Pourquoi un local technique ?

Situation, environnement, géométrie, proportions

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Bss » 27 Fév 2012, 13:49

En fait nous sommes bel et bien d'accord. Tu te places dans le cas le plus défavorable, mur rectiligne d'impedance infini, reflexion totale, et trompe non affleurante; effectivement dans ce cas bien précis et seulement ce cas, je rejoins tes propos. Je ne me souviens pas d'ailleurs pour quelle raison ce cas à fait éruption dans la conversation, bref …

Je maintiens toutefois qu'un mur dit "THX" réalisé dans "les règles de l'art" n'est que très très très faiblement concerné par ces effets, de part sa construction, l'amortissement positionné à sa surface, et le fait qu'à la première réflection (et donc dans la plage temporelle que tu évoques), l'énergie rayonnée de façon spéculaire à déjà diminuée de moitié, cédant l'autre partie à un rayonnement de type "diffus". Ce dernier occupe un peu moins des 2/3 de l'énergie totale rayonnée des la deuxième réflection …
Je suis responsable de ce que je dis, mais pas de ce tu comprends !
Avatar de l’utilisateur
Bss
 
Messages: 410
Inscrit le: 09 Oct 2010, 19:02
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar JIM » 27 Fév 2012, 14:12

Roland, sur ce cas précis avec un pavillon radial comme le TAD, je suis d'accord, ce ne sera pas "parfait" car il y a diffraction.

Au moins en vertical, car le pavillon ne peut pas être encastré "parfaitement".
J'ai mesuré une ouverture de 180° à -6dB en vertical à 650Hz. (pavillon en hauteur à 1.7m de haut sans bafflage).
Plus bas, ça continue à ouvrir, il y a donc bien un retours d'énergie vers l'arrière.

Pour le TH, le pavillon dépasse au maximum de 14cm, voici une petite simulation du filtrage en peigne que cette distance x2 introduit. (ça ne fait que 0.82mS de retard)
Image

Premier mode à 600Hz mais c'est vraiment le défaut maximum qui peut être introduit, le pavillon étant de type radial, 14cm est loin d'être représentatif.
Il faudrait aussi prendre en compte la directivité qui existe encore un peu à ces fréquences.
Et la surface des Hps dans le cas de l'appolitto réfléchissent t'ils complétement l'onde ?

En 2PI, je n'ai pas mesuré de gros accidents, ça tient dans 1 ou 2dB dés 500Hz sans accidents sur la phase également.
Peut être, peut-on faire encore mieux en faisant comme JMF si le reste du mur est absorbant mais bon, un jour je referai une mesure sur ce point, j'ai encore le trou dans le jardin :mrgreen:

De toute façon, je n'envisage pas la construction d'un auditorium digne de ce nom dans l'immédiat.
J'essayerai de me faire ma propre idée d'ici la.
Il semble que pour ta parts, c'est bien tranché et de toute façon, pour faire coexister hi-fi et HC, c'est certainement la moins mauvaise solution.
JIM
 
Messages: 719
Inscrit le: 27 Juil 2011, 16:50
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar thxrd » 27 Fév 2012, 14:26

nous sommes donc bien d'accord .....
si la source avance par rapport à un mur dont l'impédance peut etre considére comme infinie( lisse et dur ) ..il y aura renvoi d'énergie et hélas ..dans la pratique les défauts en mode réels sont souvent plus grave que dans la simulation ...
le plus étonnant c'est que meme avec une source qui serait parfaitement "encastrée ( genre JMF ou Génélec qui serait mise en in wall il y a quand meme qqs problemes restant ..( le comportement théorique et la réalité sont souvent un peu différent ... )
depuis 70 et Webster la moitié des physiciens à expliqué le comportement des ondes dans un guide d'onde /une trompe /sur une surface et l'autre moitié des physiciens à montré le contraire ( ou tout au moins montré que le comportement envisagé n'était "réel" ) avec en plus une petite minorité récente (Geddes au hasard à qui dit que tout le monde "a tout faux" et que ça se passe autrement ....
donc le comportement théorique ..oui ...simplement la pratique /la mesure et une grande proportion de constructeurs (ayant quand meme des chercheurs de tres haut niveaux ) montre souvent le contraire de la théorie ( ou des variantes notoires ..)
la réalité comme le dit BSS est que aucune solution n'offre la "perfection" ( O diffraction avec 0 reflection et une BP totamement plate .... pas vu encore .....)
simplement il existe pour moi des priorités (qui peuvent etre différentes suivant les applis ) ... et pour moi ..le champs direct (disont les qqs premières ms ) doivent etre les plus "pures "possibles dans la zone "sensible" citée.....
on peut avoir d'autre priorité mais apparemment THX pense de meme puisqu'il amorti ( c'est vrai ..que l'on a en plus la question ..écran ..)

Roland
Dernière édition par thxrd le 27 Fév 2012, 14:57, édité 1 fois au total.
thxrd
 
Messages: 1010
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar thxrd » 27 Fév 2012, 14:32

moi je suis à 15 cmpour une 4001 de base originale .. et pres de 19cm pour une "grosse 85cm " (rey )

que dire quand on à des grandes trompes de cinéma qui débordent de beaucoup plus ..... et ça ça suppose une reflection avec axe proche de zéro sur la paroi..
si on considere que l'écoute peut etre hors axe la distance pourra alors etre plus grande .... (ce que confirme une mesure hors axe d'ailleurs .. irrégualarité "variable" ...)
thxrd
 
Messages: 1010
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Kaotech » 16 Nov 2012, 12:57

Le soucie lorsqu'on a pas de local technique c'est le bruit du projecteur, est-ce qu'il existe un moyen de réduire le bruit généré par le projecteur (caisson ? mais cela risque de pas mal chauffer :doute: ). J'avais pensé mettre le projecteur dans une pièce dont une des cloisons est mitoyenne avec le pièce, avec une ouverture pour laisser passer l'image et en plaçant une vitre dans cette fenêtre de projection , mais perdre 6-10% de luminosité sur un projo grand public ça me fait un peu peur :wink: .

J'ai également l'idée de laisser cette lucarne ouverte et trouver une solution pour absorber le bruit du projecteur, dans la pièce où il sera situé, pour ne pas que cela ne s'entende dans la pièce d'écoute, mais j'ai peur que le résultat ne suffise pas.

Le but est d’obtenir une pièce qui ne soit pas polluer par le bruit.

Quel serait la meilleure solution à votre avis ?
Avatar de l’utilisateur
Kaotech
 
Messages: 100
Inscrit le: 10 Oct 2010, 17:57
Résidence: 78
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 16 Nov 2012, 13:14

Perso, je construis un caisson et je perds 6% de la lumière. C'est pas génial, je sais.

On nous promet des miracles avec les projecteurs laser qu'on ne voit toujours pas venir.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3195
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar thxrd » 16 Nov 2012, 13:20

si vous mettez dans une piece "derrière" en laissant juste le passage pour l'objectif ( on fait une ouverture carrée au départt et ensuite on "juate une cache en mousse acoustique autour de l'objectif) avec un projo grand public le bruit résiduel sera extrement faible .... ( je le fait meme avec des machines de 12000 lumens sans gene particulière ... )

mettre le projo dans un caisson est^possible aussi mais attentionn il faudra prévoir une "extraction" d'air dans le caissi ( par rturbine externe et située évidemment ailleurs que dans la salle ..... )
beaucoup plus compliqué de mon avis ..
thxrd
thxrd
 
Messages: 1010
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 16 Nov 2012, 19:16

Ben oui, Roland c'est mieux, c'est sûr.
Mais comment faire quand le HC est dans un sous-sol enterré et que le projo est dos au mur ?
J'en ai 2 comme ça en ce moment.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3195
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar thxrd » 16 Nov 2012, 19:40

j'ai une solution ....
j'ai découpé dans le béton ( et une autre fois dans le parpaing ..là c'est beaucoup plus facile ) une ouverture permettant 'd'encastrer le projo ...
la terre à été enlevée par l'exterieur ( tres simple .. ) et à l'endroit de la découpe une "cube en parpaing de 0,7 x 0,7 x1m vient "fermer" l'ouverture .. et permettre donc d'avoir un "volume" pour le projo ... ( il faut faire assez grand afin de pouvoir "circuler " avec les bras aurtour du projo de l'interieur de la salle ... et aussi installer le support du projo su exige un montage "inversé " )
le projo est monté sur un systeme de "rails à coulisse" type tiroirs de cuisine ( dans le cas de montage "tete en bas) auquel on ajoute un blocage .. et avec
un réglage de tilt et angle sur tiges filetées fixées sur chevilles filletées enfoncées dans le béton ... du coffre ...
l'étanchéité doit etre parfaite mais ça c'est sans probleme .. .. tu peut faire l'extraction par l'extérieur ... ( je l'ai fait une fois ... mais il faut bien gere le probleme
d'étanchéité aux " insectes" ou tu peut extraire par l'intérieur .. en fauisant un soffit autour de la salle qui contient la gaine d'extraction .. (dans ce cas .. l'ouverture dans le béton devra etre un peu plus grande ...
apres tu remet la terre en place ..
je l'ai fait sur une petite install à Verrière .. ( un JVC ) et sur un gros panasonics de 12 000 lumens tri DLP en Susse ( là j'ai fait l'extraction en "externe" ...)

donc c'est faisable ... ( et sans énormes dépenses ...ni gros travaux ... )

la troisième solution ( mais là je ne doute pas que tu y ai songé ) est de faire purement et simplement un mur supplémentaire à l'arrière sur une profondeur de petite salle technique ( avec du Siporex .; pas de travaux "lourds" ) inconvénient tu perd entre 90 et 105cm de profondeur de salle et si déjà elle est courte ... ....

cdlt

Roland
thxrd
 
Messages: 1010
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 19 Nov 2012, 18:41

Ce sont de bonnes solutions, surtout quand on peut les prévoir dès le début de l'étude et si le propriétaire est suffisamment motivé.
Dans les deux cas qui me concernent le traitement et la déco sont déjà en place... :doute:

Les propriétaires ne comprennent pas le niveau de bruit, les décibels, les performances son et image, etc... Ils s'accrochent à des étiquettes dont ils n'ont pas besoin pour frimer ou parce qu'ils en ont entendu parler, sans savoir.
Par exemple, j'en ai un qui veut absolument une salle THX mais qui dit aussi: "vous savez... moi, c'est pour regarder les match de foot !"
Cas de conscience: je ne peux pas lui vendre l'étiquette THX si la pièce ne le fait pas, même si ça ne sert à rien.

Par ailleurs, hier j'ai mesuré le bruit d'un JVC X70 (mesure à 1,10m de l'objectif (80cm devant et 80cm plus bas) dans une pièce matte.
31dBA, 43dBC, 48,5dBZ
NC-23 (le noise criterion NC se mesure toujours en Z, c'est à dire sans pondération, on ne peut pas faire autrement).
La valeur 43dBC est à rapprocher du niveau d'écoute moyen de 74dbC (Niveau du Dialnorm, à condition que la pièce soit calibrée au niveau de référence 85dBC ce qui n'est pas toujours le cas).

Image
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 19 Nov 2012, 19:27, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3195
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar thxrd » 19 Nov 2012, 18:56

.. le problème est surtout avec les gens qui veulent tout ....... et le contraire ...

la solution du "trou dans le mur arrière" peut se faire apres déco ...
il faudra modifier /demonter / et "refaire partiellement mais c'est faisable .. /ce qui est sur c'est que si le mec veut .. etre " THX" .. et que simultanément il ne veut rien depenser et à commencé par la déco ... ( c'est à dire malgré tout .. un peu "à l'envers" ..) ben .. ça sera "difficile ....." ..
reste la solution du caisson .; mais faudra "extraire " correctement (donc modifier aussi la déco ) .. et déjà qu'un projo dans la salle c'est moche ... / un caisson ça l'est encore + ....

reste aussi la possibilité de "refaire" partiellement " l'arrière avec un soffit plus profond qui vient "encastrer" le projo ( pas tres simple avec un JVC qui fait tout par l'avant ...)

en fait ça confirme ce que je dit toujours ... ( et ce que dit JP ) une salle , avant le matos et la déco ..., faut commencer par le "concept" ... parce que "concevoir " quand c'est déjà fait ..... heu ...........

cdlt
Roland
thxrd
 
Messages: 1010
Inscrit le: 29 Oct 2010, 10:03
Expérience HC: Expert

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Kaotech » 19 Nov 2012, 19:42

NC-23 Semble être une "bonne valeur" pour un projecteur ?
Avatar de l’utilisateur
Kaotech
 
Messages: 100
Inscrit le: 10 Oct 2010, 17:57
Résidence: 78
Expérience HC: Amateur passionné

Re: Pourquoi un local technique ?

Messagepar Jean-Pierre Lafont » 20 Nov 2012, 08:49

Kaotech a écrit:NC-23 Semble être une "bonne valeur" pour un projecteur ?

Si on n'est pas difficile, oui.
Sinon, il est difficile d'obtenir NC-10 avec cet appareil ou même la limite NC-15.
N'oublions pas que le NC, n'est pas la valeur en décibel et que cet appareil n'est qu'à une trentaine de dB des dialogues quand on écoute à un niveau déjà considéré comme très (trop) fort par la plupart des home-cinéphiles.
Pour vous faire une idée, la figure du NC est généralement 10 décibels en dessous du niveau de bruit. Et 33dB de bruit, c'est pas bon.
Au niveau d'écoute le plus fréquemment observé on n'est qu'à 20dB et le "gap" entre le seuil de bruit et les bas niveaux n'est pas respecté. Souvent les bas niveaux sont perdus dans le bruit du projecteur.
Un projecteur silencieux ne doit pas dépasser NC-10, c'est à dire une vingtaine de dBC. La plupart est autour de 32 à 45 dBC. J'en connais de très chers qui génèrent 65dBC.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
 
Messages: 3195
Inscrit le: 08 Oct 2010, 07:21
Expérience HC: Professionnel

Précédent

Retour vers Choix du local

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité