db à chaque fois qu'on double la distance. de 1M à 4M on à perdu 6db, il faudra donc mettre le son 6db plus fort qu'a 1m. Les réflexions seront d'autant plus longue à s’arrêter, c'est juste une remarque pour l'instant.



Maintenant, enlevons le sub de la façade et positionnons le à 1M (1.3m chez Didier) de l'auditeur sur un coté.
Il faut recalibrer le timing(délai) car le sub est plus proche= 12ms pour les frontales et 2.9ms pour le sub(il est à 1M /340 mètres secondes)
L'ampli enclenche d'abord les frontales, puis le sub 9ms plus tard(12ms - 2.9ms)

Que se passe-t-il dans le grave(on va pas tout développer mais voici le plus significatif):
Le champ direct est bien plus fort(distance /4), à 1m le cerveau fera bien mieux la distinction entre le champ direct qui arrive à 2.9ms jusqu’à 36ms(2.9+33ms explosion à 30hz) sur l'auditeur et les réflexions qui gênent jusqu'à 290ms. On va voir en partie pourquoi. Et encore je compte avec un rt60 de 0.4 pour le grave au le lieu de 2.
Ces réflexions sont donc repoussés plus loin mais également moins fortes puisque la distance du sub face à l'auditeur est divisé par 4 soit 6db de moins que le champ direct. Il ne manque que 4db pour ne plus être trop gêné.(-10db)
En pratique ce n'est pas aussi rose de part la position du caissons par rapport au mur, mais on est toujours gagnant.
On remarque le gain de la solution sur la capture de l'impulsionnel posté plus haut. Sans oublier que dans le cas de la capture on est passé de 2.6m à 1.3m, soit une distance divisé par deux seulement(soit 3db de gain au lieu 6db théorique toujours, donc le gain ici est encore plus important que dans la capture.).
Pareil pour la RTA.

Bien sur l'amplitude de la fréquence de résonance de la pièce sera plus faible(capture), le sub étant plus proche(réglé 6db de moins). Votre pièce et objets vibreront moins et vos voisins aussi seront content!

Mais il y a des inconvénients supplémentaires face à la position en façade:

La meilleur position aura un espace plus réduit du fait du positionnement proche et décalé(par rapport aux frontales) ainsi il n'y aura que l'auditeur qui aura le meilleur son. Wafette étant à la limite. Et si on regarde à 10 personnes, il n'y aura pas d'homogénéité(sub trop loin, probable annulation de phase suivant la place surtout si 2 caissons).
Mais regarde t'on souvent un film avec 10 oreilles d'or ou, est-ce plutôt une oreille d'or en couple ou, au pire, en famille?
Les calibrations de toutes façons ne fonctionnent qu'en un seul point réellement.

Ce que je pense pour les cas particuliers: si 10 oreilles d'or et petite pièce, la solution type biosonic peut être intéressante. Davantage de réflexions nuisibles mais écoute plus homogène avec 10 auditeurs.

Si grande salle et 10 ou plus oreilles d'or, appliquons les règles du cinéma ou plutôt, donnez moi votre salle :D

Les annulations de phase notamment à la fréquence de coupures sont négligeables, quand on vois des amplitudes de 30db à 4m de distance d'un système avec le sub en frontale et qu'une impulsion de 30hz soit 33ms est gênante pendant 290ms.(avec un rt de 0.4 dans le grave à 30hz par un amortissant magique)


Les chiffres ici ne sont pas pour être parfait mais pour donner une idée de la démarche.

En version multicaisson le résultat est plus homogène dans la pièce mais le placement est encore plus difficile et les avantages moins audible, à voir suivant votre utilisation.
En In wall pour une émission hémisphérique il y a d'autres avantages, déjà vu.
burne
 
Messages: 153
Inscrit le: 22 Avr 2011, 14:21
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 08 Nov 2011, 22:55

C'est bien de développer le calcul. J'apprécie (ça change de certains forums). Je conçois qu'il soit simplifié mais je relève beaucoup d'incohérences qui rendent la démonstration caduque.

D'abord, une impulsion unique s'entend comme un "clic" dans l'aigu ou un "flop" à peine audible dans le grave, mais en aucun cas comme une explosion. Mais bon, j'ai compris que c'était pour simplifier l'exposé.

L'auditeur à 4M reçoit cette impulsion 12milli-secondes(ms) plus tard.(4M /340 mètres secondes) Corrigé lors de la calibration pour être synchro avec l'image.
Vous retardez l'image ou vous avancez le son ? Dans ce cas, comment faites vous ? ça m'intéresse !

Ces réflexions sont moins gênantes dés qu'elles passent à -10db que le signal originel. Avec un rt60(temps que met un signal en secondes pour s’arrêter dans la pièce) de 2 secondes on à du -10db après 0.5s...

Si la décroissance est linéaire, pourquoi -10dB à 0,5s ? on devrait avoir -15dB à 0,5s ou -10dB à 0,33s non? Il y a quelque chose qui m'échappe.
Si la diffusion est omnidirectionnelle (à 30Hz) et qu'on fait abstraction des ondes stationnaires, le libre parcours moyen pour cette pièce est 2,34m, ce qui donne 300 réflexions en 2 secondes (294 exactement). Si on ne retient que les 10 premiers décibels, cela donne 50 réflexions.
Si la décroissance est réduite à 0,4s, on n'aura plus que 10 réflexions pour les 10 premiers dB.
Le nombre de réflexions est indépendant de la longueur de l'impulsion.

En champ direct on perd 6db à chaque fois qu'on double la distance. de 1M à 4M on à perdu 6db, il faudra donc mettre le son 6db plus fort qu'a 1m.

Je comprends encore moins. A 4m le niveau aura chuté de 12dB et non 6. Mais cela suppose qu'il n'y ait aucune réflexion, ce qui est le cas pour le premier front d'onde seulement.
Quand le champ est "établi", à 4m de la source avec une réverb de 0,4s le niveau des réflexions est plus élevé que le champ direct. En prenant une directivité horizontale de 180° et verticale de 90° (déterminée par les murs adjacents à l'enceinte), je trouve pour cette pièce:
niveau sonore du champ direct: 75,82dB
niveau du champ réverbéré: 84,44dB

passer d'un rt60 de 2 à 0.4 dans le médium aigu, c'est facile. Pour le grave c'est mission impossible vu la taille de la pièce

Avec 0,4s de réverb la constante de la pièce est 26,66m²-Sabine et la distance d'écoute idéale n'est que 1,48m.
Avec une réverbération de 2 secondes en conservant la directivité indiquée, la distance d'écoute (idéale ?) est réduite à 59cm. C'est presque une écoute au casque !

...J'ai du mal à vous suivre...
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3200
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Bss » 09 Nov 2011, 07:11

Jean-Pierre Lafont a écrit:...J'ai du mal à vous suivre...

j'irais un peu plus loin, car me concernant ce n'est pas, du mal, c'est pas du tout ..
pour cette même raison:
Jean-Pierre Lafont a écrit:Je conçois qu'il soit simplifié mais je relève beaucoup d'incohérences qui rendent la démonstration caduque.

et tu n'as délibérément pas tout relevé ..
Je suis responsable de ce que je dis, mais pas de ce tu comprends !
Avatar de l’utilisateur
Bss
 
Messages: 410
Inscrit le: 09 Oct 2010, 19:02
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar thxrd » 09 Nov 2011, 10:24

ben ..moi .. je suis comme BSS .. et le petit calcul de JP confirme ce que je dit depuis je ne sais plus combien de posts !!
à 1,30n vous n'etes pas en champs direct dans le grave .... et pour la décroissance de niveau avec la distance vous faites une confusion entre le champs libre et celui dans une salle !! ( qui n'a rigoureusement rien à voir .. surtout dans le grave !!! / )
pour "l'avance" temporelle je suis évidemment acheteur également ......

en fait de ce que je comprend ... magré les erreurs diverses dans l'exposé c'est que Burne voudrait en fait , c'est supprimmer les multiples réflexions aux fins d'etre le plus possible dans un champ direct ...
hélas ..hélas ... au pire si ça s'"averait "possible" .on aurait donc le grave sans RT ... et le médium aigu qui lui en aurait !!!!!
et à 1, 30m des enceintes ..oui ..mais la seconde enceinte elle est à combien elle ????? . plus loin donc avec une superbe oppo de de phase carémment dans le champs direct ...( création d'un champs diffus dans la source elle meme ... !!!! )
tout va de plus changer si on bouge ... !! ( si tenté que l'on parle de champs direct à 1,30m )

perso quand on commence à me parler de mettre les enceintes à 1,30 pour tenter de solutionner un probleme d'acoustique ..... je part en courant .....
la bonne solution étant dans ce cas l'écoute au casque ..( ou ce que j'ai conseillé qui est bien plus simple et moins cher ( le sub dans le siegés ) , la on sera à 50cm et avec un seul générateur qui emettra un "front d'onde "normal" (et pas avec des sub multiples venant fabriquer un "front" d'ondes "étalé" dans le temps .)

clairement de mon humble avis .. je crois que là il faut reprendre beucoup de chose ..."à la base " ......
quand je vois la mesure de phase et la méthode .... et le calcul de dcroissance de niveau dans le grave das une salle , je doute que Burne ait une réelle perception du comportement d'un onde en salle semi réfeverbérante et ceci en régime établi ou en régime instantané et en fait s'occupe des 2 questions simultanément .....
mais bon ... si vraiment vous pensez Burne que c'est la bonne solution ... il faut l'appliquer ....
moi dans des cas comme ceux la ... je conseille à l'utilisateur de faire uen salle de jeu pour ses enfants ou une petite salle de TV .. avec des enceintes miniatures ne faisant surtout pas de grave ....

Roland
thxrd
 
Messages: 1012
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Didier HC » 02 Déc 2011, 09:54

Didier HC a écrit:
thxrd a écrit:Si vous relisez certains de mes posts vous y découvrirez que je préconique comme solution dans les cas "insolubles "(salle tres mauvaises en terme de dimension ) de faire un caisson dans le siege directement ... ( ça ne vaut que pour un seul auditeur identiquement à l'approche latérale )
c'est ultra simple /le SPL peut etre assez facilement suffisant /et là on commencera à s'approcher d'un champs direct .. et surtout ça marche bien meiux que de mettre des subs multiples en latéral ...
au moins la réponse peut etre plate et en phase avec les fronts ( une seule place part contre ... )

cdlt

thxrd


Bonsoir Roland,
penses tu que l'on puisse faire la même chose avec le grave au plafond (au dessus et non au dessous de l'auditeur de "référence")


Je veux bien un avis des acteurs de ce post à ma question :-)

Je suis désolé de ma faible participation ces dernières semaines mais j'ai trouvé de nouveaux locaux où je vais pouvoir réaliser une salle (avec des vrais dimensions en tenant compte pour ces dernières des calculs d'ondes stationnaires).
...Didier HC...
THX CERTIFIED PROFESSIONAL HOME THEATER LEVEL 2
www.dynamichomecinema.fr
Didier HC
 
Messages: 49
Inscrit le: 24 Oct 2011, 14:22
Résidence: DYNAMIC HOME CINEMA @ Marseille
Expérience HC: Professionnel

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Bss » 02 Déc 2011, 12:40

.. avec des vrais dimensions en tenant compte pour ces dernières des calculs d'ondes stationnaires...


qui a réalisé ces calculs ? Vous ?
Sinon je n'ai pas d'expérience sur le positionnement de sub au plafond, désolé.
Je suis responsable de ce que je dis, mais pas de ce tu comprends !
Avatar de l’utilisateur
Bss
 
Messages: 410
Inscrit le: 09 Oct 2010, 19:02
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 02 Déc 2011, 13:43

Un subwoofer en proximité peut être une solution acceptable pour un spectateur solitaire. A condition bien sûr que la phase avec les autres enceintes soit respectée.
Toutefois, cela ne supprime pas les modes stationnaires de la pièce et les résonances viendront toujours produire des interférences au point d'écoute. Ni la perte de niveau avec la distance, toujours plus importante quand on est dans le champ direct.

Dès qu'il y a plusieurs spectateurs et qu'une distance les sépare, les problèmes apparaissent vraiment. A 1m de distance, la longueur d'onde à 80Hz est de 4,30m. Or, il suffit d'un décalage de 1/4 de longueur d'onde pour qu'une interférence soit audible à cette fréquence. C'est à dire qu'un spectateur éloigné de 1m de l'endroit où la mise en phase a été réglée, percevra un déséquilibre.

Or, dans une salle de cinéma, même petite, il ne doit pas exister de fauteuil préférentiel. Toutes les places doivent permettre d'entendre le même son (cours THX niveau 1)..

La meilleure position pour un subwoofer (la plus facile à gérer) reste près des enceintes de façade. Mais là encore, à condition que la pièce soit correctement traitée.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3200
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar rodo » 02 Déc 2011, 14:46

Jean-Pierre Lafont a écrit: Mais là encore, à condition que la pièce soit correctement traitée.


Mais un traitement acoustique pour les longueurs d'ondes générées par un sub semble quasi impossible dans un petit HC, les pieces de 20m2 ne peuvent se permettre de s'offrir des traitements de plusieurs mètres de profondeur...
Donc en partant du principe qu'un sub sera mal traité quelle que soit sa place, le déplacer ailleurs risque-t-il vraiment d'empirer la situation ?
Avatar de l’utilisateur
rodo
 
Messages: 188
Inscrit le: 20 Avr 2011, 21:20
Résidence: Cannes (06)
Expérience HC: Débutant

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 02 Déc 2011, 14:58

Le traitement, n'est pas que l'absorption. C'est aussi ne pas favoriser les résonances et savoir les contourner.
Le placement des fauteuils est crucial dans ce sens.
Le placement du sub aussi.
La diffusion hémisphérique également.
Il existe plein de recettes.

THX dit:
dans l'ordre, placez d'abord les fauteuils en fonction des modes stationnaires mesurés.
Ensuite, déterminez l'angle de vision.
Enfin, vous connaitrez la largeur de l'écran.
N'inversez surtout pas les priorités...
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3200
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Simo » 02 Déc 2011, 22:43

Jean-Pierre Lafont a écrit:THX dit:
dans l'ordre, placez d'abord les fauteuils en fonction des modes stationnaires mesurés.
Ensuite, déterminez l'angle de vision.
Enfin, vous connaitrez la largeur de l'écran.
N'inversez surtout pas les priorités...


C'est exactement l'inverse qui se produit dans la grande majorité des HC.
Simo
 
Messages: 246
Inscrit le: 21 Nov 2010, 18:13
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Infinitif » 04 Déc 2011, 17:10

Didier HC a écrit :
avec des vrais dimensions en tenant compte pour ces dernières des calculs d'ondes stationnaires...

BSS a répondu :
qui a réalisé ces calculs ? Vous ?


Moi aussi, je serais très intéressé de connaître votre méthode de calcul des ondes stationnaires !!!
Infinitif
 
Messages: 51
Inscrit le: 09 Nov 2010, 11:23
Expérience HC: Professionnel

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Didier HC » 04 Déc 2011, 18:50

J'utilise un tableau excel nommé thxcalc qui permet de calculer les fréquences critiques et surtout savoir ou l'on met les pieds.
Hier un prospect nous a consulté pour réaliser sa salle de HOME cinéma privée... Initialement ça sentait grave la TV Room jusqu'au moment où ce dernier nous a annoncé 2,50 de plafond, 3,20 de large pour 3,80 de long.
12 petits m² qui sortent aucune fréquence redondantes qui limiteront les grosses amplitudes.
C'est toujours 1000 fois mieux que 2,50 x 5 x 7,50 !
...Didier HC...
THX CERTIFIED PROFESSIONAL HOME THEATER LEVEL 2
www.dynamichomecinema.fr
Didier HC
 
Messages: 49
Inscrit le: 24 Oct 2011, 14:22
Résidence: DYNAMIC HOME CINEMA @ Marseille
Expérience HC: Professionnel

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Infinitif » 04 Déc 2011, 18:57

Donc, purement théorique.
Ces tableaux Excel que tout bon passionné connait, ne tiennent pas compte de l'impedance des murs, et ne concernent que les pièces parfaitement rectangulaires.
Infinitif
 
Messages: 51
Inscrit le: 09 Nov 2010, 11:23
Expérience HC: Professionnel

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Didier HC » 04 Déc 2011, 19:06

Infinitif a écrit:Donc, purement théorique.
Ces tableaux Excel que tout bon passionné connait, ne tiennent pas compte de l'impedance des murs, et ne concernent que les pièces parfaitement rectangulaires.


Pourquoi, vous savez calculer des pièces non rectangulaires et faire des calculs non théoriques ;-) ?
...Didier HC...
THX CERTIFIED PROFESSIONAL HOME THEATER LEVEL 2
www.dynamichomecinema.fr
Didier HC
 
Messages: 49
Inscrit le: 24 Oct 2011, 14:22
Résidence: DYNAMIC HOME CINEMA @ Marseille
Expérience HC: Professionnel

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Infinitif » 04 Déc 2011, 19:21

Pour les pièces non rectangulaires, malheureusement non...
Quant aux calculs non théoriques : LOL...
C'est bien pour cela que je souhaitais connaître votre méthode de calcul ! :wink:
Infinitif
 
Messages: 51
Inscrit le: 09 Nov 2010, 11:23
Expérience HC: Professionnel

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 04 Déc 2011, 19:59

Et bien moi je maintiens qu'on peut très bien avoir une distribution homogène des modes dans une pièce de 3x3x3m, sans traitement particulier, mais sous certaines conditions.
De même, une pièce de 3,80 x 3,20 x 2.50m peut très bien être sujette à des tas de modes coïncidents.

Didier, lisez ce topic à partir de:
viewtopic.php?p=2375#p2375 et jusqu'à la fin de la page 8 (le sujet n'est d'ailleurs pas complet).

Vous verrez que les dimensions acoustiques d'une pièce ne sont pas les dimensions physiques et que thxcalc est un outil pédagogique, rien de plus. Il ne permet pas de calculer les modes en situation réelle.

La surface de réflexion n'est pas le mur mais une barrière virtuelle située derrière le mur (sauf si vos murs sont en granit de 4m d'épaisseur).
L'impédance des parois est un paramètre crucial qui ne peut pas être négligé.
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 04 Déc 2011, 20:04, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3200
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Infinitif » 04 Déc 2011, 20:15

Pour les passionnés de ce forum qui s'intéressent aux modes d'une pièce, il existe plusieurs tableurs Excel qui peuvent vous aider à "prédire" les problèmes.
Il y a celui-ci :
Image
Celui-là :
Image
et d'autres encore...
Déterminé moi-même, à une époque, d'arriver à résoudre ces problèmes, j'avais mis en place une méthode plus "visuelle" :
Image
Très fier de moi jusqu'à ce que je croise Jean-Pierre, qui, me dit : "c'est superbe ce que tu as fait, mais c'est faux..."
Arghhh... Il m'explique alors le problème d'impédance des murs non pris en compte par ces tableurs, également, celui des parois non parallèles etc etc.
:mur:
C'est alors que j'ai définitivement compris que l'acoustique, c'est un métier !
Formations THX ou pas, aucunes n'abordent les réels problèmes d'acoustiques et restent généralistes, voir floues, voir même, erronées...
En temps que Professionnels, nous nous devons d'apporter une solution professionnelle et non des approximations.
C'est pourquoi, un acousticien reste et demeure le meilleur interlocuteur et doit être privilégié !
Infinitif
 
Messages: 51
Inscrit le: 09 Nov 2010, 11:23
Expérience HC: Professionnel

Re: Audyssey : marketing ou processeur intelligent?

Messagepar Bss » 04 Déc 2011, 20:22

:supplie:
Je suis responsable de ce que je dis, mais pas de ce tu comprends !
Avatar de l’utilisateur
Bss
 
Messages: 410
Inscrit le: 09 Oct 2010, 19:02
Expérience HC: Amateur passionné

PrécédentSuivant

Retour vers Correction active

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron