Faux plafond et acoustique

Matériaux, produits et systèmes, coefficients.

Faux plafond et acoustique

Messagepar holliger » 20 Mai 2012, 01:31

Bonjour,
j'ai finalement renoncé à faire une boite dans la boite pour mon salon hifi et home cinema (cher et trop de perte de volume..) ;
mon salon fait 36m2 séparé partiellement au milieu par une cloison qui va sauter ; je vais également faire faire un faux plafond sur la moitié du salon (les 18m2 du fond ) pour : encastrer mon écran de projection, passer des fils électriques, installer des spots.. je voudrais savoir si je peux en profiter pour améliorer l'acoustique via ce nouveau faux plafond à venir ; j'ai lu ici par exemple que le gyptone n'apportait rien.. y aurait-il autre chose, ou je me contente de faire faire un plafond sans spécificité ?
Merci d'avance pour vos conseils précieux. :wink:
holliger
 
Messages: 36
Inscrit le: 16 Nov 2011, 17:48
Expérience HC: Débutant

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 20 Mai 2012, 05:09

La première chose à considérer dans une pièce nue c'est la réponse modale. 80% des problèmes viennent de là. On peut intervenir sur les modes avec le plafond en le transformant en résonateur de Helmholtz. C'est une sorte de Gyptone mais il faut le faire soi-même en adaptant l'épaisseur du matériau, le diamètre des trous, la densité des trous et la profondeur du plénum en fonction des fréquences à atténuer.
La deuxième chose est la décroissance énergétique (ou la réverbération si vous voulez). Elle joue un rôle déterminant. Pour cela, il vaut mieux un faux plafond suspendu en dalles de laine compressée, type Rockfon ou Eurocoustics.

J'imagine que vous voulez le beurre et l'argent du beurre. Je veux dire à la fois une amélioration de l'acoustique, sans défigurer la pièce. Là, je ne sais pas faire.
Vous ne pourrez pas obtenir une réverbération correcte et équilibrée sans couvrir au moins 40% de la surface développée des parois. De même, vous ne pourrez pas réduire l'activité modale sans basstraps, généralement volumineux à cause des grandes longueurs d'onde.
Coté image, il est impossible d'obtenir un contraste dans une pièce aux parois claires (sol, murs et plafond).

Le guide THX pour la construction des home-cinémas dit ceci: (en gros caractères et en gras).
1) Les performances sonores ne seront pas sacrifiées au profit de l'esthétique de la pièce.
2) La qualité de l'image ne sera pas sacrifiée au profit de la décoration de la pièce.
D'autres guides disent à peu près la même chose.

Si vous ne vous ne vous sentez pas en mesure d'accepter les contraintes dictées par les lois de la physique, choisissez un matériel modeste (milieu/bas de gamme) et ne faites rien en matière d'acoustique. C'est ainsi que vous obtiendrez le meilleur rapport performances/prix.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar holliger » 20 Mai 2012, 15:38

Bonjour Jean-Pierre, et merci pour votre réponse détaillée.
J'avoue que j'ai du mal à visualiser tout ce qui découle de vos propos, car je suis vraiment novice en la matière.
J'ai peut-être omis de préciser que je suis d'abord mélomane, ou plutôt autant mélomane que cinéphile : mon installation home cinéma vient compléter mon installation hifi, qui pour moi est plus essentielle ; néanmoins dans les 2 cas, l'acoustique de la pièce est une préoccupation majeure ; au niveau de l'image je suis beaucoup moins exigeant, ce n'est pas une obsession, j'ai un vidéoprojecteur qui me satisfait, un très bon ampli multicanal et suis en 5.0 avec 4 colonnes. Néanmoins comme vous pouvez le constater, je vais faire mettre un écran dans un faux-plafond, donc c'est très important pour moi aussi.
Je vais également disposer de beaucoup d'étagère à cd le long des murs latéraux (sur mesure ou achetées toutes faites, je ne sais pas encore), pour une contenance dépassant les 6000 cd et dvd, donc il y en aura beaucoup.
Ma pièce fais environ 9m sur 4, plafond à quasi 3m de hauteur avant faux-plafond ; 2 cadres jusqu'au plafond avec des vitraux sur l'un des murs latéraux : sur respectivement 2m et 1m20 de longueur, séparés par 2m50 environ.
Pour les vitraux, c'est un dilemme aussi : pour l'obscurité, il me faudra quelque chose : il y aurait la solution extérieure de volets roulants électriques, mais ça ne résoudrait pas le problème acoustique par l'intérieur ; néanmoins je peux coupler ça avec une solution à l'intérieur, l'un n'empêche pas l'autre ; des rideaux lourds, ce serait pas mal, mais ma femme déteste les rideaux ; elle est par ailleurs ouverte à ce que ce salon soit une salle dédiée, bien que demeurant le salon.. ; j'ai pensé à des panneaux coulissants, mais ça empêcherait de mettre des étagères à cd et dvd...
Peut-être existe t-il des solution typer rideau enroulé dans un carter, ou autre chose ? l'idée serait d'avoir quelque chose de discret en étant inutilisé, mais pouvant être peu esthétique en situation active.. ??
Pour en revenir au plafond, il sera "faux" à environ 50% , sur 18m2 environ ; la première moitié avec jolies moulures et rosace demeurant intact ;
pour autant, je ne suis pas opposé à quelque chose un tantinet inesthétique sur la moitié où le faux-plafond va être créé ; dans tous les cas il y aura contraste avec l'autre plafond ; déjà le décalage en hauteur de 10 à 12cm.
C'est un artisan qui va effectuer les travaux.

Je reprend vos premiers propos :
"La première chose à considérer dans une pièce nue c'est la réponse modale. 80% des problèmes viennent de là. On peut intervenir sur les modes avec le plafond en le transformant en résonateur de Helmholtz. C'est une sorte de Gyptone mais il faut le faire soi-même en adaptant l'épaisseur du matériau, le diamètre des trous, la densité des trous et la profondeur du plénum en fonction des fréquences à atténuer.
La deuxième chose est la décroissance énergétique (ou la réverbération si vous voulez). Elle joue un rôle déterminant. Pour cela, il vaut mieux un faux plafond suspendu en dalles de laine compressée, type Rockfon ou Eurocoustics."
1) La réponse modale : si je comprends bien, vous préconisez une sorte deGyptone sur mesure, amélioré .. ? Mais comment savoir précisément tout cela (diamètre des trous, épaisseur du matériau etc...) ; et donc quelles fréquences faut-il atténuer ?
C'est une "défiguration" du plafond qui pour le coup me parait envisageable..
par contre, cela concernerait donc 50% du plafond du total de la pièce, serait-ce donc tout de même vraiment efficace ?
Si oui, je suis prêt à le faire..
J'écoute essentiellement de la musique acoustique, classique.
Je regarde des films en tout genre, des James Bond par exemple comme des vieux films en noir et blanc (mais là l'acoustique n'est pas fondamentale), des films d'horreur.
Je ne sais pas si ça peut compter pour les fréquences ? Ou je dis une grosse connerie ?
Enfin donc comment traiter idéalement chez moi d'après ce que vous dites ?
2)La réverbération ; j’imagine qu'on ne peut pas cumuler perforation dans le plafond plus dalles ?
Mais peut être mettre quelques dalles sur des murs latéraux ? je pourrais peut être l'envisager aussi, je ne sais pas trop, j'ai du mal à imaginer l'effet esthétique de la chose..

Pour résumer, j'aurais souhaiter profiter de la création de mon faux plafond sur la moitié de mon salon pour améliorer mon acoustique.
je ne veux effectivement pas le défigurer, mais néanmoins suis prêt à le faire un peu, comme avoir un plafond en partie perforé ;
Je cherche également une solution pour mes fenêtres vitraux, au moins minimale, mais pour le coup sans les dénaturer, ils sont magnifiques.
Merci encore pour vos réponses précieuses de rigueur.
Aurélien
holliger
 
Messages: 36
Inscrit le: 16 Nov 2011, 17:48
Expérience HC: Débutant

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar holliger » 23 Mai 2012, 19:36

Bonjour Mr Lafont, pourriez vous m'éclaircir sur mes questions ci-dessus, à moins que cela ne vous semble redondant ?
Bien cordialement.
PS : car les travaux approchent !
holliger
 
Messages: 36
Inscrit le: 16 Nov 2011, 17:48
Expérience HC: Débutant

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 23 Mai 2012, 22:08

Difficile de vous donner de vrais conseils.
L'écoute musique et l'écoute cinéma appartiennent à 2 mondes différents et même opposés sous bien des aspects.
Par exemple, le temps de réverbération change du simple au double, les parois latérales sont diffusantes en musique, absorbantes en cinéma, la directivité des enceintes est complètement différente, leur position aussi, autant en hauteur qu'en largeur, l'angle d'écoute également, la position des fauteuils qui avance ou recule de plusieurs mètres selon le type d'écoute, etc...

Les techniques d'absorption par résonateur de type Helmholtz ou à membrane sont des solutions pointues pour des problèmes spécifiques. Comment conseiller un traitement où pour une application, il faudra un diffuseur rigide (en plâtre ou en ciment) et pour une autre 50cm de laine de verre ?
Je suis désorienté. Donner des conseils, comme ça, sans étude ni cahier des charges précis, dans le brouillard, revient à dire n'importe quoi.

D'autre part, il est rarissime que je dessine, étudie ou réalise une écoute musique, sauf pour les studios. Mais l'acoustique d'un studio de mixage fait fuir tous les audiophiles de la planète, c'est bien connu. Comparé à un auditorium privé, le son y est extrêmement mat, presque étouffant. Par contre, l'écoute du studio est fidèle, ce qui n'est jamais le cas pour une écoute d'appartement, les conditions essentielles n'étant jamais réunies.

Je suis capable d'étudier toute sorte d'acoustique, à condition de pouvoir m'appuyer sur un cahier des charges cohérent. Pour le cinéma et les studios des normes existent, c'est facile. Pour les installations hifi, la seule norme c'est la subjectivité du propriétaire et là on voit de tout. Pourtant l'ITU BS1176 existe. Etablie par des musiciens, chefs d'orchestre, critiques musicaux, mondialement reconnue par les professionnels de la musique, elle est faite pour ça, mais je n'ai jamais vu un particulier l'accepter.

Maintenant, vouloir une écoute musique qui puisse servir au cinéma, c'est vouloir livrer une tonne de sable avec une formule1.

Si vous vous rapprochez de l'ITU BS 1176, je peux vous conseiller pour une écoute musique.
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 24 Mai 2012, 05:34, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar holliger » 23 Mai 2012, 23:39

Merci, je dois dire que je ne réalisais pas que les 2 écoutes puissent être si différentes en terme d'acoustique.
Clairement, ce qui prime pour moi, c'est l'acoustique pour l'écoute musique, pour laquelle je suis beaucoup plus exigeant ; D'ailleurs, mon matériel d'écoute est conçu pour la musique ; je possède tout de même en plus un bon ampli home cinéma et un vidéoprojecteur, et je suis vraiment cinéphile ; mais en tant que cinéphile, la pureté de la reproduction sonore est pour moi relative ; c'est juste très agréable évidemment ; ma recherche pour la musique est bien plus "vitale".
Je suis un mélomane "obsessionnel" (musique classique), j'ai énormément investi en matériel hifi, au delà du raisonnable.
Je souhaite donc optimiser mon salon, sans le défigurer, mais en acceptant quelques spécificités ; (je pensais par exemple au gyptone comme envisageable) ;
d'autant qu'ayant déménagé, j'ai quitté une pièce d'écoute aux qualités acoustiques assez exceptionnelles (c'était un pur hasard), et je n'ai pas envie de "redescendre".
Je vous serais donc extrêmement reconnaissant si vous pouviez me donner quelques précieux conseils en ce sens.
Merci d'avance.
holliger
 
Messages: 36
Inscrit le: 16 Nov 2011, 17:48
Expérience HC: Débutant

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 24 Mai 2012, 05:40

j'ai quitté une pièce d'écoute aux qualités acoustiques assez exceptionnelles

Il reste à définir en termes quantifiables ce que vous appelez "qualité acoustiques exceptionnelles"pour reconstituer le cahier des charges.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar holliger » 24 Mai 2012, 08:59

je voulais dire aux qualités acoustiques domestiques assez exceptionnelles, me semble t-il, et aussi selon mon revendeur :
beaucoup de volume (3m60 de hauteur) pour environ 35 m2 ; beaucoup d’asymétries, ça donnait bien naturellement, avec quelques meubles (canapé, chaises, table basse..) ;
A priori je recherche une acoustique peu résonante, la plus neutre possible ;
cette fois ci j'aurais environ 4m sur 9, avec 2 fenêtres importantes sur la même latéralité (séparées de 2m50 environ) ; l'une s'étalant sur 2 m de large ;
le plafond est à un poil moins de 3m de hauteur ; le faux plafond sera donc sur la moitié des 36m2, côté enceintes principales, d'une épaisseur prévue entre 10 et 12cm ;
je précise que c'est une maison 1880 : rien n'est droit : on voit bien que le plafond est légèrement de biais ; de même les murs ne sont pas droits : du coup les angles du mur derrière les enceintes par exemple ne sont pas à 90 degrés, l'un plus, l'autre moins ; je vais également "boucher" l'encadrement d'une porte sur la latéralité en face d'un vitrail, ainsi qu'un placard ouvert dans un angle.

Quand je vous parlais de qualités exceptionnelles hors normes, ce n'était donc pas scientifique, mais vraiment à l'oreille, avec des proportions qui semblaient intéressantes naturellement.
Pour ma nouvelle configuration, mon canapé sera espacé du mur de 1 à 2m selon la nécessité acoustique, voilà un questionnement par exemple ; même chose pour les enceintes principales qui seront espacées d'un à 2m du mur arrière ; a priori elles seront très légèrement pincées vers le mur d'écoute.
Peut être serait-ce utile de mettre des photos du salon ?
Merci encore.
holliger
 
Messages: 36
Inscrit le: 16 Nov 2011, 17:48
Expérience HC: Débutant

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar holliger » 25 Mai 2012, 14:56

Bonjour Mr Lafont,
pouvez vous me dire quels renseignements je dois vous donner pour que vous puissiez m'aider, si vous le voulez bien ?
Cordialement.
holliger
 
Messages: 36
Inscrit le: 16 Nov 2011, 17:48
Expérience HC: Débutant

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 25 Mai 2012, 19:07

Tout d'abord, je vous conseille de lire avec attention le document ci-dessous.
A partir du chapitre 8 page 10, on trouve la description assez précise des conditions optimales d'écoute.
Ce cahier des charges est universellement adopté par les professionnels de la musique, mais peu d'audiophiles le reconnaissent.
http://www.itu.int/dms_pubrec/itu-r/rec ... !PDF-F.pdf

Ensuite, je ne peux donner que des conseils généraux, utilisables par l'ensemble des lecteurs. Jamais de cas particulier sur les forums.
Cela a déjà été dit plusieurs fois:
viewtopic.php?p=3513#p3513
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar holliger » 26 Mai 2012, 10:17

Bonjour.
J'ai lu attentivement vos 2 liens :
je comprends très bien pourquoi vous ne souhaitez pas dépasser les conseils généraux, d'après vos mésaventures.
Mais pour ma part, je suis bien loin de tout ça : je n'ai pas de visée scientifique pour améliorer l'acoustique de ma pièce ; je dispose simplement d'un salon déjà dimensionné, je cherche uniquement, en amateur, à limiter les pertes en écoute hifi.
Je ne sais effectuer aucune mesure comme décrites dans votre lien extrêmement pointu.
Mes "améliorations" se limitent au placement de mes enceintes à 1m près, à des étagères à cd que je vais faire faire, au placement d'un miroir pour couvrir avec un tapis l'endroit au sol où le son se répercute vu de la place d'écoute, le positionnement de mon canapé à 50cm près (mais ça je me débrouille) ;
Enfin, je cherche une solution simple pour mes fenêtres et mon faux plafond.

Si vous voulez, je cherche des conseils généraux qui se rapprochent de mes conditions ; je ne cherche pas la perfection, loin s'en faut : j'ai bien compris qu'on ne s'en approche qu'avec une salle travaillée sur des éléments de mesure concrets et précis.
Je vous demande, si vous le voulez bien, de répondre simplement à quelques interrogatiopns de ma part qui pourront m'orienter vers quelque chose de correct, à tout le moins pas forcément inutile :

-j'ai besoin de recouvrir mes vitraux (pas de volets actuellement) : je veux simplement limiter les résonnances par le verre et pouvoir assombrir ma pièce pour les films en même temps ; il y a les rideaux épais bien sûr, mais ma femme déteste les rideaux ; je pense à quelque chose de déroulant qui pourrait descendre d'un carter discret, qu'en pensez vous ? Si j'opte pour des volets par exemple, y a t-il des matières plus ou moins recommandées généralement ? je sais très bien que ça ne va pas transcender mon acoustique, mais peut être serait-ce simplement un moindre mal en regard des vitraux ?

-Mon faux plafond : quoi qu'il en soit, je vais faire faire un faux plafond de 10 à 12cm sur la moitié de mes 36m2 (avec écran de projection intégré, spots et divers câbles) : j'ai lu que le fermacell était plus dense que ba13 : cela a t-il un intérêt quelconque ? ;
et cette question du gyptone pour la hifi ? Aucun intérêt si ce n'est pas fait "sur mesure" o cela pourrait apporter éventuellement un petit plus ?
Sachant qu'esthétiquement ça ne me dérange pas, je fonce dans le contraste avec ma première moitié de salon "ancienne" avec moulure et rosace.

Enfin petite question subsidiaire : pour mes étagères, je compte les disposer sur les murs latéraux, //ment, entre les enceintes et le point d'écoute : existe-il une distance approximative recommandée à partir de la perpendiculaire de l'enceinte au mur pour mcommencer les étagère ? Ou cela dépend -til aussi de la distance des enceintes des murs latétaux (environ 70cm pour ma part) ? Ou encore ça ne changera pas grand chose ? Sachant que dans mon cas, il y aura des étagères vers ces endroits quoi qu'il en soit.

Je vous remercie d'avance pour votre réponse. Je ne vous demande pas des solutions miracles. Je sais que vous êtes au contraire extrêmement rationnel, cartésien et rigoureux pour ne pas répondre à l'emporte pièce.
Je ne vous demande donc pas de me répondre : "faites ceci et cela, et tout s'améliorera à coup sûr" ; mais simplement quelques conseils généraux à l'aune de mes conditions de pur amateur ; je ne cherche pas à faire un lieu professionnel, je suis juste un mélomane éclairé qui souhaite des conditions d'écoutes correctes.
D'où mon interrogation par exemple sur mon faux plafond, parce que ce faux plafond je vais le faire ; je ne le fait pas pour l'acoustique à la base, mais j'en profite pour tenter de conciler les 2 à minima.

Merci d'avance.
Cordialement.
holliger
 
Messages: 36
Inscrit le: 16 Nov 2011, 17:48
Expérience HC: Débutant

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar holliger » 27 Mai 2012, 11:11

Bonjour,
mes questions vous paraissent trop précises et pas assez générales ?
Cordialement.
holliger
 
Messages: 36
Inscrit le: 16 Nov 2011, 17:48
Expérience HC: Débutant

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 27 Mai 2012, 15:14

j'ai besoin de recouvrir mes vitraux (pas de volets actuellement)

Posez des volets et couvrez-les de moquette épaisse.

quoi qu'il en soit, je vais faire faire un faux plafond de 10 à 12cm sur la moitié de mes 36m2 (avec écran de projection intégré, spots et divers câbles) : j'ai lu que le fermacell était plus dense que ba13 : cela a t-il un intérêt quelconque ? ;
et cette question du gyptone pour la hifi ? Aucun intérêt si ce n'est pas fait "sur mesure" o cela pourrait apporter éventuellement un petit plus ?

Vous pouvez construire un plafond en Gyptone, ça réduira légèrement les résonances entre 300 et 1000Hz environ. Mais on ne sait pas si la pièce en a besoin.
Un caisson en BA13 ou en Fermacell absorbera plutôt les graves (la fréquence variant avec la raideur de l'ossature, la masse de la membrane, la hauteur du plénum et l'amortissement de la lame d'air).
Un plafond diffusant réduira les interférences produites par les réflexions spéculaires.
Un plafond absorbant améliore l'intelligibilité et la localisation des sources.
Le choix est une question de goût personnel.

Enfin petite question subsidiaire : pour mes étagères, je compte les disposer sur les murs latéraux, //ment, entre les enceintes et le point d'écoute : existe-il une distance approximative recommandée à partir de la perpendiculaire de l'enceinte au mur pour mcommencer les étagère ?

Non. Les étagères doivent être aérées (pas remplies) et couvrir la surface de réflexion entre les sources et la zone d'écoute.

Ou cela dépend -til aussi de la distance des enceintes des murs latétaux (environ 70cm pour ma part) ?

Quand les enceintes sont placées à proximité de surfaces réfléchissantes (murs, sol, plafond), les réflexions produisent des interférences qui colorent les sons. La coloration change avec la position de l'auditeur. Pratiquement toutes les écoutes hifi sont colorées. Généralement l'auditeur s'habitue.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Considérations "d'expérience" sur le monde de la hifi.

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 27 Mai 2012, 16:24

Je rencontre une grande difficulté pour expliquer qu'il ne peut pas exister de conseil absolu tant la réponse attendue est subjective.
Comme je ne peux pas l'exprimer en termes techniques que vais oser une comparaison entre l'acoustique idéale et la tenue vestimentaire idéale pour une femme.

Dans certaines situations, la tenue vestimentaire peut être imposée (par la profession, la religion), recommandée (par le milieu social, les circonstances) ou libre.
Prenons 4 cas.

1) La femme est pharmacienne, elle porte une blouse blanche. C'est une recommandation. Rien ne l'y oblige, mais c'est mieux pour la clientèle.
Dans les salles de cinéma non certifiées et dans les homes cinémas, on suit un certain nombre de recommandations professionnelles clairement établies. Personne n'oblige à les suivre, mais elles aident à obtenir de meilleures performances.

2) Elle travaille dans un laboratoire, elle porte peut-être une combinaison stérile. Dans une usine agro-alimentaire, elle portera des gants et un bonnet. Si elle est avocate, elle plaidera en robe d'avocat. Si elle est militaire...etc... C'est une obligation. La tenue répond à des normes sanitaires ou a un règlement.
De même, une salle certifiée, un studio seront tenus de suivre un cahier des charges précis, établi à partir des normes de l'industrie, en vue d'obtenir les performances minimales requises et pouvoir fournir un travail transposable d'un studio ou d'une salle à une autre, partout dans le monde.

3) Si madame est PDG ou secrétaire d'état, elle sera plutôt en jupe-tailleur façon couture, avec les accessoires assortis. Parce que c'est la coutume, "la norme morale". C'est une tenue passe-partout de qualité, peu critiquable.
Cela ressemble à l'écoute proposée par le document BS 1176 (adopté par la majorité des studios de musique pour lesquels il n'existe pas de norme officielle).

4) Dernier exemple enfin, si son rôle est d'être femme au foyer à la campagne, en ville ou dans une station balnéaire, elle s'habillera librement, selon ses goûts, ses envies, la mode ou la météo. Aucune contrainte ne va influencer son choix. C'est ce qui se rapproche le plus de la hifi.
Dans ce dernier cas, je vous pose la question : quelle est la tenue idéale pour cette femme ? jupe, robe, pantalon, short, pull, chemisier ?
L'acoustique "idéale" pour une pièce d'écoute hifi répond à la même préoccupation: le goût de l'utilisateur.

J'ai eu l'occasion maintes fois, d'écouter et de mesurer des pièces d'écoutes, des auditoriums, des showrooms, (sans parler des lieux de culte ou de spectacle) dont l'acoustique était jugée "idéale" par leur propriétaire ou exploitant. Et là, j'ai trouvé de tout et surtout n'importe quoi, y compris des choix extrêmes.
Quand plusieurs personnes ont des avis opposés sur la définition d'une acoustique neutre, équilibrée, fidèle, quel conseil l'acousticien peut-il leur donner sans se tromper ?
Imaginez que vous soyez vendeur dans une usine de confection et qu'une étudiante, une bourgeoise et une femme musulmane vous demandent sur un forum:
Quel conseil me donneriez-vous pour une tenue idéale ? Jusqu'à présent je portais une tenue qui m'allait très bien et je ne veux pas revenir en arrière...

Autre comparaison plus proche du sujet qui nous concerne:(J'aurai dû y penser dès le début).
Vous êtes décorateur et quelqu'un vous demande:
Quels conseils me donneriez vous pour la décoration idéale de mon nouvelle appartement. Il mesure 9m x 5m, il a 2 fenêtres sur le coté, etc...
Il faudrait d'abord que le décorateur connaisse vos goûts, comprenne vos souhaits et s'imprègne de l'atmosphère de la maison, sa lumière, ses volumes, ses contraintes architecturales.
On me pose aussi assez souvent des questions qui ressemblent à: Je voudrais décorer mon appartement... ça va coûter combien ?

J'ai participé il y a quelques mois à un test comparatif entre 3 enceintes de marques différentes, cachées derrière un rideau dans un auditorium professionnel réputé neutre (chez JBL à Los Angeles). Chaque enceinte avait un son très coloré, aux antipodes l'une de l'autre, une avec un son nasillard, une autre à la limite de l'intelligibilité et la dernière noyée dans les graves. Quelle ne fut pas ma surprise quand le rideau fut tiré ! Chacune de ces enceinte, coûte plus de 30.000 euros la paire et fait partie des modèles les plus prisés du moment, encensés par la presse. (Je ne citerai pas de marque).

La hifi ? C'est un domaine où le consommateur cherche avant tout à se faire plaisir (en cela il a raison) mais où la fidélité existe le moins. C'est un constat. Qui se soucie que 85% du son perçu vient des réflexions de la pièce ? Qui est prêt à orienter la décoration au profit des performances de son installation et à répartir le budget en conséquence ?
A partir de là, quels conseils puis-je donner ?
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar holliger » 27 Mai 2012, 18:21

Jean-Pierre Lafont a écrit:
j'ai besoin de recouvrir mes vitraux (pas de volets actuellement)

Posez des volets et couvrez-les de moquette épaisse.

quoi qu'il en soit, je vais faire faire un faux plafond de 10 à 12cm sur la moitié de mes 36m2 (avec écran de projection intégré, spots et divers câbles) : j'ai lu que le fermacell était plus dense que ba13 : cela a t-il un intérêt quelconque ? ;
et cette question du gyptone pour la hifi ? Aucun intérêt si ce n'est pas fait "sur mesure" o cela pourrait apporter éventuellement un petit plus ?

Vous pouvez construire un plafond en Gyptone, ça réduira légèrement les résonances entre 300 et 1000Hz environ. Mais on ne sait pas si la pièce en a besoin.
Un caisson en BA13 ou en Fermacell absorbera plutôt les graves (la fréquence variant avec la raideur de l'ossature, la masse de la membrane, la hauteur du plénum et l'amortissement de la lame d'air).
Un plafond diffusant réduira les interférences produites par les réflexions spéculaires.
Un plafond absorbant améliore l'intelligibilité et la localisation des sources.
Le choix est une question de goût personnel.

Enfin petite question subsidiaire : pour mes étagères, je compte les disposer sur les murs latéraux, //ment, entre les enceintes et le point d'écoute : existe-il une distance approximative recommandée à partir de la perpendiculaire de l'enceinte au mur pour mcommencer les étagère ?

Non. Les étagères doivent être aérées (pas remplies) et couvrir la surface de réflexion entre les sources et la zone d'écoute.

Ou cela dépend -til aussi de la distance des enceintes des murs latétaux (environ 70cm pour ma part) ?

Quand les enceintes sont placées à proximité de surfaces réfléchissantes (murs, sol, plafond), les réflexions produisent des interférences qui colorent les sons. La coloration change avec la position de l'auditeur. Pratiquement toutes les écoutes hifi sont colorées. Généralement l'auditeur s'habitue.


Bonjour,
et merci pour votre réponse (et celle d'après générale, intéressante), qui me donne des pistes, c'est ce que je voulais.
Une précision en ce qui concerne les fenêtres :
je viens de découvrir sur internet les stores acoustiques vibrasto de texaa : qu'en pensez vous ?
Autre chose : comment savoir si un plafond en gyptone serait utile à la pièce ? par des mesures scientifiques ? Ou autre chose ?

Votre réflexion sur les goûts acoustique est intéressante et m'interpelle : je ne pensais pas à vrai dire que la chose soit si subjective, qu'il n'existe pas d'idéal acoustique. ;
J'écoute du classique : au concert : j'adore l'acoustique à la cité de la musique de la salle "amphithéâtre"(la petite) ; je la trouve extraordinaire : pour du quatuor à cordes par exemple, ça donne une puissance incroyable ; il me semble que c'est absorbant, on entend pas de réverbération, c'est très moderne ; ça pourrait peut être paraitre froid à certains, moi j'adore. Mais j'apprécie également d'écouter de la musique vocale dans une église ; mais clairement l'acoustique de l'amphithéâtre, c'est fantastique à mon goût. De même la salle du philharmonique de berlin, assez mat aussi.

J'aime que les sources soient précisent : au disque une symphonie de Malher : j'apprécie d'entendre l'étagement des plans, la localisation des instruments, que la profondeur soit précise.
Je possède comme enceintes des JMR concorde suprême, qui descendent très bas, avec une bande passante, très large.

Au sujet des étagères : je compte les disposer comme vous l'avez indiqué ; vous dites qu'elles doivent être aérées : cela doit -il être fait légèrement, ou par exemple environ un quart de la surface par exemple ? Et doit-on laisser de l'espace entre les différents niveaux ? je vais en disposer sur chaque mur latéral : une symétire serait-elle un plus ou est ce aussi bien qu'elles soient de longueurs différentes ?

"Qui se soucie que 85% du son perçu vient des réflexions de la pièce ? Qui est prêt à orienter la décoration au profit des performances de son installation et à répartir le budget en conséquence ?
A partir de là, quels conseils puis-je donner ?
"
Ben je m'en soucie justement, parce que je suis passionné de musique, et donc par conséquent audiophile, c'est pourquoi j'ai acheté une chaine très haut de gamme : comme je vous le disais, je suis prêt à sacrifier une partie de l'esthétique de mon salon pour l'acoustique, et ma femme est d'accord. C'est pourquoi je sollicite vos conseils, même généraux, parce que je n'y connais rien du tout et que j'apprécie votre rigueur.
Je suis prêt à investir tout de même, je vous donnais l'exemple du vibrasto, c'est pas donné, mais si c'est efficace, je suis prêt à en mettre pour recouvrir mes vitraux.
Dernière question à ce propos : est-ce que des panneaux en bois rétractables pourraient être intéressants aussi (pour les fenêtres), ou cela n'a t-il aucun intérêt acoustique par rapport aux rideaux, tissus... ?

Je vous remercie de prendre et d'avoir pris le temps de me répondre : vos réponses, fussent-elles générales, me sont néanmoins précieuses.
Quand on est néophyte comme moi, c'est loin d'être négligeable.
j'écouterai donc attentivement vos précisions sur mes dernières questions, si vous voulez bien y répondre.
Cordialement.
holliger
 
Messages: 36
Inscrit le: 16 Nov 2011, 17:48
Expérience HC: Débutant

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 27 Mai 2012, 18:45

Pour le type de musique que vous écoutez, je vous conseille le bois léger plutôt que tout autre matériau (y compris au plafond).
Créez des volumes en bois. Evitez les matériaux durs, (pierre, carrelage, plâtre). Alternez avec des objets absorbants, coussins, moquette, tentures.

Pour les étagère 1/4 de vide en intercalant des bibelots, (statuettes) dans un rythme aléatoire.
Les stores acoustiques Texaa sont bien pour les bureaux. Ils ne protègeront pas vos rideaux.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar holliger » 27 Mai 2012, 21:17

Merci.
Je vais m'orienter vers le bois, et c'est très bien ainsi.
D'abord des volets intérieurs en bois pour les vitraux.
Par contre que conseillez vous comme matériau à l'intérieur du faux plafond ?
Quelque chose en bois est possible ? (excusez mon ignorance !)
A priori ce n'est pas la peine de mettre du gyptone donc ?
pas de soucis sinon pour le sol, c'est du parquet + 2 tapis.
Le carrelage sera totalement absent.
Merci pour votre réponse.
holliger
 
Messages: 36
Inscrit le: 16 Nov 2011, 17:48
Expérience HC: Débutant

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 28 Mai 2012, 09:53

Par contre que conseillez vous comme matériau à l'intérieur du faux plafond ?

Plafond: coffrage en bois, si possible avec un relief diffusant et modérément rempli de laine de verre.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar holliger » 28 Mai 2012, 12:05

Bonjour,
qu'est-ce que vous suggéreriez comme relief diffusant pour le coffrage en bois du faux plafond ?
par ailleurs, en ce qui concerne les étagères : je possède actuellement environ 30 mètres linéaires de cd.
En comptant 1/4 de vide, ça fait 40m, donc 10m en tout à remplir de bibelots..
peut-on également laisser des trous comme tels plutôt que d'y mettre des bibelots ? 10m de bibelots, c'est dur..
Si c'est vide, c'est moins bon, ou quand même pas mal ?
Merci pour votre réponse.
holliger
 
Messages: 36
Inscrit le: 16 Nov 2011, 17:48
Expérience HC: Débutant

Re: Faux plafond et acoustique

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 28 Mai 2012, 13:21

Les espaces vides, c'est mieux.
Le relief au plafond: idéalement une séquence à résidu quadratique ou à racine primitive.
Sinon, n'importe quoi (comme Garnier).
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3213
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Suivant

Retour vers Correction, matériaux

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité