MultiSub Soundfield Management

Façade, Surrounds, Subwoofers

MultiSub Soundfield Management

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 18 Jan 2012, 18:22

Je rentre à l'instant des US (il y a 2 heures...) où j'ai pu évoquer au cours de 5 rencontres en 4 jours, les problèmes que soulève la correction des modes stationnaires à l'aide de plusieurs subwoofers.

THX m'a confirmé sa position bienveillante à l'égard de cette méthode mais quand j'ai expliqué la quasi impossibilité de synchroniser les subs avec les enceintes frontales, mes interlocuteurs n'ont pas insisté. La conclusion de cette réunion a été: il faudrait demander à ceux qui ont conçu la méthode comment ils voient la chose... :doute:

Alors j'ai rencontré successivement, Allan Devantier, Floyd Toole et Sean Olive (je ne parle pas de Ron House qui est directeur de marketing chez Harman et ne maîtrise pas les réalités techniques). Leurs réponses (toutes différentes) ont été très décevantes, chacun restant dans un flou nébuleux, absolument pas convaincant. Je n'ai vu que des courbes simulées et aucun résultat de mesure.
J'ai écouté une configuration avec un Subwoofer dans chaque angle. Evidemment, avec un unique BA15 sur une ossature en chevrons les parois vibrent et absorbent une partie des basses. De fait, les modes ont des écarts moins prononcés. Mais quand on éteint 3 caissons sur les 4, la réponse ne change pas beaucoup. Donc, pour ce que j'ai pu voir et entendre, c'est davantage la faible impédance des parois qui agit, que le nombre et la disposition des caissons.

J'ai eu le privilège de passer une journée avec Keith Yates. Là, on parle d'autre chose car on a affaire à une autre pointure. Keith possède un logiciel dont j'ignore le nom (je sais seulement, qu'il coûte + de 100.000 dollars et qu'il faut être docteur en dynamique des fluides pour s'en servir) qui montre comment faire tenir les modes dans 6dB sur une audience de 25 fauteuils sans correction électronique. Evidemment, la liste des données à fournir est conséquente, le calcul (sur une grosse station linux) demande 3 jours à la machine.
Keith ne fait que des home-cinémas. Il fait des choses étonnantes dont des caissons qui permettent de produire 135dB à 9Hz avec une distorsion très faible et qui baisse en même temps que la fréquence (et non l'inverse).

Une étude de HC demande 4 à 12 mois de travail à un groupe de 6 personnes.Il fournit un dossier de calcul et de recommandations de 200 à 300 pages 80 à 150 plans selon le projet. Le prix de l'étude varie entre 100.000 et 250.000 dollars. Pour avoir eu les plans entre les mains, décortiqué les méthodes, lu les détails de construction, mesuré l'étendue de la garantie du résultat, ça les vaut. Et puis... dans un budget de construction qui dépasse 8 millions de dollars (pour un HC privé), le prix de l'étude est devient dérisoire. Ajoutons à cela que Keith est continuellement débordé.

J'ai beaucoup appris sur sa façon d'appréhender les méthodes et sur le maniement des outils informatiques. Nous restons en contact et je n'hésiterai pas à l'inviter à partager certains (gros) projets.

En résumé: la gestion des résonances stationnaires par plusieurs caissons est possible mais elle nécessite une préparation géométrique et structurelle complexe de la pièce. Les expériences de Toole ne démontrent qu'une petite partie de la solution et sa méthode contient une bonne part d'utopie.
Toutefois, cette méthode peut donner des résultats mais au prix d'une étude lourde et compliquée.
Même si ce sujet me passionne, j'avoue humblement ne pas avoir les compétences de Keith, ni les outils pour le maîtriser. Néanmoins, j'ai mis le doigt dedans et je ne vais pas lacher...
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3215
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: MultiSub Soundfield Management

Messagepar Simo » 18 Jan 2012, 22:26

Bravo Jean-Pierre et j'apprécie votre démarche !
Simo
 
Messages: 246
Inscrit le: 21 Nov 2010, 18:13
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: MultiSub Soundfield Management

Messagepar Nexus.6 » 23 Jan 2012, 10:18

Belle brochette d'interlocuteurs...

Au fait, vous êtes membre de l'AES? On doit y croiser également des pointures.
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
 
Messages: 220
Inscrit le: 10 Oct 2010, 18:11
Résidence: Toulouse
Expérience HC: Amateur passionné

Re: MultiSub Soundfield Management

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 23 Jan 2012, 11:14

Nexus.6 a écrit:Au fait, vous êtes membre de l'AES? On doit y croiser également des pointures.

Oui, depuis 25 ans. Je suis membre de l'ASA aussi.
Récemment, on m'a demandé de me présenter pour la présidence de l'AES en France. Mais il n'y a que 24 heures dans une journée et déjà très peu pour dormir, alors j'ai décliné l'offre...
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3215
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: MultiSub Soundfield Management

Messagepar shacard » 25 Jan 2012, 09:42

Jean-Pierre Lafont a écrit:Une étude de HC demande 4 à 12 mois de travail à un groupe de 6 personnes.Il fournit un dossier de calcul et de recommandations de 200 à 300 pages 80 à 150 plans selon le projet. Le prix de l'étude varie entre 100.000 et 250.000 dollars. Pour avoir eu les plans entre les mains, décortiqué les méthodes, lu les détails de construction, mesuré l'étendue de la garantie du résultat, ça les vaut. Et puis... dans un budget de construction qui dépasse 8 millions de dollars (pour un HC privé), le prix de l'étude est devient dérisoire. Ajoutons à cela que Keith est continuellement débordé.


Vu le nombre de personnes impliquees sur un projet et la duree d'un projet, a moins d'avoir des dizaines de collaborateurs, le debordement ne peut que vite se produire.
8 millions de $ le projet... Ca laisse reveur.

Ca revient a combien une salle de cinema de taille moyenne dans un complexe actuel ?

A+
shacard
 
Messages: 34
Inscrit le: 14 Oct 2010, 12:10
Expérience HC: Amateur passionné

Re: MultiSub Soundfield Management

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 25 Jan 2012, 10:07

Ca revient a combien une salle de cinema de taille moyenne dans un complexe actuel ?

Dix fois moins.
Mais les performances, les matériaux et l'utilisation ne sont pas les mêmes.
Un fauteuil HC peut coûter 6000 euros, une enceinte Everest coûte 30000.
Un fauteuil cinéma vaut 300 euros, un ensemble JBL 4722 vaut 1680.
On ne compare pas une Ferrari et un camion.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3215
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: MultiSub Soundfield Management

Messagepar Infinitif » 30 Jan 2012, 13:52

La force du marketing...
Décevant...
Infinitif
 
Messages: 51
Inscrit le: 09 Nov 2010, 11:23
Expérience HC: Professionnel

Re: MultiSub Soundfield Management

Messagepar JIM » 12 Fév 2012, 10:01

Bonjour,

Je me pose une question sur le multi-sub et les mesures associées.

Sur sinus pur continu, je visualise bien une meilleure linéarité en multipliant les sub mais que se passe t'il à l'extinction du signal ?

Mis à part l'excitation de départ qui ne représente qu'une partie infime de la réponse entendu (dans le grave) et qui lissera l'excitation des modes, les résonances liées aux modes de la pièce ne seront absolument pas modifiées par rapport à un seul sub.

En gros, j'imagine qu'une mesure de réverbération dans le grave doit être un bon indicateur de qualité mais qu'un sub ou plusieurs, ca ne change pas grand chose ?
JIM
 
Messages: 748
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: MultiSub Soundfield Management

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 12 Fév 2012, 12:05

Vous avez tout compris !

On différencie les résonances modales et la réverbération (diffuse).
Dans une pièce d'habitation déjà corrigée, la réverb dure 250 à 350ms tandis que l'activité modale dure 1 à 2 secondes.
Quand on éteint la source, la résonance modale maintient sa durée.
Un auditeur l'entend ou ne l'entend pas selon sa position dans la pièce.

Lisser la bande dans une zone d'écoute restreinte n'est pas très difficile. Un minimum de traitement, le placement judicieux de plusieurs caissons, le calage du delay et une égalisation électronique permettent de donner l'illusion.
Cette méthode permet de "masquer" les écarts d'amplitude dans la zone d'écoute mais elle ne supprime pas l'activité modale.
Mis à part l'illusion, rien n'est résolu car la correction acoustique n'est pas limitée à une zone restreinte. Elle agit dans toute la pièce ou elle n'est pas. Il suffit d'écouter 2 ou 3 mètres à coté pour se rendre compte que l'équilibre est rompu.
Si on coupe le signal brutalement, l'excitation de l'air poursuit sa course le temps de la décroissance modale c'est à dire 3 à 6 fois plus longtemps que la réverbération diffuse. C'est un peu comme si les membranes continuaient de bouger pendant 1 ou 2 secondes. Equilibrer les résonances en un point ne supprime pas ce phénomène.

Traiter les modes de manière analytique demande de gros moyens. En ne considérant que les modes du premier et du second ordre (de 1.0.0 à 2.2.2), il faut 4 caissons pour contrôler les modes impairs et 8 caissons pour les modes pairs.
Pour atténuer les modes impairs du 1er et du 3eme ordre, il faut 36 caissons ! Au delà, on ne les compte plus.

Cependant, avec plusieurs caissons, l'excitation modale est moindre.
La position des caissons n'est pas déterminée par la géométrie des murs mais par la position effective des modes récurrents (d'ordre pair ou impair) de manière à positionner chaque caisson à la frontière de l'inversion de phase, là où l'excitation sera minimale. Contrairement au réglage du delay qui va lisser la bande à un endroit unique, le placement "actif" permet de réduire l'activité modale dans toute la pièce.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3215
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel


Retour vers Enceintes

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron