bass trap actif

Matériaux, produits et systèmes, coefficients.

Re: bass trap actif

Messagepar thxrd » 25 Nov 2013, 09:18

Je confirme egalement qu'un notch tres etroit utilisé en " creux" n'est pas perceptible sur un signal musical sinon les milliers de pics et trous dans la reponse en zone d'ecoute parfaitement visible sur une analyse sans aucun lissage ( qui correspondent à toute les reflexions de parois ) rendrait toute ecoute impossible
Le truc est d'etre vraiment etroit ( on va au 1/100 eme d'octave aujourd'hui ... )

C'est aussi le but d'un notch. ... En sono les systemes anti larsen auto ou manuels les utilisent et sont sensés ne pas modifier le timbre ....
Un usage immodéré il y a qqs années ( en poussant trop pres de la limite de l'accrochage , ceci declenchant dans les systemes automatiques des dizaines de filtres ) à conduit souvent à dire que ca changeait le son .
Il semble qu'il y ait eu evolution car les systemes tout auto sont moins employés et surtout un meilleur controle de la directivité des enceintes a entrainer un recul de la limite d'accrochage ..
Roland
thxrd
 
Messages: 1010
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: bass trap actif

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 25 Nov 2013, 10:17

Christubes a écrit: c'est facile à entendre un notch car en jouant une note en particulier ( correspondante à la fréquence rejecté ) on entends le filtre. Particulièrement si la fréquence rejeter est une fondamentale de la note joué le son sera aigre

thxrd a écrit: Il semble qu'il y ait eu evolution car les systemes tout auto sont moins employés et surtout un meilleur controle de la directivité des enceintes a entrainer un recul de la limite d'accrochage ..

L'appareil que j'ai développé et construit ne s'adressait ni a la musique ni à la sonorisation. Il était spécifiquement conçu pour le cinéma qui est aussi le thème de ce forum, je le rappelle. Inutile de s'égarer vers des applications hors sujet.
Il servait (et sert encore) à nettoyer au mixage les prises de plateau où les bruits parasites sont nombreux, et les "loupés" de bruitage. Ces bruits étant généralement complexes et parfois sans fréquence identifiable, le travail est plus compliqué que pour une note de musique ou un Larsen. D'où la nécessité de travailler sur plusieurs bandes simultanément. Chaque bande est paramétrable avec une largeur variable entre 1 octave et 1/100e d'octave. Il travaille en passe bande + suppression du spectre hors bande (pour l'identification) puis en rejecteur. Les bandes peuvent aussi se chevaucher si besoin. Parfois 2 appareils en série sont nécessaires.

Bien sûr, on peut aussi nettoyer les enregistrements avec un banc de montage numérique mais ça devient un travail de laboratoire, différent d'un mixage où on découvre les problèmes au dernier moment et où il faut les résoudre en temps réel.
Cet appareil a été très populaire pendant une dizaine d'années. Skywalker et Washington National Radio (récupération d'archives) en ont acheté 7 chacun dès sa sortie.

Enfin, pour revenir au sujet initial, il ne permet pas de corriger les résonances stationnaires. Pas plus qu'une grille de Helmholtz.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3195
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: bass trap actif

Messagepar thxrd » 25 Nov 2013, 10:47

Les notch filters utilisés dans les anti larsen sont basés sur la meme approche Jean Pierre ,
Multibandes simultanées ( des dizaines si il le faut ) a recouvrement / largeur totalement variable et recherche automatique du bruit genant decorrellé de la musique ..ou manuelle .. On parle bien de la meme chose ... En terme de traitement ..seule l'application change en effet ... Ce n'etait que pour comparaison ...
Meme certains crossovers d'enceintes en integre sous formes simplifiées
XTA ou rane en integrent sous forme manuelle seulement dans leur crossovers allant jusqu'à - 50 db et plus ... ( rejecteurs / passband ou hors bande ) .. Appli pour la correction d'enceinte .. Car pas pratique pour le larsen ..
L'aspect appli apres , en effet c'est autre chose ... .. Il existe egalement sous formes de plug in des tas de choses similaires ..
les denoiseurs numeriques ( pour la restauration par exemple) en effet c'est totalement autre chose et on ne parle plus de temps réel .. Comme tu le precise , mais meme le but poursuivi n'est pas exactement identique non plus ..

Ce qui est sur c'est que ca ne supprimme toujours pas les modes .. ( c'est de l ´EQ ... Ca ne supprimme pas la source ../ ca modifie un peu le resultat en un point donné en terme d'amplitude )
Cordialement
Roland
thxrd
 
Messages: 1010
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: bass trap actif

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 25 Nov 2013, 11:01

thxrd a écrit:Les notch filters utilisés dans les anti larsen sont basés sur la meme approche Jean Pierre ,

Je sais cela, je faisais aussi allusion à l'ergonomie spécifique (inspirée de l'Universal Audio 565) appréciée par les ingéson cinéma (US). Avant de dessiner l'appareil, je les ai beaucoup questionné.
Alors qu'il existait des tas de rejecteurs, ils disaient:
- "mon 565 est usé et on ne trouve rien d'autre".
- "et Rane par exemple ?"
- "Non, ça n'a rien à voir, on ne peut pas travailler avec ça".
Le cinéma est très conservateur. Les boutons c'est comme l'ordre des pédales dans une voiture. Si tu changes les habitudes....

Image 1958
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3195
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: bass trap actif

Messagepar christubes » 25 Nov 2013, 12:01

J'ai essayé les anti larsen automatique mais ça ma pas convaicu, de plus les contructeurs affirment que le processeur peut être enclenché durant tout le spectacle alors que c'est une grosse erreur, celui ci "cherche" les fréquences purs et comme beaucoup de son s'en rapproche le processeur à tendance à mettre des notch sur des notes. Comme dit Roland, il faut faire accrocher volontairement les micros aprés une balance pour que le processeur "place" les notchs" puis aprés il désactiver la recherche du processeur pendant le concert.

Comme je l'ait dit, un musicien qui connais son instrument et jouant une gamme chromatique entendra trés aisément, des bosses ou des creux de la réponse dans le grave et medium. Dans l'aigus c'est autre chose... par exemple, un bassite pourra vous donner les modes du salles.
christubes
 
Messages: 685
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: bass trap actif

Messagepar christubes » 25 Nov 2013, 12:11

J'ai oublier de préciser que ce traitement en question est fait dans le domaine electronique et pour corrigé le contenu présent dans un enregistrement, pas electroacoutique. en effet essayer de lineariser une salle avec un EQ pour appatire les bosses ne fait en faite de reduire auditivement ce qui est génénant. Mais ça ne rendra jamais un grave équilibré et préscis comme en plein air par exemple.

Par contre, il est bon d'interpreter l'orrigine du larsen, car dans certain car une EQ bien fait pour l'anti larsen c'est une partie du travail à corrigé les fréquences critiques. Un larsen a tendance à partir là où il y a des problêmes soit de l'accoustique de salle, directivité enceinte, micros, placement micro...
christubes
 
Messages: 685
Inscrit le: 24 Fév 2013, 12:54
Expérience HC: Amateur passionné

Re: bass trap actif

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 25 Nov 2013, 12:12

Hors sujet. Il y a d'autres forums pour ça.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3195
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: bass trap actif

Messagepar thxrd » 26 Nov 2013, 02:07

les systemes automatiques ne m'ont jamais convaincus .non plus / son " stressé" et d'accord sur les defauts cités Je suis tout a fait d'accord
Apres en manuel .. Un xta tu fait la manip avec un bouton ... ( le rane .non il te faut absolument le pc ...)

Je suis assez d'accord sur le coté " facile " des boutons classiques ... / je vais dix fois plus vite a regler un xta ou un bss avec les betes boutons de facades et le simpliste lcd de facade qu'avec leurs softs et editeur PC ... / c'est la meme comparaison que la console " physique" et la meme sous forme virtuelle ...
On note d'ailleurs que les consoles virtuelle benficient maintenant de mini consoles " physiques" pour etre plus pratiques pour des tas de manip !!!
Mais il faut bien admettre que traditionnels ou pas , l'evolution se fait sous forme " virtuelle" et n'ira que dans ce sens .. .. C'est la meme chose avec l'image ... Et avec la lumiere ( tout est sous PC en ligh )
En fait la tendance est d'aller vers des editeurs " physique genrerique ( mais qui peuvent etre tres puissant ) ou l'on adresse les fonctions .. , c'est plus pratique qu'une souris il faut le reconnaitre ..
Roland
thxrd
 
Messages: 1010
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: bass trap actif

Messagepar Bachibousouk » 26 Nov 2013, 14:19

Mais il ne faut pas vous arrêter à mes commentaires. Je vous encourage à faire l'expérience dans une pièce normalement meublée et à nous faire part des résultats de vos mesures. Je pense que ça rendra service aux autres lecteurs et à moi-même car je suis convaincu qu'on a toujours à apprendre.




Des expériences, en effet je peux en faire, j’ai deux caissons clos à la maison et avec un peu de chance, si je déniche une pièce qui va bien, je trouverai au mieux des résultats assez similaires à ceux indiqués dans l’étude. Comme Rolland, je ne le ferais pas, en tout cas pas dans l’immédiat, faute de temps. Maintenant, l’absorbeur électroacoutsique à fait l’objet d’une conférence lors du 10è congrès de la SFA ce qui indique que le thème est sérieux et digne d’intérêt. Cependant, les remarques de JP et de Rolland sont pleines de bons sens et m’interpellent forcément. C'est pourquoi, j’ai pris l’initiative de signaler cette discussion à l’auteur du papier, Étienne Rivet, pour qu’il apporte des éléments d’informations. Étienne Rivet a pris le temps de me répondre:

Tout d'abord, je tiens à vous remercier de m’avoir informé de cette discussion sur ce forum. Nous n’avons pas vraiment le temps de regarder si on parle de notre travail sur la toile. Et nous sommes plutôt surpris de voir que la technique des absorbeurs électroacoustiques intéresse (en bien ou en mal) autant le professionnel que l’utilisateur lambda souhaitant améliorer l’acoustique de son salon.
 
À la lecture du topic sur le forum, on peut effectivement voir que Mr Lafont à une idée bien précise sur le sujet. Alors effectivement dans le papier il y a bien 2-3 fautes de frappe, mais on finit toujours par trouver l’information juste : dimensions de la pièce 3 x 5.6 x 3.53 et surface absorbante équivalente 4 x 450 cm2 = 0.2 m2. Après, s’appuyer sur l’acoustique statistique (alors qu’on est dans le modal), et compter en « Sabine » ce n’est pas ce que j’apprécie particulièrement, mais admettons. Le but du papier était avant tout de vérifier si cela pouvait fonctionner en 3D avec une étude expérimentale dans un cas « simple », ce qui est bien plus compliqué que dans un tube de Kundt. Donc oui, on a plutôt utilisé une salle avec un faible amortissement plutôt qu’une chambre anéchoïque. C’est comme lorsque l’on veut évaluer les performances d’enceintes acoustiques, on va le faire en salle anéchoïque plutôt qu’en salle réverbérante, non ?
 
Je ne dis pas que Mr Lafont a tort. C’est clair qu’une salle avec un temps de réverbération faible, il sera probablement difficile d’avoir une nette amélioration avec les absorbeurs. C’est bien pour cela que la validation en situation « réelle » fait actuellement l’objet d’un projet de recherche : je fais actuellement une thèse sur l’égalisation modale avec des absorbeurs électroacoustiques en collaboration avec des industriels.
 
Les absorbeurs électroacoustiques ont l’avantage de ne pas avoir la dépendance spatiale, ni la déformation du signal source, qu’on peut avoir avec les solutions actuelles (position judicieuse des enceintes et de l’écouteur, correction électronique, etc.). Donc je trouve juste un peu dommage de dire que cette technique est mauvaise sans donner de preuves, à part avec une expérience rapide et très limitée.
 
Je ne vous demande pas de croire en cette solution (même si j’ai pu voir que vous parliez des absorbeurs sur votre site) mais j’espère juste que cela vous apportera des réponses.


:coucou:
Bachi
Bachibousouk
 
Messages: 113
Inscrit le: 11 Oct 2010, 13:27
Expérience HC: Débutant

Re: bass trap actif

Messagepar thxrd » 26 Nov 2013, 15:23

je comprend la réponse , mais je pense que personne n'a dit que c'etait" mauvais" , ou que l'idée etait mauvaise ;; au contraire ( puisque d'autres y ont pensé il y a longtemps )
simplement a été soulevé la seule question qui soit interressante :
quelle est l'efficacité réelle en situation réelle , la situation d'une salle réverbérante pure n'étant jamais existante dans un auditorium ou meme une simple salle de sejour

malgré tout on ne peut considérer que les seules solutions mises en oeuvre a ce jour se résume a la question du placement des sources ou de l'usage de l'EQ .. ( les systemex d'EQ auto basées sur la convolution intégrées dans les produit hifi /HC étant du pur marketing et ne résolvant rien ( voir faisant pire )

il me semble que JPL et qqs autres ( dont Bachibouzouk je crois .. ) ( comme moi meme ) appliquont des solutions acoustiques ( qui sont d'ailleurs utilisées partout en studio par tout les acousticiens de la planete , par exemple ) qui jusqu'à preuve du contraire marchent pas mal .. voir tres bien
moi je ne souleve que la question des surfaces utilisées ..et pas du principe ,car ayant fait des essais avec 1,3 m2 de membrane de HP et ayant essayé toutes les valeurs d'amortissement je n'ai rien entendu ni vraiment rien vu au RTA ..( d'ou mon ideé de recommencer avec les moyens de mesures actuels) ..
un êtit detail au passage ;;; il est clair que tout le monde parle de situation modale dans les salles concernées ;;et c'est justement bien la question car les amplitudes peuvent etres énormes ;; et " calmer" le probleme avec qqs 12" ;;; hum ... ou meme plus gros ....
malgré tout .. les lois de surface restent quand meme un peu immuable .. et je doute qu'avec qqs petits ( car du 12" reste minuscule ramené a une notion de surface dans un local ) on change quoi que ce soit dans un local qui par la force des choses est toujours relativement absorbant ( mais si pas assez ) ou alors on parle de volume miniatures
avec une grande quantité .. oui ... mais dans ce cas l'intégration et le cout sera a examiner ;;;
cordialement
Roland
thxrd
 
Messages: 1010
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: bass trap actif

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 26 Nov 2013, 17:09

Cette discussion est de plus en plus intéressante.
Des expériences, en effet je peux en faire, j’ai deux caissons clos à la maison et avec un peu de chance, si je déniche une pièce qui va bien, je trouverai au mieux des résultats assez similaires à ceux indiqués dans l’étude. Comme Rolland, je ne le ferais pas, en tout cas pas dans l’immédiat, faute de temps.

Si, au contraire, faites-le. ça ne prend pas des heures et cela nous donnerait un avis concret.

Pour réagir à la réponse de M Rivet
s’appuyer sur l’acoustique statistique (alors qu’on est dans le modal), et compter en « Sabine » ce n’est pas ce que j’apprécie particulièrement,

Nous sommes tout à fait d'accord. S'agissant d'un régime modal, je n'ai pas non plus pour habitude de raisonner en Sabin et je ne calcule pas la durée des résonances modales comme on calcule la réverbération mais l'article ne donne pas assez d'informations pour connaître l'impédance réelle des parois, la position de la source, etc.
D'autre part, mon intention était de souligner à travers un exemple simple qu'un dispositif qui donne un résultat probant dans une pièce réverbérante sera nettement moins efficace, voire inaudible dans une pièce amortie. Je n'avais pas d'autre ambition.
Je n'ai pas dit que l'absorbeur électroacoustique n'est pas efficace, mais je crois plus à un système actif (déjà breveté 1000 fois) que passif.

A ce jour, je n'ai pas trouvé de solution réellement satisfaisante. Les méthodes que l'on m'a enseigné et que je préconise sont généralement refusées (systèmes trop volumineux). Pourtant quand Tom Hidley utilise 1700m3 pour le traitement acoustique ne laissant que 180m3 pour les utilisateurs du lieu... ça fonctionne et même très bien, jusqu'à 20Hz (exemple à Paris).
Alors je fais ce qu'on veut bien me laisser faire, la mise en résonance d'une membrane rigide suspendue et d'une masse d'air donnant le moins mauvais résultat.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3195
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: bass trap actif

Messagepar Bachibousouk » 17 Fév 2014, 19:28

Je reviens sur le sujet, car j’ai chopé quelques informations lors de la journée du 29 janvier organisée par l’AES et SFA à France Télévision, auquel j’ai eu l’honneur d’assisté. Durant cette conférence, où était d’ailleurs convié Hervé Lissek, il est apparu que le concept faisait actuellement l’objet de recherche. En effet, une équipe de doctorant, travail actuellement sur la mise au point d’un matériau absorbant utilisant des micro-HP en silicium. Je vous fais un copier-coller du résumé de la présentation.

La réduction du bruit dans les transports est aujourd'hui un enjeu sociétal. Dans cette lutte contre le bruit, le programme ACARE prévoit une diminution de 10% du bruit des avions d'ici 2020. Les transports aériens constituent donc une cible particulière, avec des contraintes drastiques de poids et d'encombrement inhérentes à des soucis de consommation. Les technologies de lutte contre le bruit actuellement utilisées sont des parois acoustiques constituées d'une structure multicouche nid d'abeilles – tôle perforée se comportant comme un réseau de résonateurs de Helmholtz qui montrent leurs limites en basses fréquences. Les travaux présentés constituent un premier jalon visant à montrer la faisabilité d'une utilisation de parois acoustiques légères et de faible encombrement, capables d'atténuer le bruit y compris à basses fréquences grâce à des réseaux de micro-haut-parleurs utilisés comme absorbeurs électrodynamiques. Sur la base des travaux de Lissek et Boulandet, un premier démonstrateur a été réalisé à l'aide de micro-haut-parleurs du commerce, préfigurant le second dispositif qui inclura quant à lui des micro-haut-parleurs développés en technologie MEMS. Contrairement aux versions commerciales qui présentent un maximum d'efficacité autour de leur premier mode de résonance situé vers 1 kHz, les MEMS, avec un premier mode voisin de 400 Hz devraient être plus efficaces en basses fréquences.

La mesure des caractéristiques des micro-haut-parleurs utilisés (Visaton K16 – 50 ohms) permet de calculer l'impédance électrique de shunt permettant d'obtenir une absorption acoustique optimale. Les résultats expérimentaux obtenus pour une paroi de 100 mm de diamètre portant 7 micro-haut-parleurs (représentant 12% de surface couverte) sont présentés pour différents shunts (circuit ouvert, court-circuit, impédance négative) et comparés au modèle analytique prenant en compte les impédances mutuelles de couplage entre les haut-parleurs. Un coefficient d'absorption de 0.31 a été obtenu pour une mesure en tube de Kundt sous incidence normale à une fréquence voisine de la fréquence de résonance des micro-haut-parleurs du commerce.


J’ai cru comprendre que l’intérêt résidait dans la très faible épaisseur de ces micro-HP.

:wink: :shock: :coucou:
Bachi
Bachibousouk
 
Messages: 113
Inscrit le: 11 Oct 2010, 13:27
Expérience HC: Débutant

Re: bass trap actif

Messagepar Emmanuel Piat » 10 Mai 2014, 14:31

Beaucoup de personnes en France et dans le monde travaillent sur l'absorption vibroacoustique avec des approches passives ou actives. Par exemple à femto-st (j'y travaille), Manuel Collet a fait bcp de choses en actif (désormais il est au LTDS à Lyon) avec des structures metacomposites comportant des patches piezo électriques avec des shunts. Exemple de short paper qui résume ce type d'approche :
http://hal.archives-ouvertes.fr/index.p ... &version=1

On trouve des thèses ou des papiers complets sur HAL, il suffit de faire une recherche avec les noms des auteurs.
Exemple de thèse : http://hal.archives-ouvertes.fr/tel-00946214/

Ces approches actives sont très complexes à mettre en oeuvre et il reste bcp de problèmes à régler (même sur un simple tube où on met un HP d'un côté et on veut qu'aucun son ne sorte de l'autre en mettant un réseau de patches sur la surface du tube... Collet a beaucoup travaillé la-dessus dans le passé et c'est loin d'être parfaitement au point ...).

Morvan Ouisse à femto-st fait aussi beaucoup de choses en passif à partir de polymères fonctionnalisés qui comportent des réseaux d'inclusions viscoélastiques jouant le rôle de µrésonateur :
http://www.femto-st.fr/fr/Departements- ... s-hybrides

Avantage : la mise en oeuvre est bcp plus simple que dans les approches actives. Mais ça reste de la recherche et même si c'est prometteur pour de l'absorption large bande, on est encore loin de produits finis disponibles à des coûts raisonnables dans des enseignes spécialisés...

Donc les approches classiques d'absorption acoustiques ont encore de beaux jours devant elles.
Emmanuel Piat
 
Messages: 133
Inscrit le: 29 Mai 2013, 19:22
Expérience HC: Amateur passionné

Re: bass trap actif

Messagepar Emmanuel Piat » 11 Mai 2014, 23:02

Et il faut un peu de matos pour mettre ce type de recherche en oeuvre :coolx:
http://www.femto-st.fr/fr/Departements- ... Acoustique
Emmanuel Piat
 
Messages: 133
Inscrit le: 29 Mai 2013, 19:22
Expérience HC: Amateur passionné

Re: bass trap actif

Messagepar JIM » 02 Jan 2017, 16:29

J'ai réalisé un premier essai d'absorbeur à base de 2x 30cm dans une charge close d'environ 60litres.
Fréquence de résonance située à 90Hz une fois dans la caisse.
Un poids assez important a été ajouté aux membranes pour atteindre une fréquence de résonance de 50Hz.

J'ai ensuite recherché le meilleur emplacement dans la salle en cherchant le pic à 50Hz (seulement 5dB). J'y ai placé la caisse et j'ai mesuré avec les hps en circuit ouvert, court-circuit, 20 Ohms et 40 Ohms.

La variation de la résonance est infime.
A la base, je pars de 300mS sur le waterfall à -60dB.

L'hp n'est peut être pas adapté ?
JIM
 
Messages: 719
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: bass trap actif

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 02 Jan 2017, 18:33

J'ai déjà planché sur ce type d'absorbeur. Je suis arrivé aux conclusions suivantes:
Contrairement à un système actif alimenté qui rayonne la puissance qu'on lui fournit, un système passif n'est efficace qu'à l'endroit où il se trouve et pour la surface qu'il occupe.
En aucun cas, il ne pourra être comparé à un aspirateur de son.

Si par exemple, on dispose un absorbant ayant un coefficient de 1 et une surface de 0,14m² (2HP de 30cm) sur l'enveloppe de vélocité (à la fréquence donnée) d'une pièce de 60m3 et 100m² de surface développée on aura une réduction de l'intensité réfléchie de l'ordre de 0,5 % à 1%

Dans le cas d'un système à membrane:
- il devra être placé dans une zone de pression.
- le système devra être accordé.

Connaissant l'absorption du dispositif (en Sabines à la fréquence voulue) et les caractéristiques de la pièce on peut déterminer l'atténuation simple.
S'il s'agit d'une résonance, la masse en mouvement (la pièce), la raideur devront être connues (y compris la masse d'air).

Je ne suis pas allé plus loin que 4 HP de 30cm accordés et placés dans les 4 coins d'une pièce vide (tournés vers le mur), mais je me suis vite rendu compte que la surface de membrane nécessaire était de plusieurs mètres carrés.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3195
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: bass trap actif

Messagepar JIM » 02 Jan 2017, 22:50

Merci pour ces infos. C'est le sentiment que j'ai eu en réalisant les essais.
Ça fonctionne mais pour que ce soit efficace, il en faudrait beaucoup plus :bougon:

Je vais retenter un coup quand même juste pour vérif.

J'imagine qu'avec un résonateur à cavité, on est dans le même cas ?
JIM
 
Messages: 719
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: bass trap actif

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 03 Jan 2017, 09:45

Oui. Surtout avec Helmholtz.
On n'imagine pas la capacité d'absorption d'une simple bouteille de Coca vide: 20 sabines ! (ça marche aussi avec le Bordeaux, le Bourgogne et le Cognac) :wink: .
Bref, c'est l'équivalent de 20m² de fenêtre ouverte. Enorme !
Pourtant, même si vous avez 2 ou 3 casiers de bouteilles vides dans le salon, vous n'entendez aucune différence. Parce que la la bande absorbée est très étroite bien en deçà de la discrimination de l'oreille. Or, les résonances modales ont une largeur.
On peut construire un résonateur de type Helmholtz à bande large (quelques Hertz), mais pour atteindre les fréquences basses, il ressemblera à une locomotive avec une grosse cheminée et occupera la moitié de la pièce.

Ce que j'ai rencontré de plus efficace est la cloison accordée qui neutralise la résonance avant qu'elle ne se crée. Une sorte de résonateur à membrane géant. Mais il faut savoir et pouvoir le construire sans se louper. Perso, je ne sais pas faire. Après il y a les résonateurs en caissons (accordés) et les masses molles (Newell), c'est ce que j'utilise. Là encore, il en faut beaucoup.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3195
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: bass trap actif

Messagepar Bachibousouk » 03 Jan 2017, 16:19

L'hp n'est peut être pas adapté ?


Le HP n’est pas adapté si sa résistance optimale de charge est négative.

http://www.conseils-acoustique.com/imag ... orbeur.pdf

Dans tous les autres cas, c’est-à-dire pour une résistance optimale de charge positive, le coefficient d’absorption sera de 1 à la fréquence d’accord.

La configuration HP circuit-ouvert ne présente pas d’intérêt.

Si tu n’es pas certain de l’accord à 50 Hz, alors la configuration HP court-circuitée est recommandée. Dans le cas contraire, c’est la résistance optimale qu’il faut connecter aux HP.

Partir avec des absorbeurs optimisés c'est mieux pour conclure sur l'efficacité du dispositif. Cela dit, cela n'enlève rien au propos de JPL.

:coucou:
Bachi
Bachibousouk
 
Messages: 113
Inscrit le: 11 Oct 2010, 13:27
Expérience HC: Débutant

Re: bass trap actif

Messagepar RT machin » 03 Jan 2017, 18:16

Jean-Pierre Lafont a écrit:Après il y a les résonateurs en caissons (accordés) et les masses molles (Newell), c'est ce que j'utilise. Là encore, il en faut beaucoup.

Et si on mettait ce genre de basstrap réglable : https://www.thomann.de/fr/vicoustic_var ... _2_set.htm
RT machin
 
Messages: 42
Inscrit le: 27 Jan 2015, 09:06
Expérience HC: Débutant

PrécédentSuivant

Retour vers Correction, matériaux

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron