Pourquoi un local technique ?

Situation, environnement, géométrie, proportions

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 21 Oct 2010, 16:07

Si le local est absorbant, vous devrez multiplier les sources (enceintes) pour créer des points de réflexion artificiels en ajoutant des décalages (delays) progressifs. C'est faisable, mais ça va représenter une sacré installation.

Vous ne pourrez pas obtenir un effet réaliste par les seuls haut-parleurs du système d'écoute standard.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3203
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar jdam » 01 Nov 2010, 14:39

Bonjour,
comment réaliser le passage de câble entre le local technique et le HC ?
Merci
jdam
 
Messages: 2
Inscrit le: 27 Oct 2010, 11:24
Expérience HC: Débutant

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 01 Nov 2010, 14:56

Le passage ne dois pas se faire en ligne droite, il faut une chicane (encastrée ou rapportée).
ça mériterait un long développement...
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3203
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar MachA57 » 12 Sep 2011, 21:45

Est-il possible de développer un peu le passage des cables en chicane ?
amicalement
MachA57
 
Messages: 130
Inscrit le: 11 Oct 2010, 07:17
Expérience HC: Débutant

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 13 Sep 2011, 07:13

Quand on perce une double paroi de part en part, on crée un tunnel en ligne droite, qui constitue une voie royale pour le passage des sons.
En respectant un décalage des trous dans les parois, le passage du son ne se fait plus en ligne droite.
Si le plénum entre les parois est rempli de laine, et que la gaine est rendue hermétique à chaque extrémité, le son ne passe plus.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3203
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Masaku » 21 Nov 2011, 12:57

Bonjour, (ceci est mon premier post ici)

Désolé d'être un peu HS, mais la réponse du respecté Mr JP Lafont me laisse un peu perplexe...
Mr Lafont, je ne remet pas du tout en question vos dires (je n'en suis pas capable) mais ca fait qques temps que je parcours divers forum hifi et hc, et jusqu'a présent les "Experts" ou ceux qui se considèrent tel quel, disent que pour les amateurs de HC et de Hifi (50/50) qui souhaitent avoir un systeme polyvalent. Ils ont plus interet à choisir des "boites à sons" et un ampli AV de qualité hdg, plutot que de vouloir se faire 2 systèmes séparés avec tout en double (intégré strereo+hphifi et ampli av+hp5.1 et+)
Parceque au final à moins d'être un vrai mélomane très avertis, il est relativement difficile pour l'audiophile lambda de différencier objectivement plusieurs systemes haut de gamme.
Et puis d'ailleurs est ce que la subjectivité de son propre ressenti lors d'une écoute en HIFI ou en HC n'est pas le facteur le plus important, au dela de quelques détails techniques d'une salle et d'un système audio?
Je me trompe peu etre, mais je veux dire par la que pour peu etre 99% des amateurs de hc et de hifi, se faire une salle dédié plutot polyvalente avec un systeme audio lui aussi polyvalent de qualité est surement suffisant pour se faire plaisir en HC Et en HIFI ?
Pour la plupart des modestes amateurs de hifi et de hc, l'idée est n'est peu etre pas de se créer un studio, une salle de concert, ou une salle de cinéma où le moindre détail doit être étudié en long en large et en travers...

Sinon pour les raisons évoqués plus haut je pense aussi qu'un local technique est une bonne chose quand cela est possible. :)
Masaku
 
Messages: 2
Inscrit le: 21 Nov 2011, 12:39
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 21 Nov 2011, 13:45

D'abord je respecte l'immense majorité des gens qui par faute de place et de moyens ne peuvent pas s'offrir autre chose qu'un système polyvalent dans un pièce à vivre plutôt que dédiée.
Ce que je trouve moins normal, c'est l'attitude des personnes qui ont les moyens et la place de s'offrir un système haut de gamme et,
1- mettent tout leur budget dans le matériel et rien dans l'acoustique (qui reste pourtant le maillon majeur de la chaîne).
2- choisissent un matériel totalement inadapté pour leur application et ne peuvent profiter des performances qu'il ont pourtant payer fort cher.

Comme partout et dans tous les domaines, ils y a ceux qui boivent de la limonade en croyant que c'est du Bordeaux, ils sont contents parce que leur ampli a des diodes bleues, des câbles en or et que leurs enceintes sont les plus chères du magasin, ce qui les rend indiscutablement mélomanes.
Et puis, il y a ceux qui ont appris à écouter (ce n'est pas inné) et/ou à mesurer.

Pour ne pas entrer dans des considérations techniques trop complexes, je vais répondre par comparaison.
Il y a autant de différence entre un auditorium hifi et un home-cinéma qu'entre un cabriolet et un fourgon.
Je considère qu'une voiture passe partout est le meilleur choix pour une famille qui doit s'en servir pour aller au travail, à l'école, faire les courses et partir en vacances (Renault Scenic, par ex).
Par contre, une Porsche n'est pas l'outil idéal pour déménager, et le Renault Master n'est pas top pour draguer sur la Croisette.

Je l'ai déjà écrit 100 fois, les dialogues d'un film et les scènes tournées en extérieur n'ont pas besoin de réverbération tandis que la musique symphonique s'accommode mal des pièces trop mattes. La localisation des sources a besoin d'être plus précise pour reproduire une scène d'action derrière un écran que pour traduire l'atmosphère d'une salle de concert. La distance d'écoute d'est pas la même et travaille à l'inverse de la Clarté et de la Définition.

Alors il ne reste que 4 attitudes possibles:
1- On veut une installation polyvalente et on accepte de mettre un gros bémol de modestie sur les performances.
Achetez un équipement milieu de gamme et ne cherchez surtout pas une reproduction fidèle. Contentez-vous d'un résultat plaisant, pour vous et votre entourage, sans vous soucier des performances. C'est la solution que je recommande très vivement pour le plus grand nombre.
2- On cherche la performance musique et on oublie le cinéma
3- On préfère le cinéma et on oublie la musique.
4- On est assez riche pour s'offrir deux installations et une acoustique variable (très difficile à construire) ou 2 pièces distinctes.

Mais surtout, qu'on arrête de me parler de performances pour une pièce et une installation polyvalentes.
C'est une utopie que de vouloir y parvenir. Les conférences ne se font pas dans les cathédrales, pas plus que les chants liturgiques dans les cinémas.
Arrêtez de parler de contraste d'image dans une pièce aux murs clairs, de subwoofer dans un salon bourré de résonances, de directivité dans une pièce réverbérante, cela n'a aucun sens.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3203
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Nico » 21 Nov 2011, 13:49

Masaku a écrit:Bonjour, (ceci est mon premier post ici)

Désolé d'être un peu HS, mais la réponse du respecté Mr JP Lafont me laisse un peu perplexe...
Mr Lafont, je ne remet pas du tout en question vos dires (je n'en suis pas capable) mais ca fait qques temps que je parcours divers forum hifi et hc, et jusqu'a présent les "Experts" ou ceux qui se considèrent tel quel, disent que pour les amateurs de HC et de Hifi (50/50) qui souhaitent avoir un systeme polyvalent. Ils ont plus interet à choisir des "boites à sons" et un ampli AV de qualité hdg, plutot que de vouloir se faire 2 systèmes séparés avec tout en double (intégré strereo+hphifi et ampli av+hp5.1 et+)
Parceque au final à moins d'être un vrai mélomane très avertis, il est relativement difficile pour l'audiophile lambda de différencier objectivement plusieurs systemes haut de gamme.
Et puis d'ailleurs est ce que la subjectivité de son propre ressenti lors d'une écoute en HIFI ou en HC n'est pas le facteur le plus important, au dela de quelques détails techniques d'une salle et d'un système audio?
Je me trompe peu etre, mais je veux dire par la que pour peu etre 99% des amateurs de hc et de hifi, se faire une salle dédié plutot polyvalente avec un systeme audio lui aussi polyvalent de qualité est surement suffisant pour se faire plaisir en HC Et en HIFI ?
Pour la plupart des modestes amateurs de hifi et de hc, l'idée est n'est peu etre pas de se créer un studio, une salle de concert, ou une salle de cinéma où le moindre détail doit être étudié en long en large et en travers...

Sinon pour les raisons évoqués plus haut je pense aussi qu'un local technique est une bonne chose quand cela est possible. :)


Vous êtes dans votre cinema. Vous visionnez un personnage en exterieur à l'écran qui tire une balle en direction du spectateur. Le son émis par l'explosion dans le pistolet doit-il venir de l'écran ou de partout autour du spectateur?

Vous avez votre réponse? :wink:
Nico
 
Messages: 309
Inscrit le: 11 Jan 2011, 21:08
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Masaku » 21 Nov 2011, 18:12

Je suis tout a fait d'accord avec vos "4 attitudes possibles"
Je suis content de vous lire, parcequ'il me semble entendre très souvent des "amateurs" ou soit disant "pro" de l'audio venter les mérites d'un cable argent massif triple isolation au bombardement atomique, qui serait à lui seul L'élément indispensable pour reproduire un son parfaitement fidèle et dynamique, mais qui ont leur systeme audio dans un loft avec du carrelage et des baies vitrés partout...

J'ai bien compris qu'une porche ne fait pas le meme boulot qu'un fourgon, chacun on leurs spécificités et leurs avantages. Tout comme je comprend tout à fait que celui qui va réaliser et optimiser l'acoustique de sa salle pour la Hifi ou le Cinema seront elles aussi trés différentes. Et que d'une manière purement théorique il est parfaitement impossible d''arriver au meme niveau de qualité avec une salle polyvalente.
Mais en fait ce qui m'avait interpellé avec vos comparaisons, c'etait que pour moi il me semble difficile de comparer quelque chose de visuel et tangible comme une "auto" et quelque chose de plus abstrait et subjectif comme le "son". Il me semble lire trop souvent des choses techniques, des test, des mesures, des débats sur le LEDE ou sur la sous-couche de la moquette miracle qui va transfigurer le son, alors que beaucoup oublient que chaque individu à une sensibilité différente et que le son qui est bon pour certains ne le sera pas pour d'autres, sans parler du fait que beaucoup d'entendrons meme pas la différence.

L'interrogation qui m'est apparu en vous lisant Mr Lafont, c'est que pour n'importe qui il est évident qu'on ne va pas déménager un appartement avec une porche, mais avec un fourgon.

Par contre. Je me demande si les amateurs de son qui n'ont pas une oreille habitué comme vous autres expert, seront capable de juger et d'apprécier vraiment les différences entre une vrai salle dédié au cinema ou a la hifi, et une salle certe polyvalente, mais bien étudié, équilibré, et avec du matériel de qualité?
Et quand bien même ils le pourraient, est ce que ce serait si dérangeant ? on ne parle pas de défiler sur la croisette ou de déménagement, mais de ressenti, de pures émotions sonores et/ou visuelles dans un environnement très personnel.
Voila, tout mon blabla pour dire, est ce que ca vaut le coup de se "prendre la tête" alors que la plupart des salles polyvalentes hifi et hc "de qualité!" seront très satisfaisantes pour 99% des gens?
Masaku
 
Messages: 2
Inscrit le: 21 Nov 2011, 12:39
Expérience HC: Amateur éclairé

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 21 Nov 2011, 21:50

pour moi il me semble difficile de comparer quelque chose de visuel et tangible comme une "auto" et quelque chose de plus abstrait et subjectif comme le "son".

Vous avez l'intention de repeindre la Joconde, parce que les couleurs ne vous plaisent pas ? Vous allez changer les notes d'un concerto ou d'un prélude ? Non ? Alors pourquoi changeriez vous l'image ou le son ?

La chaine audio et vidéo (acoustique incluse) est un outil dont le rôle unique est de reproduire les oeuvres musicales et cinématographiques en restant aussi fidèle que possible à ce que leur créateur a voulu transmettre.

Seul l'auteur de l'oeuvre a la légitimité d'émettre un avis sur la couleur du son ou de l'image ou sur la durée de la réverbération, etc. Il partage son jugement avec d'autres professionnels et s'appuie sur des outils parfaitement calibrés selon des normes précises.

A partir de là, il n'y a rien de subjectif dans la reproduction du son ! C'est une question de respect. Vous n'êtes pas dans la création !
On ne peut pas dire: moi je préfère plus de basses ou une image plus claire ou plus bleue.

Au 21e siècle, on ne mesure plus les longueurs avec des pas ou des coudées. La Clarté (C50 pour le cinéma ou C80 pour la musique) la Définition (D50) sont des noms propres qui répondent à des définitions et des grandeurs précises.
Idem pour le Delay Initial ou la Fraction Latérale dans une salle de concert. Comment croyez-vous qu'on dessine une salle de concert ? Au feeling ? C'était vrai à l'époque de Garnier (qui le déplorait d'ailleurs), mais Sabine est passé par là et depuis, il n'y a plus de place pour le hasard. Et bien c'est la même chose chez soi.

Toute altération de l'oeuvre originale est une distorsion. C'est le terme qu'emploient les anglophones pour décrire une reproduction qui n'est pas identique à l'original.

Mais, encore une fois, chacun est libre. Je respecte celui qui préfère faire n'importe quoi parce que ça lui plaît, parce qu'il en a décidé ainsi et qu'il n'a de compte à rendre à personne. A condition toutefois qu'il l'assume et qu'il n'essaie pas d'influencer les autres en prétendant que sa méthode est la seule qui vaille parce que ses oreilles, celles de son beau-frère, de sa concierge et de son chat ont jugé que...

Il me semble lire trop souvent des choses techniques, des test, des mesures,....
sur la sous-couche de la moquette miracle qui va transfigurer le son,....
alors que beaucoup oublient que chaque individu à une sensibilité différente et que le son qui est bon pour certains ne le sera pas pour d'autres

Vous mélangez tout !
Les mesures, les tests, donnent des résultats objectifs, palpables, incontestables.
La moquette miracle, c'est de la poudre de perlinpinpin (y'en a qui ne peuvent pas s'en passer).
Ce qui est bon pour certains et pas pour d'autres se juge sur la création (on aime l'oeuvre ou pas), pas sur la reproduction.

Exemple:
Supposons que vous éclairiez un original de Renoir ou de Van Gogh uniquement avec des spots de couleur rouge.
Et bien il y a autant de différence quand vous écoutez votre chaine au delà de la distance critique (1), quand les résonances stationnaires colorent la musique de 30 à 40dB dans les graves (2) ou quand les réflexions précoces produisent un effet de phasing. il n'y a aucune exagération dans cette comparaison
(1) Dépasser la distance critique, c'est quand le chant réverbéré est plus fort que le son direct.
(2) Ces écarts sont omniprésents dans les pièces d'habitation même traitées (mal).

Le problème c'est que celui qui éclaire ses toiles avec des spots rouges de première qualité est aussi expert en peinture que l'autre est mélomane. Mais il est impensable de le leur dire. L'un et l'autre sont intouchables.
une salle... bien étudié, équilibré, et avec du matériel de qualité?

Qu'est-ce qu'une salle bien étudiée ?
Qu'est ce qu'une salle équilibrée ? Sur quelle base, quels critères, quelles grandeurs ?
Qu'est-ce qu'un matériel de qualité ? Celui dont on entendra jamais les performances parce que la pièce ne le permet pas ? Comme une Ferrari sur la piste du Dakar ?

Je précise encore: en tant que professionnel, je n'émet aucun jugement qualitatif. Mon oreille ne vaut rien pour les autres. Le seul arbitre reste la mesure. Elle seule me dira si la lampe est rouge ou blanche.
Mes années d'expérience m'ont prouvé (à moi et à tous mes collègues de par le monde) que quand les mesures sont bonnes, le client est toujours satisfait. Quand on impose ses recettes personnelles, l'appréciation devient très variable. Ce n'est pas moi qui le dit, ce sont les statistiques et l'expérience du terrain.
Cette citation fait partie des cours de formation THX.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3203
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar thxrd » 22 Fév 2012, 15:47

je rejoins dans une large mesure les propos de Jean Pierre ..
avec cependant un petit Bémol ....

il y a une "différence" entre des sons "ernregistrés /mixés ect ..et des sons "au naturel ..
je m'explique ...
si l'on réalise une salle acoustiquement idéale pour de l'appli cnéma ... (d'une certaine taille quand meme )et que je viens y faire jouer un orchestre symphonique ou de l'opéra..ou des choeurs sur de la musique réligieuse il y a peu de chances (aucune ) que le résultat soit agréable ... et équilibré
si j'y fait jouer un petit quatuor ou un piano avec des oeuvres "adaptées" ce sera sans doute un peu moins vrais
si j'y amene un petit groupe de jazz .. encore moins ..et si c'est de la musique "pop" peut etre que ce sera meme équilibré ... !!!!

mais si je parle de musiqe "enregistrée " ça devient plus compliqé ..
car pour reprendre l'exemple du début avec l'orchestre symphonique ou l'opéra ... si je compare l'écoute de la musique enregistrée (on pose comme postulat que l'enregistrement est tres tres bon ) dans le cinéma et que je le compare à ce que ça donne réécouté dans le lieu ou ça a été enregistrée ( et ou j'aurais cette fois une 2eme fois la reverb de la salle )
on peut dire que ça à toutes les chances d'etre meilleur dans la salle de ciné ( meme si ce n'est pas idéal..)
on voit donc qu'il y a une limite au raisonnement entre de la musique "directe" et la meme récoutée enregistrée

en effet pour de l'appli cinéma le RT sera plus court ( un peu ) ... mais écouter de la musique enregistrée ( memes de la "liturgique" ) dans une salle avec 1 seconde ou plus sera mauvais ..et "flou" ( sur 80 % des type de musique )
évidemment sur de l'orgue ... et simultanément sur des oeuvres à tempo lent .. "rajouter" une couche de reverb .."ça passe " ... mais sur tout le reste ça ne passera pas vraiment ...


je serais donc moins "brutal" que Jean Pierre sur ce point tres précis ... .. salle "parfaite" pour tout ( meme en musique enregistrée ) non ... en théorie ..mais alors dans ce cas ..
meme pour de la musique seulement ..un seul type de salle ne suffit pas .... ..... ( d'ou en effet les salles à acoustique variable ou ..à assistance digitale acoustique de plus en ^plus répandue ..)

perso j'opte pour une salle proche de l'idéal cinéma .. dans laquelle on pourra toujours écouter de la musique ( déjà tout le "moderne " c'est sans probleme ) et ou on pourra toujours trouver une solution digitale si on le veut vraiment " élargir " un peu les possibilités (car "racourcir le temps ..j'ai pas encore réussi )

mais alors sur tout le reste je serais meme peut etre encore plus dur .... s'occuper des 1/1000eme de dB ou des trucs qui se passent à - 120dB ou des cables magiques quand on à des problemes portant sur 30dB ou plus ... c'est simplement ridicule...

cdlt

Roland
thxrd
 
Messages: 1028
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar JIM » 22 Fév 2012, 21:07

Le lobby des petits revendeurs fonctionne bien.
Qu'en on a pas de connaissance technique, on peut vite se faire influencer comme dans tout domaine d'ailleurs.
Et si en plus on peut vous vendre du câble magique sur lequel ils margent à 100% et plus, ça devient vraiment un câble magique, pour eux en tout cas.

Je n'ai aucun retours d'expérience sur le sujet écoute musique enregistré / cinéma mais j'aimerai avoir quelques précisions car j'ai tendance à penser comme THXRD.
Je ne vois pas en quoi une petite installation HC de référence est un mauvais choix pour écouter la musique enregistrée puisqu'il n'y a pas de norme précise pour la musique ?

Dans tout les cas, l'écoute se fait en amont de la distance critique.

Je trouve quand même 2 écarts mais il doit y en avoir d'autre :
- je vois mal des enceintes hi-fi ou monitor derrière un écran (solution de placer les enceintes latérales en dehors de l'écran) -> premier compromis
- une légère différence de RT, le mur arrière me semble différer dans son traitement HC/musique (complètement absorbant pour l'un et mi-diffusant pour l'autre) -> 2nd compromis

Pour le mur THX(demi-espace), est ce que ça fait une grosse différence avec un mur réfléchissant et enceinte encastré, façon T.HIDLEY ?
Un mur THX, ça absorbe le médium aigu ?
JIM
 
Messages: 720
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar thxrd » 23 Fév 2012, 09:57

c'est aussi l'une des raisons de ma "préférence" pour un format mécanique 16/9 ... (avec le format image qui suit la source ..)
les Get D sont "externes" ...seule C est derrière l'écran ..et si on veut etre correct il faut (si c'est du microperfo) une trompe de bonne taille et un recul suffisant par rapport à la toile ... ( 40/45cm )
le "compromis" est reporté sur le "scope" ou les enceintes se retrouve un peu trop écartées .. ( il est impératif par contre qu'elles soient "collées " à l'écran .... ... )

mais attention mes remarques précédentes ne parlaient que du Rt (en simplifiant ) ^pas des questions concernant le positionnement ...

si le "mur" est refléchissant il apparait tres nettement à la mesure de beaux accidents des le bas médium .... ( peigne) .. on peut le "recouvrir " d'absorbant qui n'aura pas d'action dans l'extreme grave ....
perso je choisi généralement d'avoir un "mur absorbant " totalement car sauf exception on dispose rarement de la place nécéssaire ailleurs pour le faire .... (et meme là c'est tres rare de disposer de l'épaisseur qu'il faudrait réellement ... sur une mesure c'est la réponse la plus "propre" .. mais si on met vraiment de l'épaisseur ( genre 1/ 1,50m ) faudra prévoir quand meme un peu watts et de surface de HP pour le sub ... )
le sujet du mur avant à été je crois bien traité sur ce forum et JP pourra en parler mieux que moi ...

la "diffusion " arrière est ( je pense mal comprise .... )
dans tout les cas de figure il faut éviter que le mur arrière renvoi de l'énérgie ... ( on parle du médium aigu ....principalement )
donc il devrait etre absorbant ...... mais ..... on ne peut pas non plus avoir une salle totalemement "sourde" composées uniquement de surfaces qui absorbent .... donc là encore .. ne pas faire n'importe quoi dans un sens ou un autre

ce qu'il ne faut surtout pas faire ( comme celà à été fait et est encore rencontré ) c'est avoir d'immenses surfaces de diffuseur genre shroeder sur le mur arriere et lateral arrière ..
celà va générer un bel effet de "multi ping pong" sur les signaux venant des enceintes avant ... venant clairement créer la "confusion " ..( certains auteurs appellent dans ce cas les Shroeders des "confuseurs" .....) et ce d'autant plus que la salle est profonde ... ( particulierement sensible sur des "effets" dans les films avec des coups de feux ou bruit impulsionnels ou l'on entend nettement le "renvoi " hachuré de signaux .. ça c'est in supportable ..
les Shroeders peuvent etre "utiles" pontuellement par exemple pour diffuser le rayonnement d'une enceinte de surround ..afin de simuler un source plus "diffuse" .... (car la source est en proximité immédiate ) ou sur un probleme ponctuel ... et spécifique ...
mais si la surface devient trop importante .. attention ...
la diffusion doit etre "douce " ... ...

là encore il ne faut pas faire la confusion entre ce que l'on cherchera à faire dans un lieu ou l'on "crée " de la musique ( ou l'on pourra chercher à "enrichir" le son de départ ..une voix /un instrument ect ..) et un lieu ou l'on va écouter ce qui existe déjà ....
certaine solutions peuvent etre commune , d'autre moins ..d'autre pas du tout ...
c'est une affaire d'équilibre ... ce ne doit pas etre une chambre sourde /ni une salle "claire" ....
c'est pour gérer celà que des gens comme JP sont là ....

cdlt
Roland
thxrd
 
Messages: 1028
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar JIM » 23 Fév 2012, 11:35

Le mur avant a été traité dans un cadre particulier par JPL. Le cas d'une salle traitée disposant de peu de volume.

Dans le cas ou l'on ne cherche pas le compromis, un vrai mur THX se comporte plus comme un mur réfléchissant (demi-espace) mais à partir de quelle fréquence, secret défense ?

Dans les studios musique, quasi tout les studios de mixage musique moderne que je vois en photo ont un mur réfléchissant avec enceintes encastrées. Du coup, je me demande s'il y a une grosse différence avec un vrai mur THX.
Filtrage en peigne dans le bas médium avec enceintes encastrées ?
JIM
 
Messages: 720
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar thxrd » 23 Fév 2012, 12:23

oui ... si le mur est reflechissant et l'enceinte en in wall ça va dependre bien sur de la taille de la source (HP ) mais en gros le hachurage va commencer entre 500 et 700hz (et au dessus ) si tu est entre 12 et un 15" ..(et idem avec une trompe de grade taille coupée vers 600/650hz ...
c'est le "défaut" du principe ...
comme avec un HP sur une facade enceinte tres large ou un HP totalement "dégagé" .... idem ..
si tu le recouvre d'amortissant tu deplacera la fréquence à partir de laquelle le mur "refléchi" en fonction de l'épaisseur de l'amortissant de manière progressive ...
tu peut donc supprimmer le probleme (enfin le deplacer plus bas ..en le diminuant ) ... c'est un compromis ...
ça va dependre de ce que tu cherche à faire ... ..
si tu veut "amortir" le grave ... le mur lisse reflechissant heu ....
et su tu est entierement absorbant .. tu supprimme l'avantage ( jamais completement car tu n'absorbera jamais à 100% dans l'extreme grave du moins avec les épaisseur sdont on parle ) du rayonnement hémisphérique ....

tout va depndre de ce que tu veut faire ..mais ce qui est sur c'est que si c'est réfléchissant tu aura une belle réponse en peigne sur un partie du spectre ... c'est incontournable ... et malheureusement c'est dans une zone "sensible" ....

Roland
thxrd
 
Messages: 1028
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Bss » 23 Fév 2012, 13:33

Le mur avant a été traité dans un cadre particulier par JPL. Le cas d'une salle traitée disposant de peu de volume.


Toute la différence est la … :supplie:

Un mur THX n'est pas un volume de 10m3 de laine minérale dans lequel on a perdu les frontales, comme on peut le voir un peu partout. D'autant plus que l'on y intègre parfois de l'électronique et principalement des amplis … vous aurez sans aucun doute, visualisé le problème.

Grossièrement, un mur THX n'est rien d'autre qu'un baffle infini dans lequel les enceintes de façade sont encastrées sans aucune liaisons mécanique rigide. Elles sont désolidarisées du sol, du mur et ne peuvent dépasser ou etre en retrait de ce dernier (pb de diffraction). Les parements sont amortis, étanches, non rectiligne, et calculés de façon à minimiser les tous premiers modes longitudinaux de la salle. La face avant est couverte d'un matériaux absorbant de quelques cm, le volume derrière le mur est amorti.

Ce n'est qu'à partir de l'intégration de ces paramètres que l'on commence à parler de "mur THX".

Concernant la paroi du fond de la salle, elle n'est pas uniquement absorbante en HC … une surface non négligeable est même diffusante, mais cela n'a rien a voir avec du placo et une bibliothèque adossée à ce dernier. sur le même principe que la façade cette paroi n'est pas rectiligne et la FC de l'un et l'autre (absorption/diffusion) sous incidence normale est relativement basse.
En conséquence, se sont notamment les parois latérales qui "diffusent" majoritairement, ainsi que le plafond même si cela reste dans une moindre mesure.
Je suis responsable de ce que je dis, mais pas de ce tu comprends !
Avatar de l’utilisateur
Bss
 
Messages: 410
Inscrit le: 09 Oct 2010, 19:02
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar JIM » 23 Fév 2012, 13:49

Pavillon TH4001 encastré au sol dans le jardin, je n'ai pas vu de filtrage en peigne (dans un angle assez important).
Image
Mais oui, il doit y avoir forcement quelques problèmes.
Mon premier relevé de directivité avec cet encastrement était catastrophique, enfin, ça ne correspondait pas à ce que j'attendais.

Il n'empêche qu'apparemment, les acousticiens ont fait ce choix pour les studios musique.
L'éventuel filtrage en peigne est complétement intégré au son direct et ça permet de ne pas rendre la pièce trop mate.
C'est la différence que je voulais relever par rapport au cinema, HC ou même cette façade est absorbante dans le médium aigu.
JIM
 
Messages: 720
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar thxrd » 23 Fév 2012, 15:28

qs cm est "faible" ... si tu fait une mesure de ce qui se passe vers 400/800hz avec "qqs cm d'absorbant .. le "peigne" est toujours présent ... ( au moins 10cm ..)
avec exactement la meme mesure .. sur le meme pavillon la réponse est ondulante et accidentée en dessous de 800hz ... .. avec la trompe soulevée à 2m du sol la réponse lisse jusqu'à 450hz ...(en dessous début de la réactance ) ce n'est pas un peigne au sens propre comme avec 2 HP qui serait décalés ...

heu //le réponse en peigne "integrée " ça oui ..sauf qu'elle est ..en peigne ... et que c'est justement une grave perturbation du champs direct ..( temporel et amplitude ) et que tant qu'a faire le champ direct autant qu'il soit seulement .... direct" .....
que les studios fasse ce choix .. est une chose ..(enfin pas tous ont une parois "lisse" ) que ce soit correct est une autre question ...
à la mesure et auditivement ça ne l'est pas ...
perso ce n'est pas parce 1000 personnes font un truc ... que je le recopie ..je vérifie toujours ..et en l'occurence .. justement au fil des mesures il m'est apparu que la réponse n'était pas "propre" et ce dans une zone assez sensible avec cette approche ( réfléchissant plus ou moins mal ou pas amorti )

par contre pour l'"arrière entirement d'acord avec ce que dit BSS/ "abfusante" est le bon terme ..et bien sur non rectiligne ......

mon propos ne portait que sur la notion pas de grande surface type diffracteur ...

mais pour l'avant si je suis totalement d'accord sur la description ... on peut constater que la réponse entre un mur reflechissant ( enceintes et sub en vrai in wall mais on suppose que JIM sait ce que celà signifie)) et celle d'un mur absorbant avec 1,50m ou 2m de profondeur d'absorbant ne sera pas la meme ... et que si la réponse de l'enceinte descend "bas" le résultat ne sera pas en faveur du mur "en dur" .... .... (enfin moi c'est ce que je constate ) ' si le HP ne descend pas tres bas genre les enceintes de ciné ... ça peu par contre etre "favorable .. "
perso je part sur l'idée que l'enceinte (et les sub ) doivent etre le plus parfait possible en champs direct (en free air ) et que si on peu éviter de se servir du mur pour "renforcer" le bas ; car dans la pratique c'est ce qui se passe plus on descend en fréquence .. .. dans une salle de cinéma réelle " avec des subs et des frontales qui clairement en free air ne descendent pas vraiment ... c'est la bonne solution ...

mais dans uen salle plus petite avec des sub qui decendent vraiment ... l'expérience m'a plutot demontré que ça se passait mieux avec un frontal tres absorbant ... mais ..mais ..
attention .. la phrase de BSS ... pas avec 10m3 .. c'est ça qui est important .....
si vous mettez 40 ou 50cm de laine et les enceintes dedans ..ça à peu de chance d'amortir quoi que ce soit (dans le grave ... ) et meme aucune et dans ce cas votre "mur ne sera ni THX ni absorbant ...!!!
Roland
thxrd
 
Messages: 1028
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Bss » 23 Fév 2012, 20:48

Le matériaux employé sur une partie de la face avant et un peu particulier ainsi que son "montage", ses caractéristiques en 2" soit environ 51 mm, sont :
Image

Cette approche en BF d'un "mur réfléchissant" ou encore d'un "mur en dur" me dérange un peu .. . car sur cette BP, l'on parle d'une paroi en granit de 2m d'épaisseur; hors un mur THX (20/25mm d'épaisseur) n'est rien d'autre qu'une membrane a ces fréquences (cela tombe bien, c'est entre autre ce que l'on recherche), il reste a prédire son comportement, et c'est la que réside la difficulté (en regard de la forme donnée a la paroi, du type de liaisons, du type de couche de contrainte utilisée, de l'emplacement et des dimensions des découpes effectuées concernant les enceintes, etc .. .)

Sinon, je suis plutôt en phase avec le reste de tes propos et notamment ceux que tu tiens en regard des petits HC, même si le fait d'y réaliser une façade absorbante d'une épaisseur d' 1.5m posera d'autres problèmes, comme celui d'un déséquilibre de la distribution des potentiels réverbérants des limites de la salle, par exemple. Mais l'on est pas a un compromis prêt dans 20m2, il est vrai.
Je suis responsable de ce que je dis, mais pas de ce tu comprends !
Avatar de l’utilisateur
Bss
 
Messages: 410
Inscrit le: 09 Oct 2010, 19:02
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar JIM » 23 Fév 2012, 20:52

thxrd a écrit:heu //le réponse en peigne "integrée " ça oui ..sauf qu'elle est ..en peigne ... et que c'est justement une grave perturbation du champs direct ..( temporel et amplitude ) et que tant qu'a faire le champ direct autant qu'il soit seulement .... direct" .....
que les studios fasse ce choix .. est une chose ..(enfin pas tous ont une parois "lisse" ) que ce soit correct est une autre question ...
à la mesure et auditivement ça ne l'est pas ...
perso ce n'est pas parce 1000 personnes font un truc ... que je le recopie ..je vérifie toujours ..et en l'occurence .. justement au fil des mesures il m'est apparu que la réponse n'était pas "propre" et ce dans une zone assez sensible avec cette approche ( réfléchissant plus ou moins mal ou pas amorti )


A ce compte la, autant écouter dans le désert ou dans une chambre anéchoïque mais il parait que c'est pas top, même pour de la musique enregistrée. :wink:
Si on veut être fidèle au mieux en hi-fi, il me semble qu'il faut suivre ces 1000 personnes qui ne sont pas des amateurs car c'est eux qui nous fournisse la matière, à moins que tu refasses mixer spécialement pour toi tout tes artistes préféré ?
Ce défaut de early sur le mur frontal fait partie d'un compromis, qui visiblement, ressort comme un consensus au bout de 50 ans de pratique.

http://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q= ... jA&cad=rja

Plus fidèle que fidèle, c'est de l'infidélité :mrgreen:

Jimmy
JIM
 
Messages: 720
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

PrécédentSuivant

Retour vers Choix du local

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité