FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes !!

Amplis, Lecteurs, Processeurs, télécommande

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 24 Déc 2010, 12:36

On n'est plus vraiment dans le facteur d'amortissement.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 24 Déc 2010, 12:38

On n'est plus vraiment dans le facteur d'amortissement.

Continuez cette discussion dans "Configuration" ou dans "choix du local"
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar Cobrasse » 24 Déc 2010, 13:16

Bonjour,

Jean-Pierre Lafont a écrit:Les amplis Crown K1 et K2 me semblent être un bon choix pour un HC, même d'un beau volume.

C'est sûr, mais à l'écoute quand on passe sur les amplis que j'ai cité plus haut, pour du caisson de basses, ils sont loin d'avoir la même maitrise de la membrane, ceci étant certainement dû à la conception même de l'ampli, qui effectivement annonce un gros facteur d'amortissement, mais on se rend vite compte qu'il y a un truc qui ne va pas :wink: .

Je ne sais si vous parlez de modifier le système de refroidissement interne aux amplis mais, je possède du Chevin et du Ram dans deux séries différentes et je me vois mal ouvrir et tout "bidouiller" pour y placer des ventillo de pc aussi bon/efficace soient-ils ... je tiens a la garantie.

Le silence n'a pas de prix :grin: . Plus sérieusement une fois la garantie passée (ou pas), il suffit juste de dessouder ou brancher les ventilateurs d'origine, de les démonter et de les remplacer par des modèles différents répondant à nos critères ! Cela marche à merveille pour moi :wink: .

Nous voila avec les solutions estampillées HCFR, oui pourquoi pas, mais je ne pense pas que l'on ait besoin d'un forum spécialisé comme Cinetips pour en venir a ces "solutions".

Je ne voudrais pas lancer de HS, désolé par avance (je répondrais au MP si besoin), mais quel besoin de se comparer à d'autres forums, de les prendre en exemple ou cible, il y a une concurrence que je ne m'explique pas, le but est de partager, de comprendre, au travers d'une communauté ... Je ne fais que donner des astuces pour les personnes qui n'ont pas le choix ! Et c'est le cas de la majorité ! Combien de personne ont les moyens de faire construire une maison ? combien ont envie d'une salle dédiée ? Combien sur cet ensemble, peut se permettre une salle dédiée ? Combien pense ou on les moyens de rajouter 1 voir 2 local technique avec les surcoûts que cela engage ? ... Croyez-moi on peut parler pour une minorité pour donner l'idéal en réalisation ... Cependant faut-il négliger les solutions simples et peu couteuses qui permettent de faire avec ce que l'on a (que ce soit du point de vue du porte-monnaie ou des locaux) !

A vous de juger ;) .

Absolument pas. voir les mess supérieurs.

Ok avec 2 local techniques on s'affranchit plus facilement des distance ... On pourrait même imaginer que ces locaux soit des pièces en dessus ou en dessous de la salle finalement :wink: .

Je ne préfère pas développer sur ce sujet ... je trouve l'argument un peu facile, alors j'en resterais la.

Facile, bah je peux vous fournir un ordre d'idée en terme de prix (environ au minimum 3000€ : mur, prise électrique, porte, placo, aération ....), et pour un couple moyen, ça fait tout de même des choses à considérer.

aujourd'hui 'hui, l'on peut tout allumer, rien qu'en ouvrant la porte ...

Et j'aimerai bien apprendre comment et avec quoi, et si le coût n'est pas trop important ;) .

pour quelles raisons aurait on besoin accéder au local technique par une porte entre ce dernier et la salle ??? :doute:
en tout les cas je n'en ais pas, on n'est pas non plus obligé de se créer des problèmes ... le sujet est déjà (malgré les apparences) assez complexe comme ca.

Utiliser un PC pour lire des fichiers audio, mettre un BR pour regarder son films ... A moins que cet équipement là soit dans la salle d'écoute ?

il n'y a absolument rien de compliqué a confectionner un passe cloison en conservant les propriétés phonique de la paroi

Quand on est pas propriétaire d'une maison, faire des trous ... :???: .

Heureux d'échanger avec vous :wink: .
"La musique c'est du bruit qui pense" Victor Hugo
Cobrasse
 
Messages: 253
Inscrit le: 22 Déc 2010, 16:15
Expérience HC: Amateur éclairé

Vu du facteur d'amortissemen, bridgé ou pas ?

Messagepar yvagagne » 24 Déc 2010, 13:31

J'ai à trouver 500W pour chacun de mes 2 subs.
Du point de vue du facteur d'amortissement, toutes autres caractéristiques techniques étant supposées comparables par ailleurs, qu'elle serait la meilleure solution ?
1) un ampli 2x250W bridgé par sub
2) un ampli 2x500W pour les 2 subs
3) un ampli mono 500W par sub

Voici mon raisonnement.
Cas 3, impédance interne Z, à priori du même ordre que celle du cas 2 pour chacune de ses voies
Cas 1, impédance d'une voie =Z x SQRT 2 = 1,4 Z, car une voie n'a la capacité à fournir que la moitié de la puissance des 2 autres cas. L'ampli étant bridgé, les amplis, donc les impédances internes sont en série, soit 2x1,4Z=2,8Z. Vu ce qui a été dit précédemment dans ce topic, un FA presque 3 fois plus mauvais, c'est pas rien !
Donc pas de brigé !

Du point de vue de la capacité à fournir une puissance forte pendant un temps long (les tremblements de terre et autre éruptions volcaniques ...) le bloc mono 500W cas 3, ayant son alim dédiée doit savoir faire, le 2x500W aussi, à condition qu'il soit capable de fournir la puissance max en simultané sur les 2 voies (alimentation unique ou double).

Ma conclusion, (je crois que je viens de réinventer l'eau tiède :oops: ) est que vu du FA, le choix le plus sur est le bloc mono.
Correct ou pas ?
yvagagne
 
Messages: 157
Inscrit le: 18 Nov 2010, 19:44
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 24 Déc 2010, 14:28

Là, j'ai pas tout compris... :doute:
Je passe le relais à Bss.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar Cobrasse » 24 Déc 2010, 14:41

yvagagne a écrit:L'ampli étant bridgé, les amplis, donc les impédances internes sont en série, soit 2x1,4Z=[b]2,8Z

Je ne suis pas sûr que cela soit si simple, les schéma de câblage quand on est bridgé sont plus compliqué que cela il me semble :grin: .
"La musique c'est du bruit qui pense" Victor Hugo
Cobrasse
 
Messages: 253
Inscrit le: 22 Déc 2010, 16:15
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar yvagagne » 24 Déc 2010, 16:02

Cobrasse a écrit:
yvagagne a écrit:L'ampli étant bridgé, les amplis, donc les impédances internes sont en série, soit 2x1,4Z=[b]2,8Z

Je ne suis pas sûr que cela soit si simple, les schéma de câblage quand on est bridgé sont plus compliqué que cela il me semble :grin: .

Je suis parti de la bonne vielle équation P=RI², donc quand la puissance P double (de 250 à 500W ) le courant n'est augmenté que dans un rapport = racine de 2, (SQRT2 en Excel ...) = 1,414. D'où la première estimation, toutes autres caractéristiques étant comparables, est qu'un ampli 2 fois moins puissant, peut avoir ( a ?) une résistance interne 1, 4 fois supérieure.

Par ailleurs en configuration "bridgé", les deux voies sont alimentées par le même signal, mais en opposition de phase. Chaque voie doit conserver ses caractéristiques internes, dont l'impédance de sortie (enfin je pense, car les étages de puissances sont les mêmes ). Le montage devient équivalent à une alimentation à sortie symétrique. La tension de sortie est doublée par rapport à celle d'une voie (ou alimentation) simple. Et je pense ainsi que les tension de sortie des voies étant en série, il en est de même des impédances internes. Donc doublée par rapport à l'impédance de sortie d'une voie simple.
D'où mon 2 x 1,4 = 2,8 Z d'une voie de même puissance de sortie...
Raisonnement simpliste, c'est vrai.

Sur ce topic, je recherche des critères rationnels de choix d'ampli, dont le FA. Voilà pourquoi je soumets ce critère d'élimination d'ampli en mode "bridgé" pour savoir si c'est pertinent.
yvagagne
 
Messages: 157
Inscrit le: 18 Nov 2010, 19:44
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 24 Déc 2010, 18:10

1) un ampli 2x250W bridgé par sub
2) un ampli 2x500W pour les 2 subs
3) un ampli mono 500W par sub

Voici mon raisonnement.
Cas 3, impédance interne Z, à priori du même ordre que celle du cas 2 pour chacune de ses voies
Cas 1, impédance d'une voie =Z x SQRT 2 = 1,4 Z, car une voie n'a la capacité à fournir que la moitié de la puissance des 2 autres cas.

Je ne comprends pas Z x racine de 2.
Pourquoi la résistance interne changerait avec la puissance ?
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar yvagagne » 24 Déc 2010, 20:05

Jean-Pierre Lafont a écrit:Je ne comprends pas Z x racine de 2.
Pourquoi la résistance interne changerait avec la puissance ?

Non, je ne pense pas que l'impédance de sortie change fortement avec la puissance pour un même ampli, seulement avec la fréquence je crois.

J'ai repris mon raisonnement sur les liens entre résistance interne et puissance de sortie, effectivement, a priori aucune relation, elle dépend plutôt des transistors de sortie et des boucles de contre réaction. Donc j'avais tout faux :mrgreen:

Par contre je pense toujours qu'en mode bridgé, la résistance interne d'un ampli serait le double de celle de chaque voie.
Est-ce aussi un a priori ?
yvagagne
 
Messages: 157
Inscrit le: 18 Nov 2010, 19:44
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 24 Déc 2010, 20:57

Non, ça c'est plausible. Par contre, il n'est pas certain que ce soit exactement le double.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar angelochili » 12 Jan 2011, 17:05

Bonjour.
Je suis nouveau ici.
Je cherche une précision, s'il vous plait.
- Les HP plans isodynamiques façon Magnepan, contre-réagissent-ils de la même manière que les electros ?
- Les résistances des câbles et le FA de l'ampli sont-ils à considérer aussi de la même manière ?

Un forumeur disait précédemment :
Jean-Pierre Lafont a écrit:1- Ils sont ventilés par convection : on peut très bien les poser près des enceintes.
Un bon ampli cinéma est refroidi par convection naturelle. Il ne fait donc aucun bruit. On le loge derrière chaque enceinte quand on a de la place, ou à coté dans le cas cpntraire. Le voyant est déconnecté ou occulté avec un ruban adhésif noir.

Si vous connaissez de bons modèles qui ne coutent pas un bras, je vous écoute, car personnellement je n'en connais pas ... J'ai eu un Crown K2, ça fonctionne correctement sans plus, mais on est loin du rendu d'un Labgruppen IP1350 ou un Amcron reference sur du caisson de basses :wink:
.

Apart-audio l'ancien 2120MKII environ 550€. On en trouve encore. Peut-être aussi chez Shaker au Luxembourg.
Merci.
angelochili
 
Messages: 4
Inscrit le: 12 Jan 2011, 16:31
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 12 Jan 2011, 17:22

Je cherche une précision, s'il vous plait.
- Les HP plans isodynamiques façon Magnepan, contre-réagissent-ils de la même manière que les electros ?
- Les résistances des câbles et le FA de l'ampli sont-ils à considérer aussi de la même manière ?

Je ne connais pas. Désolé. :???:
Je passe le relais.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar piot52 » 12 Jan 2011, 22:21

angelochili vous parlez de ce model là ? http://www.fullwave.be/viewProduct.php?id=396
si c est le cas ,ça n a pas l air terrible ...
ce doit etre plutot celui ci http://fr.audiofanzine.com/ampli-studio ... 57497.html
piot52
 
Messages: 104
Inscrit le: 01 Nov 2010, 11:25
Expérience HC: Débutant

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar angelochili » 13 Jan 2011, 00:43

angelochili vous parlez de ce model là


Mais ! C'est le même ! Oui, c'est celui-ci. Et même à 550€, son prix fort, c'est encore un très bon investissement. Personnellement, je n'ai pas trouvé mieux dans ces prix, et à cette puissance il n'y a pas beaucoup de choix.
Cordialement.
angelochili
 
Messages: 4
Inscrit le: 12 Jan 2011, 16:31
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 13 Jan 2011, 06:33

J'aime beaucoup le commentaire sur audio fanzine:
C'est très droit partout, pas flatteur. J'aime beaucoup le registre grave, présent mais net, sans bavures. Le médium n'est pas gêné par des basses "illusoires", clair et net. Les aigus, difficile à dire, sur les JBL on peut trouver plus joli, mais sur les SMG, c'est plutôt réaliste et facile. Ce n'est pas très musical, ça "n'envoie" pas beaucoup, mais c'est très propre.

L'apport d'un ampli sur la musicalité, je veux parler de l'incidence qualitative audible, joue pour une part infinitésimale en regard des autres éléments de la chaîne (à moins que l'ampli ne soit vraiment très mauvais).
Le gars qui a écrit ça est très fort s'il arrive à distinguer parmi les qualités décrites celles attribuables à l'ampli et celles attribuables aux autres éléments. C'est un peu comme si vous goûtiez un verre d'eau dans le lequel on a versé deux ou trois gouttes de vin et que vous décriviez les qualités du vin.
Moralité: on ne peut pas donner de crédit à ce genre de propos, ici comme ailleurs.

Je ne remets pas en cause les performances de l'ampli qui est peut-être très bon.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar thebustre » 13 Jan 2011, 07:11

A part les enceintes et leur placement, l'acoustique de la pièce, quels sont les autres facteurs ?
thebustre
 
Messages: 114
Inscrit le: 11 Oct 2010, 10:37
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 13 Jan 2011, 08:01

Pour les néophytes qui cherchent des repères:
Si je devais classer les maillons d'une chaîne par ordre d'incidence sur la qualité globale, je dirai ceci:
Acoustique 50%
Enceintes 40%
Ampli 8%
Lecteur 1,9%
Câbles 0,1%

Ce classement, s'appuie sur un matériel en bon état et adapté à l'application.
Il est basé sur mes observations, les mesures et l'expérience reste subjectif.
Les pourcentages peuvent être discutés, mais à mon sens ils sont dans la moyenne des jugements que j'ai pu entendre ou observer.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar angelochili » 13 Jan 2011, 11:25

Le gars qui a écrit ça est très fort s'il arrive à distinguer parmi les qualités décrites celles attribuables à l'ampli et celles attribuables aux autres éléments


C'est moi qui ai écrit ces lignes. Je maintiens, biensûr. Je comprends que l'on puisse douter. On peut en discuter sur mon contact sur audiofanzine si vous le souhaitez, pour ne pas encombrer ce sujet.

Toujours pas de réponse à propos de la contre-réaction des HP plans ?
Quelqu'un peut-il me dire comment je peux la mesurer ?
En théorie, ces HP sont sensibles aux contre-réactions provoquées par les résonances de l'acoustique, puisqu'ils ne sont pas ceints, et sûrement aussi celles du système lui-même. Et ils devraient l'être même davantage qu'un HP monté en baffle puisque la membrane est des plus grandes (0,1m² minimum), et de moindre masse. Et puis, pas de bobine ???
Alors je ne sais pas trop quoi mesurer. En charge ? A vide ? Sur une fréquence simple ? La quelle ? Quelles sont les parts de la contre-réaction intrinsèque du HP et celle due de l'acoustique ?

Merci.
Cordialement.
angelochili
 
Messages: 4
Inscrit le: 12 Jan 2011, 16:31
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 13 Jan 2011, 12:46

C'est moi qui ai écrit ces lignes. Je maintiens, biensûr. Je comprends que l'on puisse douter. On peut en discuter sur mon contact sur audiofanzine si vous le souhaitez, pour ne pas encombrer ce sujet.

Je suis désolé angelochili. Il n'y avait rien d'agressif dans ma réponse. Que de l'expérience, c'est tout.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3205
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: FACTEUR D'AMORTISSEMENT, des spécifications irréalistes

Messagepar angelochili » 13 Jan 2011, 13:05

Je suis désolé angelochili. Il n'y avait rien d'agressif dans ma réponse. Que de l'expérience, c'est tout.

Je l'avais bien compris ainsi.
Cordialement.
angelochili
 
Messages: 4
Inscrit le: 12 Jan 2011, 16:31
Expérience HC: Amateur éclairé

PrécédentSuivant

Retour vers Electronique

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron