Et sans plancher flottant?

Méthodes, Matériaux, Parois, Portes, ventilation

Et sans plancher flottant?

Messagepar moonloop » 01 Nov 2011, 22:24

Bonjour,
j'ouvre ce post suite à une longue séance de spéléologie dans les entrailles de ce forum sans que je puisse trouver d'infos.
Bon, je parle pour mon cas personnel mais je suis assez persuadé que je ne suis pas le seul dans ce cas.
Le principe d'un plancher flottant désolidarisé sur plots antivibratile n'est pas applicable chez tout le monde.
Qui plus est lorsque l'on est déjà sur un plancher bois à l'étage, ça c'est mon cas de figure.

J'ai cru comprendre au travers de mes lectures le relatif danger de solutions bancales pouvant amplifier le problème d'isolation au lieu de l'améliorer
Dans ce cas quelle attitude adopter?
Doit on se résigner justement à ne rien faire et à monter des cloisons sur le plancher existant?
Peut-on trouver tout de même des solutions évidement moins efficaces mais ayant le mérite d'apporter une isolation relative?

Merci de vos témoignages et de vos idées!
moonloop
 
Messages: 72
Inscrit le: 22 Oct 2011, 18:06
Expérience HC: Débutant

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar Simo » 02 Nov 2011, 00:08

moonloop a écrit:J'ai cru comprendre au travers de mes lectures le relatif danger de solutions bancales pouvant amplifier le problème d'isolation au lieu de l'améliorer
Dans ce cas quelle attitude adopter?
Doit on se résigner justement à ne rien faire et à monter des cloisons sur le plancher existant?
Peut-on trouver tout de même des solutions évidement moins efficaces mais ayant le mérite d'apporter une isolation relative?


Cela dépend de votre degré d'exigence.
Si vous voulez une vraie isolation, un plancher assez lourd désolidarisé s'impose ... ceci est dit, il va de même pour les autres parois de la salle, sinon ça ne sert à rien. La plus grande partie des vibrations sonores se propagent le long des parois.
Si vous êtes moins exigent, question de gagner quelques dB, plusieurs solutions sont possibles (OSB + Green Glue par exemple ou d'autres ...!).
Si les autres parois ne sont pas isolées, il vaut mieux ne rien faire. (Bien évidemment on parle d'isolation du bruit aérien dans un cadre de HC, sinon il existe des solutions plus ou moins efficace pour le bruit d’impact).
Simo
 
Messages: 246
Inscrit le: 21 Nov 2010, 18:13
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar moonloop » 02 Nov 2011, 08:03

Nous parlons effectivement d'isolations de bruits aériens.
Nous sommes également bien dans le cas de figure où, un supplément d'isolation apporté aux parois prendrait appui sur un plancher "renforcé".
Je dis "renforcé", car même si la majeur partie des ondes sont transmises par les parois, j'imagine qu'un plancher "léger" sera un fabuleux vecteur d'un large éventail d'ondes.

L'idée est de se dire, vu que le système n'est au départ pas optimal, quel est la frontière entre dépense et gaspillage d'argent?

Les questions subsistent dans ce cas:
- "Renforcer" ou "durcir" le plancher par différentes couches OSB + GG par exemple, est-il un gaspillage d'argent inutile?
- vouloir quand même tenter un doublage de parois, avec plenium, malheureusement fixé sur les parois existentes au travers de résilient et posé sur ce renforcement de plancher est-il aussi une dépense inutile?

Chqaue est unique est nécessite une étude.

Quelle solution fut adoptée par certains d'entre vous qui n'ont pu aller jusqu'à la boite dans la boite?
moonloop
 
Messages: 72
Inscrit le: 22 Oct 2011, 18:06
Expérience HC: Débutant

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 02 Nov 2011, 14:34

Rien ne vous oblige à isoler la pièce. C'est une question de confort pour vous et votre voisinage.
Le plus simple pour en apprécier l'utilité est de faire des essais.
Il ne faut pas perdre de vue que le niveau sonore d'un home-cinéma peut dépasser celui d'une discothèque et qu'en principe, ce n'est pas l'utilisateur qui décide, c'est la plage dynamique du film.

quel est la frontière entre dépense et gaspillage d'argent?
La réponse est purement subjective. Certaines personnes sursautent quand le voisin de dessus fait tomber une aiguille sur son tapis (c'est mon cas), d'autres pourraient dormir sur un réacteur.

- "Renforcer" ou "durcir" le plancher par différentes couches OSB + GG par exemple, est-il un gaspillage d'argent inutile?
L'amélioration ne dépassera pas 1 à 2 décibels. A vous de juger.

vouloir quand même tenter un doublage de parois, avec plenium, malheureusement fixé sur les parois existentes au travers de résilient et posé sur ce renforcement de plancher est-il aussi une dépense inutile?
Même réponse.

Prenez le temps de lire attentivement ceci : http://www.lafontaudio.com/dossiers/isol1mur.htm
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3190
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar moonloop » 03 Nov 2011, 23:28

Jean-Pierre Lafont a écrit:Rien ne vous oblige à isoler la pièce. C'est une question de confort pour vous et votre voisinage.
Le plus simple pour en apprécier l'utilité est de faire des essais.

Absolument, vous avez raison.
La volonté d'isoler vient de la proximité, au même étage, de chambres à coucher.
Donc, il faut minimiser les nuisances.

Jean-Pierre Lafont a écrit:Prenez le temps de lire attentivement ceci : http://www.lafontaudio.com/dossiers/isol1mur.htm

J'ai lu. Trois fois même.
J'en conclu qu'il n'y a pas de solution partielle.
On isole tout ou on isole rien.

A moi de faire des tests auditifs et pourquoi pas des mesures.
Je pense, je crois, avoir compris l'essentiel.
moonloop
 
Messages: 72
Inscrit le: 22 Oct 2011, 18:06
Expérience HC: Débutant

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar lionel83 » 04 Nov 2011, 17:32

moonloop a écrit:J'ai cru comprendre au travers de mes lectures le relatif danger de solutions bancales pouvant amplifier le problème d'isolation au lieu de l'améliorer

je pense que le but de ce forum est là aussi , nous évité de faire vibrer toute la maison avec des matériaux "bancales" et sans vouloir faire forcément de l'isolation :wink:
je suis également dans ce cas avec un plancher flotant de 22mm(une véritable mambrane) et des cloisons/doublages en siporex de 7cm (vieille croyance) , SURTOUT N'UTILISEZ PAS CE MATERIAUX C'EST UNE VERITABLE M---E , TOUT VIBRE , j'ai sur l'arrière de ma salle une cloison en placostil (BA13/5cm Laine de verre/BA13) et ça isole déja 10foies plus , je vous conseille également des tests , mise en route du système et ont écoute dans toutes les pièces , on colle également l'oreille au mur et on arrive à déterminé par ou le son arrive le plus à se propager et on s'aperçoit qu'il peut allé très loin , j'attend rire mon fils qui est au RDC alors que je suis au 2eme étage , a sacré SIPOREX :mdr:
lionel83
 
Messages: 259
Inscrit le: 02 Jan 2011, 18:40
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar moonloop » 04 Nov 2011, 21:42

Le siporex je m'en suis servi pour construire un mur à mi-hauteur derrière mon canapé de salon.
Ce mur accueil les surrounds de mon système 5.0 du salon.
Ah ben y'a pas à dire, les effets sont largement diffusés :mdr:

Mes cloisons sont déjà isolantes en partie.
Je dis bien en partie.
Elles sont composées d'une structure métallique 100mm LDV + BA13.
Les murs quand à eux sont 200mm LDV + BA13.

Je pense tout de même adopter un "renfort" du plancher avec Green Glue + OSB 22.
Je veux un minimum, non pas le désolidariser évidement, mais le renforcer au niveau de la salle.
Je ne peux que constater le côté "membrane" comme le dit lionel23 de l'actuel agglo de 22.
Je sais que ce ne sera pas miraculeux mais psychologiquement, ayé on rentre dans le mystique, je
ne me vois pas rien faire.

Viendront prendre appuis, les doublages des panneaux BA13 (ou BA18?) de toutes les cloisons et de tous les murs.
Avant çà, je voulais créer un nouvelle cloison de doublage (structure + LDV + panneau BA13).
Un excellent article de JPL m'a fait prendre conscience de l'inutilité d'une telle surenchère d'épaisseur si elle n'est pas composée uniquement d'un plenum.
Comme je ne veux pas retirer les panneaux BA13 existant, je me contente donc de tout doubler en utilisant de la green glue entre les 2.
C'est tout.
Le plafond se verra recouvert de dalles acoustiques.
Mais je validerai ça après test et mesures.

Voilà pour l'instant.
Code: Tout sélectionner
[code][/code]
moonloop
 
Messages: 72
Inscrit le: 22 Oct 2011, 18:06
Expérience HC: Débutant

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar moonloop » 14 Jan 2012, 15:29

Bonjour à tous,
Comme cité plus haut, je viens de doubler mon plancher (nativement Agglo 22mm) avec GreenGlue + OSB 18mm.
Sur ce plancher, viendront prendre appui mes doublements de parois (GreenGlue + BA13).

La question / Le doute:
Sur tout le périmètre du plancher, j'ai laissé 1cm de réservation (espace pour dilatation préventive pour l'OSB).
Image

Actuellement seuls quelques pièces de matériau goudronneux sont placées tous les 60cm à peu près dans ces espaces.
J'étais parti pour laisser cet espace totalement vide et enlever les morceaux bitumeux qui me servaient surtout pour la pose de l'OSB.

Dois-je laisser cet espace vide?
Est-ce utile par exemple de le remplir de mastic acrylique ou autre?

Merci de vos lumières
moonloop
 
Messages: 72
Inscrit le: 22 Oct 2011, 18:06
Expérience HC: Débutant

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar moonloop » 02 Fév 2012, 13:05

Bonjour, je me permets de remonter ce sujet.
Par rapport à la photo ci-dessus, dois-je laisser l'espace entre le plancher et le BA13, ou dois-je y déposer un filet de mastic acrylique en cas de dilatation?
Pour info, un deuxième parement de BA13 mural sera mis en place.
Ce deuxième parement prendra appui sur le plancher avec, intercalé entre, de l'acousticBand.

Merci
moonloop
 
Messages: 72
Inscrit le: 22 Oct 2011, 18:06
Expérience HC: Débutant

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 02 Fév 2012, 21:11

Je ne comprends pas bien le principe... :doute:
Normalement, les parois verticales reposent sur le plancher, pas à coté.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3190
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar moonloop » 02 Fév 2012, 22:50

J'explique mieux.
L'existant (avant modifications) est une salle avec un plancher (Agglo 22) et des parois BA13 montés sur ossature métalique.
Les modifications en cours:
- Doublement du plancher en ajoutant GreenGlue + OSB 18 (vois photo ci-dessus).
- Doublement des parois actuelles en ajoutant GreenGlue + BA13. Ces nouvelles plaques de BA13 prendront appui (par l'intermédiaire d'acoustikBand ) sur le plancher OSB fraichement posé.

En espérant avoir été plus explicite :wink:
moonloop
 
Messages: 72
Inscrit le: 22 Oct 2011, 18:06
Expérience HC: Débutant

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 03 Fév 2012, 07:35

Ok, c'est plus clair.
Dans ce cas, l'espace de 1cm entre le nouveau plancher me paraît faible. Le risque de contact accidentel est grand et vous n'avez pas la plaque d'y loger un amortisseur acoustique. Je préconise toujours 3 cm pour une petite salle (5 pour une grande) et je glisse dans cet espace des panneaux de laine semi rigide.

Avez-vous prévu des plots plus raides sur le périmètre pour supporter la charge des cloisons et du plafond ?
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3190
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar moonloop » 03 Fév 2012, 09:44

Merci de votre réponse JPL,

dans cet espace de 1cm, l’ajout de mastic acrylique n’est pas une solution envisageable ?

Je n’ai pas prévu plus rigide non car les murs, rampants et plafonds existent déjà et il n’est pas prévu d’ajouter une nouvelle structure métalique ou autre.
Le but de mon montage, est finalement un simple doublage des parois bA13 existantes (murs, rampants et plafonds) par une prise en sandwich de greenglue avec une autre couche de BA13 puis vissage.
Je voulais juste que la deuxième couche de BA13 ajoutée aux niveau des murs, ne touche pas le plancher existant, mais « prennent légèrement appuis » par l’intermédiaire de bandes acoustikBand sur le doublage OSB du plancher (qui lui aussi prend en sandwich GreenGlue avec le plancher existant).

Ainsi, après doublage, toutes les nouvelles surfaces de cette salle ne seraient plus en contact direct avec les sols/cloisons existant.
moonloop
 
Messages: 72
Inscrit le: 22 Oct 2011, 18:06
Expérience HC: Débutant

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 03 Fév 2012, 19:49

Vous pouvez adopter cette solution car j'imagine que vous avez besoin d'une étanchéité.
Sachez quand même que les mastics souples et l'Acoustic Band transmettent une partie de l'énergie. Donc, vous aurez un couplage entre le plancher et les parois. (Je ne sais pas si les cloisons sont bien désolidarisées de la charpente et des murs).

Quand 2 parois ne sont pas jointes, je "bourre" l'espace avec de la laine de verre légère (tassée et introduite avec une spatule ou un tournevis).
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3190
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar moonloop » 04 Fév 2012, 16:14

Vous pouvez adopter cette solution car j'imagine que vous avez besoin d'une étanchéité.

C'est exact.
J'ai autant besoin d'une étanchéité, que d'une non transmission de l'énergie en réalité.
Juste au cas où l'OSB se dilate et vienne toucher les parois.

Je ne sais pas si les cloisons sont bien désolidarisées de la charpente et des murs

Bof, c'est un montage classique avec des suspentes fixées sur la charpente et des fourrures.
Rien n'est antivibratile malheureusement.

Quand 2 parois ne sont pas jointes, je "bourre" l'espace avec de la laine de verre légère (tassée et introduite avec une spatule ou un tournevis).

Dois-je en déduire que cette solution est meilleur afin de réduire la transmission de l'énergie que le mastic souple?

Sinon, je ne mets rien et prie que l'OSB ne se dilate jamais :bougon:
moonloop
 
Messages: 72
Inscrit le: 22 Oct 2011, 18:06
Expérience HC: Débutant

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar tropodator » 11 Mars 2012, 16:17

Bonjour,

Ou en etes vous de vos travaux ?
Je vais etre dans la meme configuration que vous et votre experience m'interesse.

Eric
tropodator
 
Messages: 2
Inscrit le: 11 Mars 2012, 14:01
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar moonloop » 11 Mars 2012, 18:36

Dans l'espace de 1cm réservé entre le plancher OSB et les parois "d'origines" j'ai finalement opté pour un "bourrage" de laine de verre.
Cette solution est un compromis comme souvent.
Elle me permet de conserver un espace entre le nouveau plancher et les anciennes parois, tout en évitant un éventuel contact entre ces deux parties si le plancher se dilate un jour.
Image.

Ensuite je place une bande d'Akustikband.
Elle ne touche pas les anciennes parois.
Image

Ensuite, je dépose ma deuxième parois de BA13 doublée avec GreenGlue.
Cette deuxième parois prends appuis directement sur la bande Akustikband.

Au final sur d'autres murs cela donne çà:
Image

Bien entendu, cette solution reste un compromis par rapport à mon contexte
moonloop
 
Messages: 72
Inscrit le: 22 Oct 2011, 18:06
Expérience HC: Débutant

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar fvb » 11 Juin 2012, 12:50

Bonjour

Permettez-moi de "m'incruster" sur ce fil de discussion. En effet, la pièce dans laquelle j'envisage d'installer un Home ciné est dans le même cas que moonloop : celui d'une maison ancienne qui n'a que des parquets.
Dans cette pièce, le parquet est posé sur des lambourdes. En - dessous, il y a un vide sanitaire (accessible) d'une hauteur de 50 à 60cm.

Après avoir lu plusieurs sujets (et notamment les conseils de Monsieur JP Lafont), j' envisage les aménagements suivants :
Pose sur le parquet existant de plots puis OSB par dessus (1 ou 2 épaisseurs, je ne sais pas), non jointif avec les murs ; Des doublages de cloisons prenont appui dessus (doublages constitués de deux épaisseurs de BA 13 + 18 avec Green Blue entre les deux, éloignés du mur de la pièce de 10 à 15 cm et laine de roche dans le vide).
Pour le plafons, je ne sais pas encore...

Mes questions maintenant : que faire SOUS le plancher existant (dans le vide sanitaire ?)

-Est - il utile de renforcer les lambourdes soutenant le parquet actuel par des pilliers verticaux en bois ?
- faut-il "amortir" ce vide sanitaire par de la laine de roche ou tout autre matériau absorbant ?
fvb
 
Messages: 5
Inscrit le: 11 Juin 2012, 12:38
Expérience HC: Débutant

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 11 Juin 2012, 16:00

Si vous avez accès au vide sanitaire, le mieux est d'user de tous les stratagèmes pour empêcher le plancher existant de vibrer.

Est-ce que le plancher vibre ? C'est facile à vérifier. Tenez-vous au milieu de votre pièce et sautez sur place.
Si le plancher fait "boum", il vibre, s'il fait "tac" il ne vibre pas.

Si votre plancher vibre, vous aurez toujours des résonances.
Pourquoi ? Parce qu'il est souple et léger.

En posant des plots sur le plancher puis en construisant un autre plancher par dessus vous ne modifierez pas les caractéristiques vibratoires (ou très peu).
Pour qu'un système masses-ressort-masse fonctionne il faut qu'il y ait deux masses en présence (c'est écrit dessus :mrgreen: )

Or, un plancher sur lambourdes n'a pas de masse suffisante au sens acoustique (ni de raideur). La chape sèche qui sera posée dessus non plus. Les deux vont vibrer ensemble et se plier comme les pages d'un cahier (par opposition à un carton de même épaisseur que le cahier).

Une solution qui fonctionne, après un calcul des charges, mais peut-être pas applicable chez vous:
- Poser une rangée de plots de chaque coté de la pièce, là où le plancher vibre le moins (en supposant que les lambourdes soient ancrées dans le mur).
- Poser des rails rigides (IPN) reliant chaque paire de plots opposés.
- Construire un plancher/coffrage perdu en OSB ou équivalent
- Couler une chape en béton dans le coffrage, sans toucher les murs.

Sinon, comme vous l'évoquez, il faut envisager une forêt de piliers pour étayer le plancher dans le vide sanitaire jusqu'à ce qu'il fasse "tac" quand on saute dessus.
(parpaings d'abord pour résister à l'humidité puis cales en bois, par exemple)

J'ai pris le temps d'expliquer le problème des planchers sur lambourdes car ce qui précède vaut pour tous ceux qui veulent construire un home cinéma dans les combles ou dans le grenier.
C'est mon expérience qui parle: je me suis pris des râteaux en n'étant pas assez vigilant sur ce problème.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3190
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Et sans plancher flottant?

Messagepar fvb » 11 Juin 2012, 16:14

Merci pour votre réponse rapide ! Je verrai si ça fait "Tac" ou "Boum" !!!
Je pense opter pour la forêt de piliers, vu que le vide sanitaire est sain.
Sinon, faut-il y mettre un matériau absorbant ?
fvb
 
Messages: 5
Inscrit le: 11 Juin 2012, 12:38
Expérience HC: Débutant

Suivant

Retour vers Isolation

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron