Plafond suspendu de correction acoustique

Matériaux, produits et systèmes, coefficients.

Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar havoc » 16 Nov 2010, 13:37

Questions à JPL .
La hauteur de mon plafond est de 2.5m et je souhaiterai installer un plafond suspendu de correction acoustique en laine de roche (type Rockfon ou autres…)
A quelle distance me conseilleriez vous de l'installer?
Faut il que je l'incline?
Quelle épaisseur de laine de roche recommandez vous (je pensais 4cm)?
Je voulais aussi placer des diffuseurs au dessus de la zone d'écoute et j'hésite entre :
un diffuseur de schroeder "ds710" , un diffuseur convexe ou un omnidirectionnel "Mahattan".

Merci d'avance.
havoc
 
Messages: 20
Inscrit le: 12 Oct 2010, 17:35
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 16 Nov 2010, 15:27

Plus le plafond est bas, plus le plénum est épais et plus la fréquence de coupure est basse. f=344/4d
De toute façon, l'épaisseur du plénum est toujours insuffisante, alors ça devient une question de compromis.
Après, c'est vous qui voyez, pour l'esthétique et le confort (beaucoup adoptent 20cm hors tout)
Les dalles Tonga (Eurocoustics) ou Coloral (Rockfon) en 4cm conviennent bien.

L'incliner ? ça dépend de l'application: HC, Hifi, Studio, Régie ?
Pour un HC, vous aurez du mal avec 2m50, car c'est au dessus de l'écran qu'il devrait être le plus bas. Laissez-le horizontal.
Noir, bien sûr, si un HC.

Les diffuseurs DS 710 conviennent mieux que les Manhantan et sont plus discrets.
Posez les en damier avec les dalles puis orientez-les en alternance x-y.
Vous obtiendrez une diffusion bi-directionnelle modérée, parfaite pour une zone surround.

Astuce: collez une masse neutre au dos (chutes de moquette par exemple).
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3200
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar havoc » 16 Nov 2010, 18:36

Merci beaucoup JPL.
Mais dernière question quel est l'intérêt d'incliner le plafond suspendu comme on peut le voir dans les régies studio?
havoc
 
Messages: 20
Inscrit le: 12 Oct 2010, 17:35
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar warrior » 16 Nov 2010, 18:43

PArfait merci.
Et ,comme fait on pour savoir le nombre a installé en rapport avec les dim du plafond ???
warrior
 
Messages: 39
Inscrit le: 10 Oct 2010, 20:08
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 16 Nov 2010, 21:23

Dans une régie le son plus mat à l'avant qu'à l'arrière, comme dans un HC, mais pas pour les mêmes raisons.
On cherche donc le maximum d'absorption en façade (pas sur les cotés) et au plafond. Un plafond plus épais permet d'atteindre des fréquences plus basses. En plus, devant les enceintes est un endroit où on a pas besoin de circuler. Une hauteur résduite est moins gênante. Je connais des régies qui ont 3 voir 4m de plénum. Le plafond n'a plus besoin d'être incliné.

Le nombre de diffuseurs dépend du volume de la pièce, de sa géométrie, de la surface occupée par les fauteuils, de la réverbération et du type d'enceintes surround (unipolaires ou dipôles).
Oui, je sais, ça fait beaucoup de paramètres.
Si vous voulez une réponse plus concrète, disons que pour une pièce de 6,6m x 4,2m (77 dalles), une douzaine de diffuseurs suffit pour le plafond (valeur statistique).
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3200
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar warrior » 17 Nov 2010, 04:41

Merci JPL :wink:
warrior
 
Messages: 39
Inscrit le: 10 Oct 2010, 20:08
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar yvagagne » 20 Nov 2010, 12:30

Question surement banale, mais pour laquelle je n'ai pas trouvé de littérature.

j'ai un pièce HC en préparation (L=6.7m, l =3.2m) avec au plus haut un plafond à 3m sur les 4m de la partie centrale.
Quels sont les critères objectifs permettant de fixer la hauteur optimale du plenum ?
Si j'ai bien compris, plus la hauteur entre plafond et plenum est importante, meilleure sera la possibilité d'amortissement dans le grave.
Mais plus le plenum est bas plus la fréquence de résonance de la salle entre sol et plenum sera élevée, ou est-ce que le plenum est "transparent" du point de vue calcul des fréquences propres de résonance de la pièce ?
yvagagne
 
Messages: 157
Inscrit le: 18 Nov 2010, 19:44
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 20 Nov 2010, 17:00

Mais plus le plenum est bas plus la fréquence de résonance de la salle entre sol et plenum sera élevée, ou est-ce que le plenum est "transparent" du point de vue calcul des fréquences propres de résonance de la pièce ?

Les fréquences de résonance liées aux modes stationnaires sont très basses (57Hz pour un plafond à 3m et 43Hz à 4m).
A ces fréquences, le plafond absorbant n'a pratiquement aucun effet, il est acoustiquement "transparent". Pour qu'il agisse, il faudrait que son épaisseur soit bien plus importante.
La hauteur à prendre en compte est la hauteur comprise entre les surfaces dures, réfléchissantes.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3200
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar yvagagne » 20 Nov 2010, 17:49

Jean-Pierre Lafont a écrit:
Mais plus le plenum est bas plus la fréquence de résonance de la salle entre sol et plenum sera élevée, ou est-ce que le plenum est "transparent" du point de vue calcul des fréquences propres de résonance de la pièce ?

Les fréquences de résonance liées aux modes stationnaires sont très basses (57Hz pour un plafond à 3m et 43Hz à 4m).
A ces fréquences, le plafond absorbant n'a pratiquement aucun effet, il est acoustiquement "transparent". Pour qu'il agisse, il faudrait que son épaisseur soit bien plus importante.
La hauteur à prendre en compte est la hauteur comprise entre les surfaces dures, réfléchissantes.


Merci pour cette réponse claire.
Le plafond existant est, comme dans beaucoup d'habitations individuelles, du BA13+ 20-30cm LDR sous suspentes métalliques.
C'est certainement dur, probablement réfléchissant pour le medium aigu, mais la raideur (élasticité, je ne sais pas quel est le juste mot) en est elle suffisante à 57Hz, comparé au sol ou mur en "dur" ?
Et donc, rajouter un plafond/plenum suspendu combinant dalles absorbantes et réfléchissantes apporterait-il un "mieux" significatif pour le grave, comparé aux même dalles directement fixées sous le plafond existant ?
yvagagne
 
Messages: 157
Inscrit le: 18 Nov 2010, 19:44
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar sebastinus » 20 Nov 2010, 18:35

Les diffuseurs DS 710 conviennent mieux que les Manhantan et sont plus discrets.


Si on considère la diffusion au point d'écoute avec les mêmes dalles aux mêmes endroits :

D'aprés les spécifs AKUSTAR, les manhattans sont plus efficaces dans le médium-aigu et les DS 710 dans la zone 125-1000Hz, c'est ça en gros ?
sebastinus
 
Messages: 39
Inscrit le: 30 Oct 2010, 12:43
Résidence: Toulouse
Expérience HC: Débutant

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 20 Nov 2010, 22:08

sebastinus a écrit:Les diffuseurs DS 710 conviennent mieux que les Manhantan et sont plus discrets.
Si on considère la diffusion au point d'écoute avec les mêmes dalles aux mêmes endroits :
D'aprés les spécifs AKUSTAR, les manhattans sont plus efficaces dans le médium-aigu et les DS 710 dans la zone 125-1000Hz, c'est ça en gros ?


C'est vrai, le manhattan travaille sur une bande plus élevée car les cellules sont plus étroite.
La séquence est différente aussi: DS710: Schroeder 7 cellules, Manhattan: racine primitive 100 cellules.
Avec un groupe de 16 diffuseurs montés jointifs on arrive à mesurer des caractéristiques différentes.
Mais franchement, à moins de couvrir les murs et le plafond, je doute qu'on puisse entendre la différence entre les deux modèles.
Montés en damiers et occupant seulement 4 à 5% de la surface développée de la pièce, sous incidence rasante... je suis sûr qu'un test aveugle ne montrera pas de différence.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3200
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar Bss » 20 Nov 2010, 23:18

Jean-Pierre Lafont a écrit:Montés en damiers et occupant seulement 4 à 5% de la surface développée de la pièce, sous incidence rasante... je suis sûr qu'un test aveugle ne montrera pas de différence.


Je suis parfaitement d'accord.
Je suis responsable de ce que je dis, mais pas de ce tu comprends !
Avatar de l’utilisateur
Bss
 
Messages: 410
Inscrit le: 09 Oct 2010, 19:02
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 21 Nov 2010, 07:58

yvagagne a écrit: Le plafond existant est, comme dans beaucoup d'habitations individuelles, du BA13+ 20-30cm LDR sous suspentes métalliques.
C'est certainement dur, probablement réfléchissant pour le medium aigu, mais la raideur (élasticité, je ne sais pas quel est le juste mot) en est elle suffisante à 57Hz, comparé au sol ou mur en "dur" ?
Et donc, rajouter un plafond/plenum suspendu combinant dalles absorbantes et réfléchissantes apporterait-il un "mieux" significatif pour le grave, comparé aux même dalles directement fixées sous le plafond existant ?

Un plafond fait d'un seul BA13 n'est pas à proprement parler un plafond dur, mais plutôt un diaphragme. Exposée aux sons, cette paroi légère n'est pas inerte.
A certaines fréquences basses, le plafond va vibrer et cette vibration va absorber de l'énergie.
A d'autres fréquences, il va renvoyer de l'énergie dans la pièce.

Le calcul des fréquences absorbées ou rayonnées est éminemment complexe.
Il dépend de nombreux facteurs parmi lesquels, la géométrie, les dimensions du plafond, l'élasticité de l'ossature, celle du BA13 (qui varie suivant la marque), le type et la densité des ancrages, la liaison avec les murs (et leur couplage car ils vibrent aussi), l'épaisseur du plénum (au dessus du BA13), l'amortissement (type et épaisseur de la laine minérale), et d'autres joyeusetés du même genre... :shock:

De plus, le plafond va résonner par couplage avec les modes stationnaires dans la pièce. Là encore, le calcul des modes est complexe car le plafond est plus ou moins transparent à certaines fréquence ce qui déplace la hauteur virtuelle de la pièce.
Supposez un plafond en BA13 à 2,50m. Suivant son comportement vibratoire (qui découle de ce qui précède) la hauteur acoustique sera 2,80m à certaines fréquences, 3m ou 3m50 à d'autres fréquences et le calcul traditionnel des modes sera faux. Pour compliquer le tout, votre plafond est incliné. :shock: :shock:

Enfin, la présence d'un plafond de correction suspendu modifiera encore les modes et par conséquent le comportement du plafond en BA13. :shock: :shock: :shock:

Je sais modéliser et calculer des configurations simples (pièce rectangulaire, plafond horizontal, plénum constant, avec des matériaux, des modes de fixation et des dimensions connues), mais pour des cas comme le vôtre, c'est mission impossible.
Face à une situation semblable, je me déplace sur le site, j'installe une source d'excitation (sphère pulsante ou caisson de graves) et je place un accéléromètre successivement en plusieurs endroits du plafond.
Après avoir dressé une cartographie des magnitudes pour chaque bande de fréquence (1/3 d'octave), je connaîs les réactions du plafond et l'influence qu'elles vont exercer sur les modes stationnaires. De là, si on connaît la position des enceintes on peut dresser une cartographie des modes.
Puis on calcule l'amortissement du plafond suspendu, tant qu'il est parallèle au BA13, sinon on délimite des zones et on fait un calcul par zone, mais c'est moins précis.
A la finale, on a une estimation de la réponse du plafond aux basses fréquences. Il ne reste plus qu'à faire la même chose avec les autres parois.

Evidemment, ce genre d'étude a un coût car le nombre d'heures passé est très supérieur à celui nécessaire pour construire le plafond. Il est plus économique de casser le plafond existant et d'en construire un nouveau sur des bases géométriques et structurelles simples avec des matériaux et des paramètres connus.

Conclusion: un plafond d'habitation, trop léger pour être inerte est une pochette surprise. Son influence sur l'isolement et sur le comportement modal de la pièce ne doit cependant pas être sous estimé. :doute:
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3200
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar yvagagne » 21 Nov 2010, 11:41

Réponse complète, claire, argumentée, un grand merci !
J'ai compris qu'il va me falloir faire avec ce plafond et mes modestes moyens de mesure.
J'avais prévu en alternative, d'adjoindre sous ce plafond une membrane pour absorber la première résonance de ma salle à 22-24Hz (enfin d'après les simus). Au vu des couplages mécaniques et acoustiques obligatoires avec ce type de plafond, et avec mes compétences et moyens sur le sujet, j'abandonne !
De plus, je pensai intégrer 3 résonateurs d'Helmotz (à environ 50, 62, 80 Hz) dans la partie estrade. En simulation ça passe, mais je ne vais plus m'y risquer !
J'ajoute que cette salle n'est pas un beau volume parallélépipédique de simulation, mais il est décomposable en 3 volumes dont 2 avec plafond incliné (de 2 vers 3 m de haut sous rampants de toiture), avec des longueurs et largeurs différentes, bordant le 3ème bien rectangulaire avec plafond horizontal à 3m.
J'en suis au stade de l'étude de conception pour cette nouvelle salle, votre forum est donc une (LA) source d'instruction de qualité.

J'attends l'avancement du post "ondes stationnaires" pour savoir si je pourrais espérer améliorer cette salle avec un bass-trap "large bande".

Mon besoin, (comme quelques DIYers de salle HC je crois en matière de correction acoustique de nos salles), est d'éviter de faire n'importe quoi, soit par effet de mode ou de mimétisme, soit après lecture d'articles tous aussi peut argumentés les uns que les autres.
Heureusement il y a ce forum !

Dans le post d'ondes stationnaire, est-il prévu un petit thème du genre :
"identifier (je n'ose plus écrire mesurer) les principales ondes stationnaires de sa salle HC avec les moyens du bord : logiciel à 3 francs 6 sous, micro pas beaucoup plus performant et caisson existant" ?

J'intuite la réponse : 1) si c'était possible ça se saurait et se ferait depuis longtemps,
et/ou 2) rédaction en cours

Encore un grand merci M. JPL pour le temps que vous consacrez à ce forum.
yvagagne
 
Messages: 157
Inscrit le: 18 Nov 2010, 19:44
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 21 Nov 2010, 16:02

Dans le post d'ondes stationnaire, est-il prévu un petit thème du genre :
"identifier (je n'ose plus écrire mesurer) les principales ondes stationnaires de sa salle HC avec les moyens du bord : logiciel à 3 francs 6 sous, micro pas beaucoup plus performant et caisson existant" ?

Oui, on peut parfaitement mesurer les modes stationnaires avec un générateur sinus, un caisson et un sonomètre.

Il faut dresser une cartographie au moins à la hauteur d'écoute (3 hauteurs serait préférable si on veut connaître les surfaces en cause), sur une grille dont le pas correspond à la demi longueur d'onde de la fréquence de Schroeder.
C'est long, mais c'est simple.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3200
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Diffuseurs Manhattan : ça y est, j'ai la dalle

Messagepar sebastinus » 19 Fév 2011, 23:15

pour optimiser les diffuseurs Manhattans,

C'est important de respecter l'alternance X/Y si on les mets en damier (13 dalles sur 9m2) ?

Est-ce que c'est aussi efficace si on les suspend à raz du plafond ?

Si on doit coller les dalles, est-ce qu'il faut isoler l'intérieur (on a évoqué des chutes de moquettes) ?

une dernière pour la route : peut-on les peindre ?

Merci beaucoup
sebastinus
 
Messages: 39
Inscrit le: 30 Oct 2010, 12:43
Résidence: Toulouse
Expérience HC: Débutant

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 20 Fév 2011, 21:02

C'est un peu ça.
ça se mesure, mais de là à entendre la différence........
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3200
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Diffuseurs Manhattan

Messagepar sebastinus » 24 Fév 2011, 20:56

OK,
Non parceque par contre entre sans les dalles et 13 diffuseurs sous 20m2 (2,25 H.S.P.), c'est un autre monde !!!
Vraiment, la définition et l'image stéréo du médium-aigue gagne en précision, et pas qu'un peu !
Et les résultats paraissaient encore plus extraordinaires en les posant au sol (aux mêmes endroits, en attendant de les fixer).
(peut-être un parquet flottant plus réverbérant que le plâtre au plafond ? H.P. à mi-hauteur)

L'esthétique est particulière mais bon sang que ça fonctionne bien !
sebastinus
 
Messages: 39
Inscrit le: 30 Oct 2010, 12:43
Résidence: Toulouse
Expérience HC: Débutant

Diffuseur Manhattan

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 24 Fév 2011, 21:49

Conseils:
Le point faible des diffuseurs en ABS, en PVC, Polycarbonate ou autre, c'est leur légèreté.
Cependant, on peut améliorer les performances en contrôlant leur vibration.

Par exemple, on peut remplir le Manhattan avec de la mousse polyuréthane (en aérosol, mais c'est salissant).
On peut y mettre du plâtre, mais ça devient vite trop lourd, ou du sable (on est pas obligé de remplir).
Si on le bourre avec de la laine de verre, on crée une légère absorption des graves, parfois bien utile.

Il faut veiller à ce qu'il ne vibre pas, quitte à poser une planche ou un morceau de moquette dessus pour l'alourdir. Car la vibration d'un diffuseur sur l'ossature d'un plafond suspendu peut produire des bruits désagréables.

Dans tous les cas, ne le laissez pas vide, même si vous le collez, vissez ou agrafez au mur (la laine, c'est bien).
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3200
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Plafond suspendu de correction acoustique

Messagepar rodo » 11 Juil 2012, 11:18

En allant acheter du carrelage hier je suis tombé sur le produit parfait pour les amoureux de la ceramique dans les salles de cinema, je ne résiste pas a l'envie de partager ma trouvaille avec vous...

Image
Avatar de l’utilisateur
rodo
 
Messages: 188
Inscrit le: 20 Avr 2011, 21:20
Résidence: Cannes (06)
Expérience HC: Débutant

Suivant

Retour vers Correction, matériaux

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité