2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Projecteur, distance, protection

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar burne » 06 Sep 2015, 15:18

Discutions très intéressante, d'un coté la vision professionnel à la recherche du meilleur possible, de l'autre le coté grand public et ce dont il à a disposition.
En effet difficile de s'entendre tant les objectifs et moyens sont différents.

Je le comprend bien en ayant côtoyer les deux mondes. Si le numérique à apporter une hausse de qualité au plus grand nombre; Il à apporté au professionnel jusqu'au boutiste plutôt une régression ,une sorte d'uniformité.
Evidement de nos jours, la plupart des pros recherche la facilité pour un maximum de gain. Le numérique répond à ce besoin et c'est pour la plupart cela et non le gain en qualité qui à poussé au numérique.

Numérique qui d'ailleurs à part une uniformisation de qualité vers le haut si on prends la totalité du parc, n'a que peu progressé en qualité réelle ces dernières années.
Cette tendance de la recherche de la facilité n'est de toute façon pas compatible avec la qualité.

Il n'y a qu'a voir le DSD. Beaucoup de pro attendent le 512 et plus pour pouvoir retoucher le son sans abimer trop le signal.(ne parlons pas du DXD notament chez Mergings...)
En fait on retombe dans les mêmes travers qu'au début du numérique, ça n'apportera rien d'extraordinaire malheureusement. Ce qu'il faut changer ce sont les méthodes de travail et objectif et mettant en avant la recherche du mieux et non pas du gain maximum...
Des valeurs qui disparaissent hélas de plus en plus. Les gorets sont devenus les rois, il faudra faire avec j'en ai bien peur.

Les seuls gagnants dans l'histoire c'est le grand public. On aura connu une hausse de la qualité apporté au plus grand nombre pour un cout de moins en moins élevé.
Encore que depuis quelques années dans le son, c'est moins vrai.
Dans l'image c'est toujours le cas. L'arrivé du mpeg2 à entrainé une grosse baisse de qualité par rapport à l'analogique mais la hausse de définition choisi et l'uniformité de la répartition à permis de gagner plus que de perdre.(dvd, tv hd etc)
Pareil pour le h264/mpeg4, baisse à nouveau de qualité mais augmentation de la définition pour compenser, avec maintenant l'HEVC c'est pareil. Dommage que pour le son il n'en soit de même.
Quand je vois la proportion de films ou séries sur piste française encore en DD qui est quand même encore plus mauvais que du MP3, ça fait peur...


Comme beaucoup j'ai des interrogations encore à ce jour, moi aussi du temps que je faisais de la radio j'ai des bandes et même des k7 dont le son reste supérieur à d'autres format numérique. Ces dernières sont d'ailleurs pour la plupart dans un aussi bon état qu'a l'époque.
je garde même un magnétoscope qui est de plus en plus long à démarrer, il faudra que je change les condo un de ces jours.
Je le garde car le son qu'il enregistre est toujours d’excellente qualité et sans rapport avec les enregistreurs numérique de même prix.
Chris à raison à mon avis en disant que les performances maximales sont toujours en analogique. D'ailleurs le monde qui nous entoure EST analogique...
Le numérique n'est qu'une interprétation partielle de celui-ci; mais il à l'avantage avec la technologie limité de nos jours, de ne pas perdre au fil des reproductions contrairement à nos vieux systèmes.
Certains pro restent en analogique pour certaines choses et ce sont loin d’être des studios ou des pros avec un faible budget.
Même en hifi une belle proportion d'installations très cher sont équipés en analogique et même avec des amplis à tubes.

Les tubes résistent d'ailleurs, même en studio. En ce moment la mode est au Crane song pour retrouver le son "lampe" à la recherche d'une matière ressenti disparu avec le numérique? On peut légitimement se poser la question.
Ce son numérique plus propre, mais semble vide. Pourquoi certains éprouvent plus de plaisir en écoutant un simple vinyl plein de défauts audible, mais prenant autant de plaisir qu'en concert contrairement au CD.
Pourquoi rajouter autant d'harmonique en tournant le potar sur l'Hedd ou son Manley si le son numérique est parfait? Il ne s'agit pas seulement d'esthétique sonore.

Je pense qu'il doit manquer quelque chose que l'on est pas encore capable d'expliquer ou de mesurer. Ce ne serait pas étonnant, nous sommes encore à la préhistoire de la reproduction du son.
On est loin de reproduire ce que l'on entend dans la réalité. Même dans les films avec Atmos, si j'ai un oiseau qui chante à 2Metres devant moi à 4 mètres de haut, la reproduction ne sera pas précise et surtout pas réaliste.
La méthode de reproduction utilisé n'a pas évolué depuis longtemps et nous sommes incapable de faire mieux en gardant cette technologie, la physique nous en empêche.

on pourra se dire que l'on peut faire obligatoirement mieux en son, même si on en prend pas le chemin.


@Cobrasse: Je dois dire que je reste dubitatif quand aux défauts de la bande analogique reproduite avec une captation numérique. Si on veut ce type de défaut/esthétique dans un film, autant tourner en 35mm. J'attend encore le film numérique qui saura reproduire cette esthétique, sans que j'ai une profonde envie de rire/pleurer...
Utilisons le numérique pour ses avantages, sans lui rajouter les défauts d'une autre technologie, il y a déjà tant à faire.
En numérique par exemple on pourrait diffuser du 60 ou du 120 fps mais on reste au 24, comme au temps de la pelloche qui prenait feu si on allait trop vite...
Entre bêtise et convention, on est pas rendu non plus en image. A mon avis, cela n'évoluera pas tant que la technique n'aura pas fait suffisamment de progrès pour que le gain soit supérieur aux pertes/ronchons.
Autant pour l'image on sait tous que demain sera mieux, autant pour le son, sauf bond inattendu de la technologie, il n'y aura pas grand chose à attendre de vraiment surprenant.
Mais bon, Qui vivra, verra.
burne
 
Messages: 153
Inscrit le: 22 Avr 2011, 14:21
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar christubes » 06 Sep 2015, 15:40

Heu, je n'ais jamais dit que les performances maximale sont atteinds en analogique du moin pour l'enregistrement sur support ( en amplication et autres oui )

à Partir de 88KHz 24 bit je trouve le piqué sonore et les transitoires trés bonnes, voir même plus reel que sur l'enregistrement magnetique analogique. Le DSD sur la mesure c'est fabuleux ( mais avec un S/B trés faible en HF mais en s'en fou ) Mais mais mais mais.... je doit vous avouez ( je ne veux pas encore enerver Roland :mrgreen: ) que sur le son de violon, le jour où j'ai essayé d'écouter la qualite de mon converto DSD en partant d'un enregistrement de violon capté avec 2 micros et enregistré directement sur un 2 pistes master Analogique que j'ai recopié et bien j'ai perdu un peut dans le grain de son, et donc j'en ais conclu que la numerisation n'était pas transparente. Mais bon, l'enregistrement analogique ne l'est pas non plus. Mais d'un converto à un autre pour les mêmes performences le son n'est pas pareil, même en changenant l'horloge. Et puis, ce n'est pas la peine que je me fatigue à raconter ça, Je vais me prendre encore un super savon de la part de notre chère Roland.
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 06 Sep 2015, 19:02

Vous parlez son ?(un peu hors sujet ici, mais puisque le robinet est ouvert...).

Si on regarde bien l'évolution du son durant les 60 dernières années, il y a eu d'énormes progrès technologiques certes, mais aussi beaucoup de régression dans la méthode.
J'ai travaillé dans les studios à entre 1970 et 2010 et j'ai pu suivre cette évolution. L'arrivée du magnétophone multipistes a été saluée comme une libération, pour l'ingénieur et les artistes. Pouvoir enregistrer les instruments séparément, ajouter les voix, peaufiner le mix, etc.
Lespaul a inventé le re-recording, puis on a connu les machines 2 pistes, 4 pistes (Studer J37), 8 pistes Scully (j'ai encore un bloc de têtes), le premier 3M 16 pistes que Barclay a rapporté des US, puis les machines 24 pistes sans lesquelles les studios n'avaient plus de clients.

Et on a gagné quoi ?
On a simplement oublié d'apprendre à placer ses micros, à créer une balance naturelle, à préserver la dynamique.
Coté artistes j'ai connu des chanteuses qui enregistraient vers par vers quand ce n'était mot par mot. Idem chez les musiciens.
Les mix surchargés (plus il y de pistes plus on remplit et il faut tout entendre en même temps, sinon, ça sert à rien).
Mais il y a plus dommageable. Le multipistes a tué la cohésion entre les musiciens, l'ambiance dans le studio, l'entente qui crée le swing...
Pour parachever le tout, on a inventé le signal numérique (mot magique). On a remplacé la gravure qui était un métier d'expert, artiste en son genre, par le mastering qui permet à quelques crétins criminels de réduire à néant le travail effectué en amont. 2dB de dynamique ? C'est trop !
Enfin le public qui croit que la qualité du son se mesure comme la gastronomie chez McDonald, ne jure que par le téléchargement gratuit et le MP3.
Vive la musique !

Je suis sans doute un vieux xxx, mais le plus "gros son" que j'ai entendu, c'était quand même un master d'Elvis enregistré en mono sur une bande Scotch 206 1/4 de pouce, en prise directe. Le support n'a pas veilli, on se sent dans le studio proche des 4 musiciens. Tant qu'on n'a pas entendu ça, on ne sait pas que ça existe. Je n'ai rien retrouvé de comparable durant 30 ans dans les studios où j'ai trainé mes bottes et j'observe que ça se dégrade un peu plus chaque jour.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar burne » 06 Sep 2015, 19:37

C'est exactement mon ressenti.
Ce besoin de mettre des couches et des couches parce que c'est comme ça qu'on leur a appris. Tout ça chacun dans son coin on s'étonne que ce soit pas naturel...

C'est pareil pour les prises de sons, Pas plus tard que cet été j'ai vu un gars avec 2 mergings Hapi(on se demande pourquoi il à pas pris un Horus à la place mais passons...)connecté à une douzaine de micros. Le tout pour un chanteur et un piano...................
4 ou 5 micros DANS le piano, la seule envie que j'avais était de lui fermer violemment le pianos sur ses micros...

Mais comment voulez vous avoir un enregistrement naturel en décortiquant tout ça??? Quelle est la référence? comment peux-on imaginer que le cerveau va se faire avoir avec un micro à 2cm de la corde?????
C'est sur pour être précis, ça l'ai, encore heureux mais naturel surement pas. Et le problème est là, c'est que le but est tout de même d'y être et avec un machin qui sonne artificiel, ben ça marche pas!

Je vais arrêter là, rien que d'en parler ça m'énerve.
burne
 
Messages: 153
Inscrit le: 22 Avr 2011, 14:21
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar christubes » 06 Sep 2015, 21:23

De braves paroles auquels je partage tout à fait le même avis que JP même si je suis beaucoup plus jeune que JP et n'ayant pas vecu dans l'air du temps mais auquel j'ai eu la chance de le pratiquer, et en tant que musicien qui se doit de donner un produit musical fini rien accoustiquement ( et oui on garde une tradition qui date de plus de 300 ans quant on veut interpreter ces musiques là )

Pour mon avis donc , le meilleur moyen est d'utiliser la methode d'antant : c'est à dire , les musiciens jouent ensemble, ils soignent leurs sons, écoutes les autres , s'équillibre dans leur jeux et leurs interpretation en fonction leurs poids de pupitres sur chaques notes et à l'instant précis. En musique d'ensembles , nous fabriquons ensembles la musique, à cette mesure c'est la flute qui à la parole, puis la phrase d'apres les violons ...etc etc le musicien n'est pas payé à la quantité de notes joué, pendant que un joue des triples croches l'autre tiendra une ronde pendant 20 mesures, et c'est ce melange là qui creer la musique , et j'en passe des explications.... pour la prise de son et bien je ne suis pas partisan du multimicros, du re recording, et autres , mais mais j'y suis obligé parfois d'y passer quant j'ai à faire à de mauvais musiciens ( pardon ! ) ou à un style de musique dans lequel : soit les musiciens ne sont pas préparé à cette pratique, soit il y a un trop grand eccart entre instruments ou une mauvaise accoustique de salle, soit parce tout simplement la musique n'est pas faite pour sonner accoustiquement. Donc oui j'aime le conté vivant et reel d'un enregistement mais aussi entendre les qualités du matos, Autant un trés vieux enregistrement trés vivant peut aussi m'enlever le plaisir si j'ai une bande passante téléphonique avec une prise mono, de la disto.

Quant j'ai le son accoutiquement je pose de trés bon micro appairé relié à un 2 track et bam ! le produit fini est là et quant j'écoute ça sur un trés bon systême je me regale. Souvenez vous, j'en parle souvant ici, même sur les prises stéréo, par exemple, je veut une stéréo d'intensité et de phase et avec une phase comparable à ceux que notre systême auditif capte et pas de la stéréo de phase avec de trop grand delais ( comme le produit les prises stéréo dit AB larges, lorsque les micros sont trop espacer l'un de l'autre ) Mais pas seulement d'intensité comme le fait un mix multimicros mono dirigé ou pour garder la compatibilité mono.

D'ailleurs lorsque je fait du multimicros, sur ma console mon place dans l'image stéréo je le fait :
- par intensité ( pan pot )
- phase ( delais jusqu'a 0.5 ms seconde max pour un instrument ( localisation sur l'hp non retarde ) et 0.8ms pour les son venant du coté )
- et Eq ( une baisse d'aigus à partir de 2Khz sur la voie opposé )
- sur le dosage de reverbes sur chaques pistes/micros

Là la localistion n'est plus du tout pareil :wink:

Et oui, jsuis fou, même radio france me l'a déjà dit :mrgreen:
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar christubes » 06 Sep 2015, 21:35

Un point important aussi est de savoir jouer sur la diaphonie entre micros ( repise ) lors d'une prise multipistes, celà donne tout le relief au mix. Donc en plus de me préocuper du placement du micro, je me penche aussi sur les sons voisins que capte celui ci. Par contre les prises faites à 2 cm non, pas possible. Mais il suffit de savoir écouter et de vouloir apprendre à écouter.
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar thxrd » 07 Sep 2015, 13:10

Tout en restant partiellement dubitatif sur certaines critiques des technos nouvelles ( ou numeriques en general ) , je rejoint par contre totalement l'analyse de JP

Dans 99,99% des cas la technique n'est pas en cause , qu'elle soit numerique ou pas et ce en video comme en son ..

Ce sont les gens qui s'en servent ... Et qui comme il le decrit parfaitement peuvent souvent massacrer des heures voir des jours de travail en qqs secondes .. D'incompetence ..
En effet rien ne sert d'avoir des outils extraordinaires si c'est pour faire n'importe quoi ..
Je rappelle au passage que sans le numerique en image on en serait encore au VHS ( j'en ai encore 3..
Fs 200 pana / Wpana ( "mondial ") et un Dtheater lui numerique ..( et ca fait rigoler quand on compare l'image d'une VHS enregistrée en 1080 / 60 avec 30 megabit de debit et la meme image en SVHS ..)

Et que sans le numerique en audio .. / pas de multicanal / pas de radio numerique / et pas de support haute definifion audio ( ayant encore des centaines de 33 T avec plusieurs platines / plusieurs bras et peut une dizaines de cellules qui valaient toutes une fortune .. Je suis désolé .. Mais les meilleurs 33 ( tournant en 45 !!) audiophile en gravure directe que je possede lue par une cellule valant le prix d'une chaine complete .. Reste ... Pour moi .. Pas tres bon ..
Souffle / bruit de fond divers / craquement et rayures des 3 ou 4 passages .. / dynamique faible
/ grave tres mauvais ( et infra absent et pour cause ..) aigu tronquė et agressifs dans 80 % des cas et impossible d'ecouter a fort niveau because larsen immediat si le systeme descend vraiment en frequence

Apres c'est sur que si on compare avec du numerique compressé à mort / avec un travail de prise et de mix fait n'importe comment .. , moi aussi je vais preférer l'analogique sur le 33t .. ( qui eux generalement decoulait d'une travail plutot mieux fait ) ..... Quoique .. quand j'ecoute certains DG ou Decca ... L'ingé devait etre sourd entre 3 et 7 khz .. Car beaucoup sont d'une dureté rare

Apres on ne peut en aucun cas comparer un produit du commerce avec un enregistrement privé fait en DSD ou en DXD .. ... qui en fait revient à ecouter un master ..
Ce que moi meme j'enregistre avec une paire de eastwork sur mon 76 cm ou un simple petit enregistreur DSD est sur des sons "simples" ( une voix ou 1 ou 2 instruments ) bien superieur a un produit du commerce
Mais la raison en est ailleurs et Chris le sait tres bien .. ( les couches et les couches en studios et les bidouilles en tout sens ne rendent pas le son meilleurs ..bien au contraire .. Simplement ca devient tres vite compliqué si on on sort des cas basiques de prise )

Ne parlons que des choses achetables et consommables ( support ou TV )
Si certains trouvent que la K7 audio ou la VHS ( meme enregistrée soit meme ) c'etait meilleur que du Bd ..
Hum ... C'est quand meme inquietant ..
Mais lã encore , il ne faut pas tout melanger
En effet on trouvera des emissions de TV ou meme des films en HD ou le cameraman fait un focus optique tres aproximatif .. / ou on trouvera encore qqs rares defauts d'encodage ( tres tres rare maintenant )
Mais ceci c'est comme dans la vie de tout les jours
Il y a de mauvais plombiers , de mauvais medecins ect ect ...
Le probleme n'est pas dans la technique
Et ne confondont pas pour la video ... Non le Mpeg 2 , ni le H264 n'ont pas fait baisser la qualité !!
j'ai à disposition des enregistrement sur SVHS et meme du 1 " master en analogique /
Il reste qqs rares emission analogique recevables avec un recepteur sat nalogique ..
Et j'ai les comparos sous les yeux ..
Jài aussi qqs centaines de laserdisc ( qui ecrasait le SVHS ) et serieusement .. Un simple DVD sur 100 % des caracteristiques ecrase la video analogique .. Inclus le laser disc .. Je suis a votre disposition pour toutes comparaison
Et au passage .. La HD en analogique ( quoique ayant eu du laser HD "muse " ) on peut considerer que c'etait impossible ..
Apres le reste , la mise en scene / l'histoire / la qualité de tournage ect .. C'est une autre histoire ..
Si comme JP , je pense que de nos jours il y a beaucoup de "nuls " , la tecnique n'a rien a voir avec ca ..

Cdlt
Thxrd
thxrd
 
Messages: 1077
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar christubes » 07 Sep 2015, 15:55

Dommage d'ailleurs qu'ils ont jamais sortis un support sur bande enregistrant en FM comme sur le VHS mais beaucoup plus amélioré et avec une norme bien plus précise pour la compatibilité entre machines. Ou même comme les laser disque pour enregistré de l'analogique sur un disque optique. Quoique le format DSD ressemble un peu à un modulation de fréquence, c'est de la modulation à largeur d'impulsion et présente des caractéristiques similaire. Si on envois le signal DSD vers une enceinte sans passer par le converto DA on entends déjà l'audio. On pourrait dire que le SACD est semi analogique / numérique ( pas de savon s'il vous plais Roland c'est juste pour déconner un peu )
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar thxrd » 07 Sep 2015, 18:16

En laser disc ca s'appelait le " Muse " et c'etait en HD 1125 lignes ( 1035 utiles ) et en analogique composite
Standard dit Hi vision
J'ai eu un lecteur Muse et les laser disc qui allaient avec..
Loin ,,, loin derriere le Bd .. Et le son restait en pseudo surround
Il existait egalement en scope avec, le WVHS dit wide vhs ( analogique idem ) ecrasé quand on compare avec un DVHS ( Dtheater qui sprt en HDMI et supporte le DTS / DD eçt ..)

Le probleme avec le VHs est la stabilité du support dans le temps et le principe FM pour l'audio avait quand meme pas mal de defauts .. ( le Fs 200 enregistre en FM ..)
Alors le DSD n'est rien d'autre que du delta sigma one 1 bit , mais en haute frequence ( 2,8 ou 5,6 mega )
Simplement le DSD n'est pas " traitable "en terme de flux .. .. Et des que ca rentre dans une machine numerique ca devient du PCM immediatement ..
( C'est evidemment du pur numerique et ca n'a rien d'analogique .. )
Ca signifie que il faut imperativement user uniquement de la sortie analogique du lecteur et rentrer sur un ampli en mono amplification et donc une enceinte en filtrage passif sinon on repasse en PCM ..
En effet un flux DSD ne permet aucun calcul numerique de traitement

Apres perso j'ai un lecteur qui permet de sortir soit le flux DSD direct , soit le DSd converti en PCM 24/192 ou 96
Ecouté sur un tres bon ampli et sur une enceinte monitor de haut de gamme ( Dynaudio )
Toutes les comparaisons en ABX que j'ai faites avec pleins d'ingés et " d'oreilles d'or " hifistes n'ont jamais permis de mettre une quelconque reconnaissance ou difference audible..
Chaque fois que j'aosé la question à un expert du sujet ( pas un hifiste ... De vrais scientifiques qui ne sont pas interressés par la vente de matos ) je les ait vu sourire et me demander si je faisait de la hifi esoterique....

C'est une solution de type one bit excellente . Mais surtout créée par sony et phillips trente apres le CD
Pour tenter de reprendre un peu de marché par des moyens marketing

On sait ce qui en est advenu
Format totalement confidentiel .. Avec des tas de bidouilles du genre enregistrement original fait en PCM 20/48 transformė en DSD !.....
Et les gagnants ont été les formats compressés avec ou sans pertes ..
Car les trucs qui ne s'entendent par personne ou seulement 2 ou 3 individus .. Dans des conditions speciales
N'interressent ni les constructeurs , ni les acheteurs ..
Mais ca fait partie des trucs qui auront existés ..
De toutes manieres l'avenir est uniquement dans la compression de données ( evidemment avec le moins de pertes possible ou pas du tout ..)
Les formats qui prennent 10 fois ou 100 fois la place .. Sont condamnés et quasi deja morts ..


Roland
thxrd
 
Messages: 1077
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar christubes » 08 Sep 2015, 10:55

Qu'est ce que vous avait comme paire de micros earthwork et enregistreur DSD portable Roland? ( on parle bien de DSD natif )
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar thxrd » 08 Sep 2015, 11:19

MR 1000 korg et un HA90 teac ( dans les 2 les DAC traite le flux DSD en natif )

Les mic sont de betes M50 .. Juste utilisé pour la mesure mais qui sont des omnis .. . Pas dediés à la prise de son ( mais qui le font tres bien dans certains cas ..)
Le but n'etant pas de faire de la prise avec ceux ci , mais de voir si avec des mic qui monte à 50 khz .. Il y a une difference entre tel ou tel format ..

En pratique je ne m'en sert jamais , car aujourd'hui on met tout sur le PC ou le serveur .. En son comme en image ..
Cdlt
Thxrd
thxrd
 
Messages: 1077
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar christubes » 08 Sep 2015, 12:20

Quant pensez vous du KORG MR 1000, en DSD 5.6 c'est trés bien, en PCM 44KHz la mesure montre un problême de phase en fin de bande étrange et un décalage d'1 sample entre la voie gauche et droite. Par contre, j'ai déjà importé un CD audio dans son DD pour le lire avec le MR 1000 je trouve le son pas mal, bien defini dans les aigus pour du 16 bit mais avec une légere sensation de remonter en fin de bande. En 88Khz, le decalage d'1 sample est encore là ainsi que le problême de phase mais du coup decalé a 2X la fréquence, en 192KHz on peut voir des repises de hf mesuré avec un spectre audio précision. Preampli micro conçus bizarement, pour ma part j'ai shunté le préamp.

Les BD peuvent ils contenir du flux DSD? Peut on se faire soit même un BD DSD audio?
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar thxrd » 08 Sep 2015, 13:03

Le filtrage en 44.1 est toujours sujet a plus ou moins de problemes ..
Je n'ai pas mesuré ce qui se passait en 44,1 ..
Je connais tres peut de carte son qui presente une reponse correcte au dela de 15/16 khz en 44.1 .. Meme avec du resample ..(
Avec des signaux venant d'un Pc comme generateur et en 44.1 hz par contre un Dac de bonne qualité ( qui obligatoirement sursample en sortie ) montrera une reponse correcte au moins jusqu'à 18 khz ..

En 96,j'obtiens en sortie de carte son une courbe plate absolument jusqu'à 42 khz .. ( idem phase ) avec aussi bien la carte mesurée en out , qu'en envoyant le signal depuis la carte son en digital sur le preamp qui ressort en analogique et " re rentre " dans'le les crossovers .. Et mesurée en sortie crossover ..
Strictement aucune perte sur l'operation ..
Donc 40 khz .. / disto immesurable .. Sous qqs forme connue que ce soit ../ bruit residuel inaudible

Je n'use jamais du 44,1 en fait ..
Pourquoi faire du 44.1 alors que l'on sait faire bien plus .. Sans aucune difgiculté ( sauf stockage plus important ) ..
Les 2 machines sont pour moi excellentes ( quand on voit la taille des recorder portatif en DSD ou 24/192 et Le prix ridicule !!!!
Enque l'on se rappelle le prix d'un revox ( ou de mon 1/2" 76cm/s ..) on est quandmeme obligé de se dire que le numerique à permis qqs " avancées"
Ca tient dans le çreux de la main .. Et la qualité sonore est du pro .
thxrd
 
Messages: 1077
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar christubes » 08 Sep 2015, 13:08

Heu j'ai quand même des DAC qui en 44KHz montre des qualités sur la mesure supperieur au korg, Droit jusqu'à 20 KHz sans soucis et à moin de 0,5 dB sur l'amplitude. Mais bon on va dire qu'user du MR1000 pour faire du 44.1 il faut être débile vu que ce n'est pas le but de cette machine.
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar christubes » 08 Sep 2015, 13:25

En tout cas je préfère le son du 76cm/s bien étalonné que le korg en DSD ou même le DVRA 1000 tascam en DSD. Même si je sais que sur la mesure le DSD montre une BP plus étandu et plus lineaire, pas de problême de précision de vitesse, fluctuation de niveau, moin de disto.... Et même pour avoir copié un bande 76cm sur le korg je trouvait que j'avais perdu. Là sa fait pas de doute car quant on fait un enregistrement en connectant en sortie du preamp à la fois le 76cm et le DSD puis lorsqu'on réécoute l'un et l'autre on peut être seduit par la carratéristique sonore de la bande. Un transfère d'un format de l'un vers l'autre et vice versa permet de voir plus claire..

Mais pas mal quand même le DSD en faite mon gros soucis est surtout en 44KHz 16 bit où là je n'arrive pas à accepter. Mais bon déjà dit...
christubes
 
Messages: 704
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar thxrd » 08 Sep 2015, 18:36

Le 20 khz plat et sans problemes d'ondulation et de phase en 44,1 ..
Non ...
Ca c'est impossible si AD + DA en 44,1
Mais si signal de mesure venant du PC et en 44,1 ..oui presque ( mais ca ondulera quand meme avec une lecture fine dilatée suffisament et ca ne sera pas "propre" .. ) car le DAC sursample avant filtrage à X fois 44.1 .. Donc on ne voir rien .. Ou pas grand chose ..En fait
Pour cela il faut faire DA + AD et là ce sera du 44.1,..et là ce ne sera pas "propre "
Outils dediés gratuit sur le net ..
Dernière édition par thxrd le 11 Oct 2015, 09:47, édité 1 fois au total.
thxrd
 
Messages: 1077
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar thxrd » 08 Sep 2015, 18:52

Oui le 76 sera aussi excellent ..mais serieusement....
Que faire ensuite de la bande 76 ?? ( je connais bien le sujet , j'en ai un ... )

Ce n'est pas commercialisable et il faudra donc reporter en digital sur un support exploitable par le monde "normal " ..
La vraie question est ailleurs ..
Il faut un support reproductible et transferable sans perte ( avec l'analogique c'est impossible
Exploitable facilement ( un plateau de bande 1/2 " en 76 c'est encombrant / tres cher / ca vieilli mal / et ca perd des le premier report )
Et maintenant , la notion de support physique est en passe de disparaitre ( online ) .. Donc l'idée meme de l'analogique disparait completement ...

L'analogique , si qualitativement ,peut etre excellent , voir exceptionnel , reste confiné en terme d'exceptionnel ou d'excellent à là generation 1 soit le master ..
Apres on ne peut pas raisonner , sur un enregistrement fait a usage unique , pour soit ..
Cette approche n'est pas possible a retenir
Il ne faut juger que des solutions que l'on peut acheter / telecharger / trouver n'importe ou , ect et facilement, pour pas cher et transferable facilement et sans pertes ni limites
Donc l'analogique sur tout ces plans est irrecevable .. Et c'est justement ce qui freine le DSD ..
Impossible de travailler avec le flux DSD
Roland
thxrd
 
Messages: 1077
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar akoustics » 09 Fév 2016, 22:50

allez la blague du soir : :mrgreen: :mrgreen:
http://www.clubic.com/television-tv/tel ... urope.html

la course à l'armement continue ... vivement 2040 et les TV 32 ou 64K quand nous aurons tous des yeux bioniques :champion:
"May the best sound and picture be with you"
akoustics
 
Messages: 108
Inscrit le: 16 Oct 2010, 13:09
Résidence: ile-de-france
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar narbi » 09 Fév 2016, 23:10

Qui a dit mouton ?
narbi
 
Messages: 223
Inscrit le: 24 Fév 2013, 19:12
Expérience HC: Amateur passionné

Re: 2k, 4k, 8k... que voit-on en réalité ?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 19 Fév 2016, 12:01

thxrd a écrit:Oui le 76 sera aussi excellent ..mais serieusement....
Que faire ensuite de la bande 76 ??
L'analogique , si qualitativement ,peut etre excellent , voir exceptionnel , reste confiné en terme d'exceptionnel ou d'excellent à là generation 1 soit le master ..
Apres on ne peut pas raisonner , sur un enregistrement fait a usage unique , pour soit ..

Je pense qu'il faut raison garder et ne pas chercher à obtenir un super son avec des solutions de production de masse.
En termes de son enregistré, ce que j'ai entendu de mieux c'est 45ips (114 cm/s) 1/2" sur un châssis Studer avec une électronique FRK (10Hz-80kHz 0-3dB). (Notons que FRK faisait aussi des machines 8 pistes sur 2 pouces). Mais sans aller jusque là, les ingénieurs des studios qui offrent encore le choix (de plus en plus rare) préfèrent de loin le son d'un 76 cm/s plutôt qu'un 96k 24 bits. je les entends, la semaine dernière on s'est fait plaisir, on a tourné en 76, waow, ça n'a quand même rien à voir... .

Bien sûr, seul le master mixé dans ce format (à défaut d'une prise stéréo directe) peut produire cette qualité.
Le particulier n'a aucune chance de posséder ce type de machine, ni même d'accéder au support. Mais à quoi cela lui servirait-il?. La culture du son analogique est déjà perdue. Tout le monde se satisfait du son synthétique du signal numérique. Ceux qui n'ont jamais entendu un master analogique n'ont aucune notion de ce que ça représente. Et pour écouter où ? Dans l'environnement acoustique d'un appartement ?
De toute façon, la musique, ça s'écoute sur un Iphone, la preuve: c'est écrit partout...
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 20 Fév 2016, 16:13, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

PrécédentSuivant

Retour vers Projection

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité